eKonomia

Rachat de crédit locataire : regrouper les crédits à la consommation

Quand on est locataire de son appartement ou de sa maison, il est plus difficile de faire un rachat de crédit que si on était propriétaire, pour une raison toute simple : les propriétaires peuvent donner en garantie leur bien immobilier.

rachat de credit pour locataire
Regrouper les crédits à la consommation quand on est locataire

Rachat de crédit à la consommation

Les locataires qui veulent regrouper leurs crédits pour n’avoir plus qu’une seule mensualité à payer peuvent faire un rachat de crédits à la consommation classique. Ce type de rachat n’est pas spécifiquement dédié aux locataires, un propriétaire peur le faire aussi, même si celui-ci peut avoir plus d’avantages en regroupant ses crédits à la consommation avec son crédit immobilier. Tout va dépendre des montants, des durées qui sont en jeu bien sûr, chaque cas doit être soumis à l’étude, on ne rachète pas un crédit au hasard ! Il existe de nombreux simulateurs de rachat de crédit sur Internet qui permettent d’avoir une idée rapide des bénéfices du rachat de crédit.

Les propriétaires de leur logement ont plus d’intérêt à faire un rachat de crédit hypothécaire, un rachat de crédit pour propriétaires, ou, au pire, une vente à réméré. En mettant leur bien immobilier en garantie, un propriétaire peut obtenir des prêts à des taux avantageux, et même obtenir un rachat de crédit sans forcément avoir un CDI. Le locataire lui ne pourra pas obtenir ce type de rachat de crédit, et ne pourra pas racheter autant de dettes qu’un propriétaire. En effet, le rachat de crédit pour locataire est plafonné, comme les autres crédits à la consommation. Une société comme médiatis par exemple, propose des rachats de crédits pour locataires limités, grand maximum, à 80 000 euros à rembourser au maximum en 144 mois, et ce, sous conditions. Pour les propriétaires en revanche, le rachat de crédit peut aller jusqu’à 200 000 euros. Cetelem limite à 99 999 euros son rachat de crédits à la consommation.

Petite note : un locataire peut faire un rachat de crédit propriétaire, si elle trouve quelqu’un qui veut bien mettre son logement en garantie. Par exemple un frère, ou les parents… C’est clairement une solution à éviter, mais il est bon de savoir qu’on peut le faire : c’est le rachat de crédit hypothécaire pour locataire.

La durée d’un rachat de crédit pour locataire ne dépasse pas en général 12 ans, contrairement aux 30 ans usuels d’un rachat de crédit immobilier : la marge de manœuvre pour allonger la durée de remboursement est donc plus petite chez les locataires (ou un propriétaire ne voulant pas hypothéquer sa maison…) que chez les propriétaires.

Le rachat de crédit locataire permet donc de regrouper plusieurs crédits à la consommation en une seule mensualité. L’organisme qui fait le regroupement de crédits va donc racheter auprès des différentes sociétés de crédit et les banques les différents crédits de l’emprunteur, en les remboursant. Le demandeur de rachat de crédit ne doit donc de l’argent plus qu’à une seule institution. La société de crédit permet donc d’alléger les mensualités, de faire payer moins par mois à son client, en échange d’une durée plus longue de remboursement. Ce que l’on remboursait en quelques mois ou années avec une grosse mensualité sera remboursé en plus de temps, mais avec des mensualités plus petites.

Avantages du rachat de crédit pour locataire

Les propriétaires n’ont pas toujours intérêt à prendre un rachat de crédit pour propriétaire. En effet, un propriétaire, pour obtenir un rachat de crédit pour propriétaire, doit mettre en garantie son logement. Ceci implique, outre le fait qu’il risque de perdre son logement s’il n’arrive plus à payer les mensualités, qu’il doit passer par un notaire, avec les frais que cela implique. Il peut s’avérer parfois plus avantageux de passer par un rachat de crédit pour locataire, même si on est propriétaire : seule la simulation pourra le dire, et de nombreux calculs des frais divers à prendre en compte. Il ne faut pas mettre son appartement en garantie si on ne doit racheter que quelques crédits à la consommation ! Si on ne doit au total que 10 000 euros, il n’est pas rentable, à priori, d’hypothéquer sa résidence qui en vaut 200 000, avec les frais notariés que ceci implique : un simple rachat de crédits à la consommation (qui est donc la même chose qu’un rachat de crédit pour locataires) devrait suffire amplement.

Un conseil : il vaut mieux choisir la durée de remboursement la plus courte possible. En effet, plus on rembourse vite un crédit, moins on paye d’intérêts.

Conditions pour avoir un rachat de crédit pour locataire

Banque de France

Il faut tout d’abord avoir des revenus réguliers. Ce n’est pas forcément un salaire en CDI (même si c’est mieux), mais il faut démontrer à votre banque que vous présentez des garanties de remboursement. Qui va prêter de l’argent à qui n’a clairement pas les moyens de rembourser ? Personne. D’autant plus qu’un rachat de crédit ne vise pas, au contraire d’un microcrédit, à créer un emploi qui va générer des revenus.

Ensuite, il ne faut pas être fiché à la Banque de France, être FICP : cette inscription interdit la personne inscrite de prendre de nouveaux crédits, et par conséquent de faire un rachat de crédit (qui n’est rien d’autre, pour le locataire, qu’un type de crédit à la consommation). En cas de FICP, il existe certaines solutions très spécifiques.

Crédits pouvant être rachetés

N’importe quel crédit à la consommation, que ce soit une carte de magasin (genre la carte casto par exemple), un crédit revolving ou un simple prêt personnel. Il n’y a pas d’indemnités à payer lors du rachat d’un crédit. Les crédits immo et les crédits professionnels n’étant pas des crédits à la consommation, ils ne peuvent pas être rachetés dans le cadre d’un rachat de crédit pour locataire. Les taux d’un rachat de crédit pour locataire sont fixes : ils ne varient pas, ce qui donne beaucoup de sécurité sur la mensualité à payer, qui ne va pas changer. Chaque mois, une seule mensualité unique, toujours la même, sans surprises pour l’emprunteur.



Rachat de credit locataire ficp interdit bancaire

Le sujet a longuement été abordé dans l’article « rachat de crédit pour interdit bancaire », que je vous invite à consulter. En étant interdit bancaire, un rachat de crédit ne devient pratiquement plus qu’une lueur d’espoir ! Il est essentiel avant tout d’avoir des revenus fixes, ne serait-ce que le RSA et les allocations familiales.

L’interdiction bancaire a été provoquée en général par un chèque en blanc (fichage au FCC) : la personne n’a plus le droit d’avoir de chéquier ni de carte de crédit, restant limitée à des cartes de débit immédiat (de type Visa Electron). Lorsque la personne n’a pas payé les mensualités de ses crédits en cours, elle sera FICP : interdite de crédit. Le fichage au FICP empêche donc le rachat de crédit, mais il y a en général toujours moyen de s’arranger avec l’organisme prêteur, qui va faire le rachat de crédit.

Lever l’interdiction bancaire

En remboursant le crédit qui a provoqué le fichage, le fichage n’a plus lieu d’être. L’entreprise qui a été remboursée doit alors communiquer à la Banque de France qu’elle a été complètement remboursée, ce qui provoque le défichage. Un organisme de rachat de crédit peut le faire : on l’a vu, l’organisme rembourse les créanciers, prenant à sa charge les différents crédits du demandeur de regroupement de crédit. Une fois l’interdiction levée, il est donc désormais possible de faire un rachat de crédit.

Rachat de credit surendettement

Le rachat de crédit pour locataire doit intervenir idéalement avant que la personne en difficulté ne se retrouve en situation de surendettement. Le surendettement, c’est lorsqu’il n’est plus possible pour quelqu’un de payer l’ensemble de ses dettes, et que certaines créances commencent donc à ne pas être payées. Il est admis qu’au-delà de 60% de crédits à rembourser par rapport aux revenus, une personne sera en difficulté et en très probable situation de surendettement.

Le rachat de crédit permet donc d’alléger les mensualités et de baisser le taux d’endettement mensuel. Si la personne locataire de son logement est déjà surendettée, il est beaucoup plus difficile d’obtenir un rachat de crédit, comme on l’a vu plus haut, mais tant qu’il n’y a pas de fichage à la Banque de France, les sociétés de crédit suivent. Il est donc impératif de payer toutes les mensualités de ses crédits en cours pour éviter le fichage, et de procéder à un rachat de crédit le plus rapidement possible !

Simulation rachat de credit locataire

Si on a de plus en plus de difficultés à rembourser ses crédits en cours, ce qui oblige à faire un rachat de crédit, il est plus que jamais vital de bien faire attention à l’organisme choisi pour regrouper ses crédits. Il peut y avoir des différences conséquentes de tarifs entre les sociétés de crédit et les banques ! Il est donc pour cela très important de faire des simulations de rachat de crédit.

En simulant le rachat, on a une idée précise de ce qu’il est possible de faire, et à quel prix. On pourra s’apercevoir par exemple qu’une société de crédit avec des frais peut au final revenir moins chère qu’une banque sans frais sur la durée, vu que le TEG est inférieur. On peut également s’apercevoir que certaines sociétés financières proposent des délais de paiement plus longs, ou ont des avantages non négligeables, comme le report de mensualité  par exemple.

Tous ces éléments doivent être comparés entre eux, seule une simulation chez chacun de ces organismes va permettre de comparer les différentes offres de rachat de crédit. Une fois les simulations effectuées, il faut faire de vraies demandes auprès des sociétés financières qui semblent les plus pertinentes pour son cas spécifique. Au moins deux ou trois, pour pouvoir comparer les offres, et faire son choix.

Courtier rachat de credit locataire

Si la négociation du meilleur rachat de crédit auprès des différents établissements financiers s’avère trop compliquée, par manque de temps, de connaissances ou de patience, il est possible de passer par un courtier. Le courtier en crédit est une personne dont le métier est d’aller négocier le meilleur crédit possible pour un demandeur de crédit. En général, l’argent qu’il coûte est largement remboursé par l’obtention du meilleur taux d’intérêt, de la meilleure mensualité. En outre, nombreux sont ceux qui se paient exclusivement avec la commission bancaire. En tant qu’apporteurs d’affaires, les courtiers sont rémunérés par les banques et les organismes de crédit.

Il existe certaines sociétés spécialisées en rachat de crédit pour locataires, et même pour interdits bancaires, fichés à la Banque de France. On peut voir leur publicité un peu partout sur le net, à vous de bien choisir ! En revanche, si on est interdit bancaire, il ne faut pas s’attendre à des supers taux d’intérêts, évidemment.

Conclusion

Avis rédigé par eKonomia

Si on loue un appartement, on a plus de liberté et de mobilité qu’un propriétaire, on peut changer de résidence assez simplement, sans trop de formalités. Mais les locataires ont bien d’autres contraintes, notamment lorsque arrive le crédit et le besoin de financement. Les personnes qui ont pris un appartement ou une maison en location vont avoir beaucoup plus de mal que les propriétaires de leur logement à obtenir un crédit immobilier ou un rachat de crédit. Le rachat de crédit pour locataires est un produit spécifiquement pensé pour les personnes qui commencent à avoir des difficultés à rembourser leurs emprunts, et qui n’ont pas de garantie à donner en contrepartie à l’organisme prêteur, la banque ou la société de crédit. En location, il est difficile d’économiser, l’argent payé pour se loger n’étant pas utilisé pour payer un crédit immobilier. Le crédit immobilier est à mon sens similaire à de l’épargne : on ne revoit plus jamais l’argent dépensé en location, tandis que le crédit immobilier a une date de fin, et on peut revendre l’appartement pour récupérer l’argent, voire même faire une plus-value si la valeur du bien immobilier a augmenté.

Suivez-nous : TwitterfacebookRSS


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Paul dit :

    Je pense que le rachat de crédits peut présenter une solution intéressante. Il permet de racheter tous les petits crédits et de n’avoir plus qu’un intermédiaire, une mensualité et le taux en est bien souvent diminué. Certes, le crédit dure plus longtemps et le TAEG est bien souvent augmenté, mais ca permet d’éviter de s’endetter plus encore avec une situation financière difficile et des remboursements trop élevés comparés à sa capacité de remboursement.

  2. brince dit :

    bonjour a tous et toute, je vous explique mon cas
    je suis actuellement fichés a la banque de France et bénéficie d’un plan de surendetement jusqu’en 2017, il me rest juste une mensualité de 92 euros par mois a remboursser et vu cette situation je n’arrive pas a obtenir un credit qui pourrait me permettre d’améliorer ma vie et de m’en sortir !
    je sais qu’il doit y avoir des tonnes de cas comme le mien voir plus mais la j’arrive a un niveau ou je n’aurais bientôt plus l’envie de me battre !
    les arnaqueurs et faux préteurs non merci, j’ai donné ! ces gens la n’ont pas de honte !!!
    merci si quelqu’un a une solution ou un prêt a me consentir sachant que je travaille depuis 17 ans dans le meme endroit.

  3. bripatou dit :

    Bonjour,

    Malheureusement en France, il existe le fichage qui rend encore plus compliquée les situations et qui nous enfoncent en général beaucoup plus. Car si l’on veut s’en sortir on nous indique qu’il ne faut plus être fichée. Et lorsque vous n’êtes plus fichée car vous avez réglé l’organisme, on vous refuse car vous avez été fiché. C’est la quadrature du cercle. On ne peut jamais s’en sortir. C’est l’enfer.

  4. crosa dit :

    Bonjour, le marie de ma fille c’est suicidé 4 mois après avoir contracté un prêt immobilier à la caisse d’épargne.
    Pour un prêt de 160000 euros on lui demande aujourd’hui 162 000euros. Par chance un compromis de vente vient d’être signé pour la somme de 140 000 euros nets vendeur. La banque veut lui refaire un autre prêt pour la somme restante (22000 euros)
    Je ne trouve pas cela juste car les taux ne sont pas les mêmes.
    Avez-vous une solution plus intéressante et que nous conseillez-vous.
    Merci

  5. fanfan dit :

    nous sommes maries depuis 30 ans et avons encore deux enfants a charges de 15 ans et 10 ans. je suis fiché au ficp mais pas mon mari, nous percevons un salaire annuel de 34000 euros nous recherchons un courtier pour nous aider dans des démarches pour un rachats de crédit. en remerciant d’avance pour une réponse assez rapide.

  6. lourme dit :

    nous sommes interdits bancaires, fiches à la banque de france, avec un seul nous avons une saisie sur salaire de 778 euros demande par le T I et nous ne pouvons pas payer deux aures credit et nous sommes locataire nous avons demande un pret entre particulier nous nous sommes fait arnaquer de 1200 euros et nous n’avons rien eu nous cherchons quelqu’un courier ou autre qui pourrait nous preter 17000 euros en sachant que nous declarons 20 000 euros aux impots 17 000 remboursables sur 120 mois merci

  7. elysee dit :

    j’avai un dossier de surendettement quand j’étais mariée il a demandé le divorce et in conseiller financier m’a dit de refaire le dossier de surendettement à mon nom de jeune fille vu que c’est moi qui ai resté dans le logement cela fait 2ans que je rembourse seule la dette donc fiché à la banque de france alors comment forcé ex mari à payer la moitié des dettes sans cette dette je ne serais pas fiché à la banque de france

  8. pyyhoud martine dit :

    Ma fille aurait besoin d une aide financière elle est au chômage et à une pension alimentaire pour son fils qu elle éleve seule. Elle va enmenager dans un appartement d ici 2 mois ( particulier) elle est en attente pour logement HLM mais la liste est longue. Elle va devoir faire fasse au. Loyer d entrée plus les autres charges à venir. Que lui proposez.vous comme type de prêt ? Sachant que son loyer sera1 de 750 ,euros en espérant qu elle aura droit à une aide car ( son chômage + la pension : environ être 1300 et 1400 selon certains mois. Elle est un peut perdue fasse à cette situation qui dure depuis plusieurs mois. Merci de me répondre rapidement si vous le pouvez bien sur, car je sopposr qu il y a un dossier à monter. Merci pour votre aiide.

  9. TORRES Odile dit :

    Nous sommes mariés mon mari a 62 ans à la retraite il touche 1700€ par mois moi j'ai 61 ans et touche 2000€ par mois. Mon mari étant ficp ils nous est impossible d'avoir un prêt pour rachat de nos crédits d'un montant de 60 000€ du à une période de chomage de mon mari.

    y a t il une solution ?
    merci à vous de répondre.

  10. SERENNE dit :

    quand un particulier a obtenu auprès d' une banque un regroupement de crédit ,est_ce que le particulier peut par la suite demandé d' autres crédits révolving .Y a' il un délai pour que le particulier fasse une autre demande de crédit révolving et est- ce que les banques sont tenues a avoir un certain délai pour accepter à nouveau la demande du crédit par le particulier . Je voudrais une réponse en urgence .Merci de votre réponse . Sincères salutations ; Philippe SERENNE

  11. lemarchand dit :

    Bonsoir,

    je suis fiché a la banque de france je suis locataire et j'aimerai enfin obtenir un pret afin de règler toutes mes dettes et ceux au plus vite

  12. lachaize pascal dit :

    nous sommes mariés, locataire,50 et 52 ans, salariés depuis plus de 10 ans dans la meme societé, percevons un salaire annuel de 46 ooo euros annuel sommes surendettés pour 136000 euros de pret a la consommation, fichés, dossiers refusés par la banque de france 2 fois pour mauvaise foi ne possedont aucun bien, y a t' il vraiment une solution qui existe pour nous en sortir. Merci a vous de repondre.


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer