Crédit santé : payer l’hôpital, une prothèse, une opération…

Un crédit santé permet de compléter le financement des soins médicaux qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Il existe de nombreuses offres, mais la plupart ne sont que de simples crédits à la consommation.

Par , à jour le

Crédit santé : payer l’hôpital, une opération ou une maladie
Les frais médicaux sont parfois très chers, comment faire pour les payer ?
  1. Crédit à la consommation et santé
  2. Crédits spécifiques pour les soins médicaux
  3. Pas de mutuelle ? : l’ACS, aide à la complémentaire santé
  4. Handicap et crédit santé

La France et la Sécurité Sociale permet à tout le monde de se soigner. Mais il s’agit de soins vitaux, comme la maladie ou les accidents. Pour palier à cela, les mutuelles complémentaires santé permettent de compléter le coût des soins, mais elles sont très chères : beaucoup de personnes n’en ont pas. Comment faire alors pour payer les dépenses de santé non remboursées, si ce n’est à crédit ?

Crédit à la consommation et santé

C’est la solution la plus simple : si on a les moyens d’obtenir un prêt personnel, il n’y a pas de questions à se poser. Un petit crédit, venu compléter ce que la Sécurité Sociale et éventuellement la mutuelle n’ont pas remboursé, permet de ne pas remettre au lendemain ce qui doit être fait rapidement.

En revanche, si on n’a pas la possibilité de faire un crédit par manque de moyens, il n’y a pas grand chose à faire. La plupart des crédits octroyés aux personnes en difficultés financières sont des aides pour créer ou retrouver un emploi, et non pas pour des soins. Pour ma part, je trouve qu’un beau sourire permet de trouver du travail plus facilement que quelqu’un à qui il lui manque des dents, faute de moyens pour aller voir un dentiste…

Il existe vraiment mille et une raisons d’avoir besoins de soins pas ou mal remboursé, en plus des dents ou des oreilles. Imaginons l’exemple de la petite chirurgie esthétique, qui n’est pas remboursée, ou un traitement innovant à l’étranger pour sa maladie.

Ou plus simplement une opération au laser pour ne plus porter de lunettes ? Lorsque l’on gagne très peu d’argent, même si on a la CMU complémentaire, ce n’est pas suffisant pour ces dépenses de santé, considérées comme étant de « confort ». Ceux qui pensent ça ne doivent être ni sourdes, ni myopes ni défigurées !

Crédits spécifiques pour les soins médicaux

De nombreuses sociétés de crédit ont vu une opportunité d’élargir leur base de clients en proposant des crédits spécifiquement dédiés à la santé. Il ne s’agit pour la plupart que de simples prêts personnels. Il ne s’agit pratiquement que de « packaging », on vend le même produit avec des noms différents pour faire croire que le produit est spécialement dédié au client.

comparateur crédit

Certaines assurances comme Mapa proposent des crédits de santé. C’est logique si on y pense bien, elles ont tout intérêt à ce que l’on se soigne bien, les assurances : quelqu’un qui n’entend pas, c’est quelqu’un qui a plus de risques d’avoir un accident.

Et qui est-ce qui paye quand il y a un accident ? L’assurance, évidemment, d’où leurs aides au crédit santé. Pour des crédits plus importants, il faudra contacter des agences de crédit plus classiques.

Par exemple le Cetelem ou Swiss Life (précurseur du crédit santé en France, dès juin 2007) proposent un crédit santé avec un TEG compris entre 4 et 5%, ce qui est raisonnable pour du prêt personnel.

Attention à ne pas confondre avec des crédits santé « renouvelables » : ce sont de simples crédits renouvelables, avec les mêmes taux d’intérêts, autour de 20% !

Pas de mutuelle ? : l’ACS, aide à la complémentaire santé

Pour ceux qui n’ont pas de mutuelle parce qu’ils n’ont pas les moyens d’en avoir une, il existe tout de même des aides, qui permettent de payer une partie des frais de mutuelle. Il s’agit d’une aide de la Caisse d’Assurance Maladie, l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé). Cette aide est attribuée sous conditions de ressources, comme pratiquement toutes les aides sociales en France. Il s’agit ici des personnes qui gagnent à peine plus que le plafond de revenus de la CMU-C.

Attention : la liste des mutuelles qui permettent d’être payées avec l’ACS est limitée, il faut bien vérifier au préalable avec l’Assurance Maladie quels sont les établissements partenaires.

Handicap et crédit santé

Les personnes handicapées le savent bien : elles ont plus de frais médicaux que les personnes valides. Certains soins médicaux sont chers. Parfois même très chers. Et non remboursés par la Sécu, même en cas de handicap. Avant de faire un crédit à la consommation, lire notre article sur « le crédit et le handicap » pour connaître toutes les possibilités de financement pour personnes handicapées.

Vous avez aimé ? Partagez l'article avec vos amis !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 vote(s), moyenne : 5,00 de 5)
Loading...

Crédit santé : payer l’hôpital, une prothèse, une opération… : l'avis d'eKonomia

eKonomia - Prêt et crédit
Un crédit pour se soigner, oui, à condition d'en avoir les moyens !

Si comme bon nombre de français, vous n’avez pas la chance d’avoir une bonne mutuelle complémentaire santé qui vous rembourse bien pour vos frais médicaux, la solution passe par le crédit santé. Ce type de crédit est beaucoup plus en vogue dans les pays anglo-saxons que par chez nous, qui avons la chance d’avoir un bon système de santé, malgré les problèmes que nous lui connaissons. Mais parfois, cela ne suffit pas.

Au contraire d’une nouvelle télé ou d’une nouvelle voiture pour laquelle vous prendrez un crédit à la consommation mais qui aurait pu attendre quelques mois de plus en fait, le temps d’économiser, la santé, c’est précieux, elle ne peut pas attendre! Vous allez enfin pouvoir faire votre chirurgie de la myopie au laser !

La solution la plus simple, au moment de trouver un financement pour se soigner, est donc de faire un prêt personnel. Avec des taux compétitifs, sans justification d'achat, on peut ainsi obtenir rapidement de quoi payer le dentiste ou le traitement révolutionnaire, là où la Sécu ne rembourse pas. Pour les autres, qui ne peuvent pas faire de crédit, la situation est beaucoup plus compliquée, et devront se contenter malheureusement de ce que la Sécurité Sociale, la CMU et l'ACS permettent.

Suivez-nous sur facebook



Forum : participez à la discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaires...


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer