eKonomia

Je veux faire un credit

Quelles sont les meilleurs solutions pour faire un crédit ? Pourquoi faire un crédit? En France, le Crédit est un mot tabou.

Publié dans : Comprendre le crédit et la finance

Je veux faire un credit
Le crédit a toujours existé, comme nous le rappelle le détail de ce tableau d'un banquier et sa femme vieux de 500 ans.

Plus le temps passe, et plus je m’aperçois qu’il est difficile de rencontrer quelqu’un qui nous dit ouvertement : « moi, j’ai fait un crédit à la consommation » ou qui nous dise « le prêt personnel, c’est bien ». On dira à la personne qui fait un tel crédit que c’est une honte d’avoir fait un crédit conso! Qu’il est dépensier, qu’il ne prévoit pas le lendemain, et que fatalement, il va tomber dans le surendettement ! Surtout si c’est pour acheter quelque chose d’aussi frivole qu’un canapé ou des vacances. Mais malgré tout, on sait que le crédit à la consommation en France existe, et pas qu’un peu! A tel point que même si les pays anglo-saxons sont beaucoup plus amis avec le crédit, les plus grosses entreprises du crédit européennes sont françaises… Alors comment faire un crédit en France sans en avoir honte?

Offres de crédit

eKonomia, suivant le type de financement recherché et le profil de l’emprunteur, conseille tout au long de ses articles le demandeur de crédit, afin d’améliorer ses chances d’obtenir un emprunt. En connaissant le fonctionnement du crédit, il est plus simple de faire les bons choix. Une personne au RSA n’envisage pas de la même façon un crédit qu’une personne retraitée, tout comme quelqu’un qui veut faire un crédit immobilier ne pense pas comme un demandeur de crédit auto.

Pourquoi faire un crédit?

Plusieurs raisons peuvent pousser quelqu’un à faire un crédit. Mais presque toutes veulent améliorer une situation. Une situation d’inconfort, ou un besoin d’investissement peuvent justifier un crédit. De nombreux crédits sont de véritables investissements pour l’avenir. Il suffit de penser au crédit immobilier, qui permet de ne plus payer de loyer, et d’avoir un bien immobilier qui pourra toujours être revendu en cas de besoin.

D’autres personnes vont faire un crédit professionnel pour créer leur entreprise, leur propre outil de travail. Un investissement qui repose sur des perspectives d’amélioration de ses revenus. C’est pour ça d’ailleurs que le microcrédit a connu un tel succès : il permet aux plus défavorisés d’obtenir un financement pour réaliser leur projet d’entreprise.

Et finalement, il y a le crédit à la consommation. Il existe plusieurs types de crédits conso : on peut imaginer acheter une voiture, ou un canapé, ou vouloir faire des travaux d’aménagement d’une piscine. Il n’y a pas forcément de mauvaise ou de bonne raison, du moment qu’on a les moyens de payer. Mais justement, si on doit faire un crédit, c’est qu’on a pas les moyens, non? La réflexion à faire est autre : est-ce que le risque du crédit compense le bénéfice de l’achat? Est-ce qu’on a les moyens de rembourser de façon sûre ce crédit? Comme toujours, tout dépend de ce que l’on achète, et à quel prix. Faire un crédit pour acheter une voiture, pour pouvoir aller au travail, aucun souci. Prendre un crédit pour acheter une grosse voiture de luxe pour aller au boulot, ce n’était peut-être pas justifié.

Mais pourquoi se priver? On ne peut pas épargner pour acheter tout le temps! Les plus prudents diraient qu’il ne faut rien acheter à crédit, qu’il faut tout le temps épargner. Mais je ne peux pas être d’accord avec ceci, même si je le comprends. On ne vit qu’une fois, notre temps sur cette Terre est limité. Si je dois attendre des années avant de pouvoir me faire plaisir, je risque de passer à coté de quelque chose. Je pense par exemple à ma grand-mère. Toute sa vie elle a travaillé, et économisé pour sa retraite. Elle comptait sincèrement profiter de la vie une fois retraitée. Sauf que, un accident de la vie, c’est le moins que l’on puisse dire, est venu perturber son projet : elle est morte. Si elle avait fait un crédit dix ans plus tôt, elle aurait peut-être pu profiter d’un beau canapé, d’une belle télé, et faire un beau voyage, avant qu’il ne soit trop tard.

Le crédit, c’est l’évaluation du risque par rapport au bénéfice que l’achat nous apporte, en résumé. Et en définitive, ce qu’on appelle un « achat frivole » ne l’est pas forcément. Un beau voyage, c’est très formateur, qui nous permet d’avoir de nouvelles idées, de se reposer pour mieux repartir. C’est aussi un investissement, en définitive. Bref, un crédit de temps en temps pour s’équiper ou profiter, aucun souci. Par contre, faire un crédit pour faire semblant de vivre comme un riche, non, ça, ce n’est pas possible. Les banques ou les sociétés de crédit ne désirent pas non plus que le demandeur de crédit, il semble logique de croire qu’elles veulent être remboursées sans pépin…

Comment faire un crédit

Un des principaux reproches que l’on entend, c’est « qu’on ne prête qu’aux riches ». Il faut avoir des garanties pour que l’on se fasse prêter de l’argent sans problème. Mais alors, pourquoi est ce qu’il y a des gens qui tombent dans le surendettement en accumulant les crédits? C’est assez simple : en ayant un salaire correct, et en faisant plusieurs crédits dans différentes sociétés, qui ne partagent pas leurs fichiers internes. Mais malgré tout, bon nombre de demandes de crédit sont refusées, y compris dans les grandes enseignes. Ce n’est pas si simple de faire un crédit, si on ne peut pas justifier de revenus stables. Pour savoir si on peut faire un crédit, et dans quelles conditions, la plupart des sites internet des sociétés financières proposent de faire une simulation de crédit. On y inscrit la durée de remboursement souhaitée, l’argent voulu, et le simulateur nous calcule les mensualités. Ou alors on y insère les mensualités souhaitées, et le calculateur nous indique la durée du prêt, avec le taux d’intérêts utilisé.

Les taux d’intérêts sont actuellement assez raisonnables, au vu du marché actuel. Il n’y a guère que le « crédit renouvelable » qui possède des taux prohibitifs de presque 20% : ils ont été étudiés pour de courtes durées, et sont à risque, car les formalités d’obtention sont simplifiées.

Faire un crédit en CDI

C’est très simple, lorsque l’on a un CDI (contrat à durée indéterminée) : les sociétés financières et les banques nous accueillent les bras ouverts, pour peu qu’on ne soit pas en interdit bancaire, fiché à la Banque de France. Les organismes de crédit sont légalement obligées de consulter la Banque de France pour savoir si vous êtes interdit bancaire, FICP. Si vous ne l’êtes pas, et que vous avez des revenus stables, c’est parfait. Il y a peu de chances que la société puisse savoir que vous avez déjà un crédit ou pas ailleurs, si vous n’avez pas fait d’emprunt dans le même groupe. Par exemple, Cetelem est une filiale de BNP Paribas : si vous avez déjà trop de dettes avec la BNP, Cetelem, qui partage le même fichier avec BNP, saura que vous ne pouvez pas emprunter. En revanche, si vous allez chez le Crédit Agricole, le principal concurrent de la BNP, ils ne pourront pas savoir vos crédits en cours chez la BNP. EN CDI, c’est donc tout de même assez simple d’obtenir sont crédit, et heureusement. Vous donnez des garanties de pouvoir rembourser votre emprunt.

Faire un crédit chômage

Pôle Emploi

Au chômage, la situation se complique. Inutile d’espérer ici un crédit longue durée comme un crédit immobilier. Il aurait fallu pour ça avoir des biens à mettre en garantie (hypothèque), ou avoir un conjoint en CDI. En revanche, les crédits de courte durée sont envisageables. Vous touchez des indemnités de chômage, vous avez besoin d’acheter une auto pour chercher du travail, il existe même des aides de l’état pour les cas les plus graves. Notre article sur le crédit chômage peut vous apporter quelques pistes plus approfondies sur le sujet. Les allocataires du RSA se retrouvent un peu dans la même situation. Les revenus sont de toute façon si faibles lorsque l’on est au RSA, correspondant à péine au minimum de survie, qu’il ne semble pas envisageable pour un organisme de prêter de l’argent à qui manifestement n’a pas les moyens de rembourser sans de gros sacrifices.

Faire un crédit interdit bancaire

Si vous êtes interdit bancaire, c’est, pour être franc, mission impossible d’obtenir un crédit dans le circuit bancaire classique. Il ne reste vraiment que les aides de l’état ou des associations. Il faut aller voir du coté des CCAS pour une aide urgente, des prêts CAF si il vous faut des équipements ménagers vitaux, regarder du coté du microcrédit si vous voulez créer votre propre entreprise ou des prêts entre particuliers. En complément, vous pouvez lire notre article « comment avoir un crédit si on est interdit bancaire« , assez exhaustif sur le sujet. Mais ne vous leurrez pas : c’est de toute façon très difficile d’obtenir un prêt lorsque l’on est interdit bancaire, le prêteur aura du mal à prêter de l’argent à quelqu’un qui a fait défaut de paiement par le passé…

Faire un crédit retraite

Les seniors, les personnes âgées ont un autre problème à prendre en compte. La mort. Un crédit se fait sur la durée : on rembourse sur plusieurs années un emprunt. Mais lorsque l’on est âgé, il semble logique de croire, pour le prêteur, qu’il existe une chance raisonnable que l’emprunteur puisse mourir avant d’avoir terminé de rembourser. Pour ceci, il existe plusieurs politiques entre les banques, qui vont en général octroyer des crédits, mais sur de courtes durées. Plus vous serez âgé, plus le crédit devra être court.

Le conseil : toujours mettre en concurrence les différentes banques et sociétés de crédit. Soit en allant voir les conseillers de chaque banque, soit en faisant des simulations de crédit sur internet. Il vaut mieux toujours avoir deux sons de cloche, pensez à vérifier que vous payez à un prix juste votre crédit !

Le crédit possède une part de risque, c’est certain. Nul ne peut savoir quand est-ce qu’il ne sera pas en mesure de rembourser. Le crédit n’est pas que source de malheurs, au-delà de cette dose de risque, qui au final n’est pas pire qu’un banal accident de la route, le crédit est un service essentiel, dont on ne peut plus se passer dans nos sociétés modernes.

Avis et conclusion

Par , publié le
eKonomia - Prêt et crédit
En France, le Crédit est un mot tabou.

Quand on a besoin d’un financement, on ne sait pas forcément par où commencer. Le premier réflexe est bien sûr d’aller voir sa banque, mais selon le type de financement ou le profil de l’emprunteur, la banque n’est pas forcément la meilleure solution.

Pour améliorer ses chances de faire un prêt, il faut connaitre ses besoins, et savoir à quelle porte frapper, quelle institution ou société financière voir.

Suivez-nous sur facebook


Commentaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer