eKonomia

Comment avoir un crédit interdit bancaire ? Crédit fiché Banque de France

Un interdit bancaire, par définition, c'est quelqu'un qui n'a plus le droit aux services bancaires normaux. Pas de chéquier, pas de crédit.

Publié dans : Tout savoir sur le surendettement

calculatrice
Quand on est interdit bancaire, on fait beaucoup de calculs...

Comment faire alors lorsque l’on est interdit bancaire, pour avoir un prêt malgré tout? Être interdit bancaire, c’est être inscrit au FCC, un fichier de la Banque de France, qui ne permet plus d’avoir de chéquier. Cette situation est très handicapante au quotidien, et arrive le plus souvent à cause des chèques en blanc. Mais l’interdiction de moyens de paiement ne signifie pas pour autant l’exclusion totale du crédit. Il faut être FICP pour être interdit de crédit, on fait trop souvent l’amalgame. Si on est que interdit de crédit, ou FICP, on a encore les moyens de paiement.

Crédit pour interdit bancaire

Le crédit est fait pour les gens qui n’ont pas d’argent. L’interdit bancaire, c’est quand on a pas d’argent. Il est donc tout naturel que les gens qui ne peuvent plus utiliser leurs moyens de paiement habituels (carte de crédit ou chèque) aient besoin d’un crédit, ne serait-ce que pour payer les factures urgentes à payer (loyer, électricité…).

Ces dernières années, le nombre d’interdits bancaire est en hausse : on passe de 2 millions de personnes interdites bancaires en 2003 à 2,3 millions en 2007, soit 300 000 personnes de plus. L’écrasante majorité des prêts qui ont provoqué l’interdit bancaire sont des prêts personnels ou des crédits permanents : 63%, au 31 décembre 2007 (chiffres de la banque de France).

Solutions pour obtenir un crédit ?

En général, c’est surtout pour s’acheter une auto que les interdits bancaires veulent un crédit. La voiture est un moyen de locomotion essentiel pour pouvoir travailler ou faire les courses. Dans ces conditions, comment obtenir un crédit, comment faire pour que l’on puisse assumer ses dettes ou acheter l’auto dont on a tant besoin? Il existe plusieurs solutions.

Il faut donc avoir remboursé toutes ses dettes, tout ses emprunts avant de pouvoir prétendre à un nouveau crédit. Il faudra alors attendre de un à deux mois pour ne plus être fiché au FICP. C’est bien sûr plus difficile à faire qu’à dire, mais c’est la solution la moins chère.

La deuxième solution c’est d’être propriétaire de son logement, par exemple. Le logement servira de caution. Cette solution n’est pas vraiment à envisager, car si il s’avère que vous ne puissiez faire face à votre dette, les conséquences pourraient être désastreuses… A n’utiliser qu’en tout dernier recours. Vous aurez alors un crédit hypothécaire, qui pourra regrouper toutes vos créances, dettes, emprunts, prêts, crédits…

Il faut de l'argent pour manger
Il faut de l’argent pour manger

Une troisième solution si vous êtes interdit bancaire consiste à renégocier tous ses crédits, avec un rachat de crédits. Vous n’obtenez pas de crédit, mais pouvez avoir moins à payer chaque mois, ce qui peut être tout aussi bien. Le seul hic, c’est que vous allez rembourser plus longtemps, et donc au final payer plus cher. C’est la solution la plus souvent envisagée pour ne pas se retrouver en situation d’interdiction bancaire : le regroupement de crédit pour interdit bancaire.

La quatrième solution, c’est d’avoir un compte bancaire à l’étranger pour faire un crédit. Vous alimentez ce compte de façon régulière, sans avoir de problème de paiement. Vous n’êtes pas fichés dans le système national de votre nouvelle banque, vous pourrez demander un crédit. Il faut être patient, vu qu’il faut se créer un historique dans la banque solide.

La cinquième solution, que je pratique assez souvent : jouer au loto ou à euromillions :D

Fichiers Interdit Bancaire

Il existe deux types de fichiers qui permettent au banque de connaitre la situation financière d’une personne.

Les interdits de crédit sont fichés FICP (Fichier national des incidents de remboursement des crédits). On est fichés FICP lorsqu’on n’a pas payé deux mensualités, où si on doit plus de 500 euros dans les 60 jours qui suivent une mise en demeure. Un dossier de surendettement déposé à la banque de France provoque aussi le fichage FICP. Il faut donc faire très attention avant d’aller déposer ce type de dossier à la Banque de France, lorsqu’on est fiché Banque de France, on l’est pour plusieurs années, 5 ans pour un retard de remboursement d’un crédit.

Les interdits de chéquier sont fichés FCC (Fichier central des chèques), communément appelé fichage BDF, Banque de France (à tort, la banque de France possède plusieurs fichiers, comme on vient de le voir). Les interdits de carte bancaire y sont également fichés. Le fichage dure 5 ans si le fiché ne paie pas. Etre fiché FCC est une mesure extrêmement contraignante, qu’il faut véritablement éviter, si on veut conserver sa carte bancaire et son chéquier. Pour sortir du fichier, il faut payer tout les chèques qui ont été refusés, c’est aussi simple que ça. Vous pouvez toujours prendre un crédit malgré tout, tant que vous n’êtes pas fichés au FICP. Mais les banques peuvent se poser des questions et rechigner à vous donner un crédit : elles étudieront bien la raison pour laquelle vous êtes fichés FCC avant de vous accorder le prêt bancaire.

Ces deux fichiers sont gérés par la banque de France, et empêchent, en pratique, les personnes qui y sont présentes de contracter un nouveau crédit ou de recevoir un chéquier. En théorie, les banques ne sont pas obligées de suivre ce qu’il y est écrit dans le fichier.

Microcrédit pour fichés Banque de France

Il faut faire très attention aux organismes de crédit qui vous proposent des prêts interdits bancaire, spécialisés, aux taux extrêmement élevés : vous ne vous en sortirez pas, et vous pouvez facilement vous retrouver à la rue, mieux vaut chercher une autre solution. Le métier est très encadré désormais quoiqu’il en soit, et promet de l’être encore plus : l’organisme qui vous embarque dans une mauvaise solution peut être appelé à répondre pénalement.

A vous de faire la différence entre les organismes de crédit qui sont là pour vous aider (il y en a), et les charlatans (il y en a beaucoup…). Il existe plusieurs organisations qui luttent contre les abus des banques et autres organismes de crédit, à vous de les contacter si vous sentez qu’on vous a forcé la main à prendre un crédit que vous ne pouviez pas prendre.

Si vous avez un projet précis d’amélioration de votre cadre de vie ou une démarche personnelle, vous pouvez obtenir auprès du Crédit Municipal de Paris ou de la Caisse des Dépôts en général entre 300 et 3000 euros de crédit. Ce nouveau service, lancé à l’initiative de la Mairie de Paris est disponible depuis le 8 octobre 2008.

Les intérêts de ce type de micro credit sont de 4%, remboursables entre six et trente-six mois. Par contre, autant vous prévenir tout de suite : sur 1500 coups de téléphone ou de mails, le Crédit Municipal de Paris n’a accordé que… 30 prêts. « 32 % concernent l’accès à la formation professionnelle, 28 % l’accès à l’emploi et à la mobilité, 21 % l’accès à la santé. Les autres microcrédits accordés concernent, entre autres, l’acquisition de biens de première nécessité et l’accès au logement. » Ce crédit est pratique pour tout ceux qui n’ont pas forcément le talent de la finance, contrairement au crédit de l’ADIE pour financer l’ouverture de son entreprise, ce type de micro crédit ne vise qu’à améliorer votre cadre de vie.

Si vous avez la chance d’habiter Paris, la moitié des intérêts vous sera reversée après remboursement de votre prêt.

Quatre banques sont partenaires de ce type de crédit, réservé aux parisiens et franciliens :

  • La Banque Postale
  • La Caisse d’Epargne Ile-de-France
  • Le Crédit Coopératif (lien vers notre avis)
  • Laser Cofinoga

Si vous habitez dans une autre région de France, je vous conseille de demander de l’aide à la Mairie de votre commune, qui saura sûrement vous indiquer les meilleurs institutions bancaires pratiquant le micro crédit :)

Microcrédit Social

Le dispositif décrit dans cet article est un microcrédit social, que vous pouvez découvrir plus en détail sur l’article lié. Désormais, plusieurs associations s’occupent, dans toute la France, de faire l’intermédiaire entre le demandeur de crédit et la banque. Vous avez par exemple la Croix Rouge, les Restos du Cœur, le Secours Catholique…

Mieux comprendre le crédit

FICP : le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers est un fichier de la Banque de France, où sont inscrites les personnes qui n’ont pas pu rembourser une ou plusieurs échéances de leur crédit. Ce fichier est de consultation obligatoire par les sociétés financières avant chaque demande de crédit. L’inscription au FICP entraîne en pratique une interdiction de crédit : plus aucune banque ne prête de l’argent à un FICP, et il est devenu beaucoup plus difficile d’ouvrir un compte bancaire. Ce fichier possède une importance fondamentale dans la lutte contre le surendettement : il empêche quelqu’un qui n’a déjà pas pu rembourser un crédit, d’en faire un autre. Le problème du FICP, c’est qu’il intervient à posteriori, une fois que la difficulté à rembourser s’est déclarée. Le FICP possède plusieurs informations inscrites, en plus des incidents de paiement, du nom et les données usuelles : un dépôt de dossier de surendettement, le plan de redressement ou l’effacement des dettes. On y est inscrit pour 5 ans au minimum. Pour en sortir, une seule solution à part attendre : rembourser sa dette.

Interdit bancaire : l’interdiction bancaire est l’une des sanctions les plus dures que l’on peut avoir dans notre société moderne de consommation. C’est la conséquence d’un fichage au FCC, le Fichier Central des Chèques. L’interdit bancaire ne peut plus utiliser de chéquier ou de carte bancaire, remplacées par des cartes de débit immédiat, à autorisation systématique. Pour ne plus être interdit bancaire, il faut ne plus être fiché à la Banque de France, en remboursant sa dette. Lorsque ceci est fait, le créancier doit communiquer qu’il a bien été remboursé à la BdF, qui lèvera l’interdiction. Ceci est pourtant très difficile à faire. Très souvent, l’interdit bancaire voit son compte clôturé : il devra demander un compte minimal, auquel il a le droit, le « Droit au compte », mais dans les faits, c’est quasi mission impossible d’obtenir ce compte bancaire.

FCC : Le FCC, Fichier Central des Chèques impayés, est un des fichiers négatifs de la Banque de France. Si vous avez fait un chèque sans provision et que vous n’avez pas régularisé votre situation sous les 30 jours, vous serez fichés au FCC par la BdF. Les personnes ayant également abusé de leur carte bancaire se retrouvent également dans ce fichier. Se retrouver au FCC, c’est invivable de nos jours. Vous êtes interdit de moyens de paiement! Vous n’avez plus le droit à un chéquier ou à une carte bancaire. Chaque fois que vous voulez payer quelque chose, vous devez aller au comptoir de votre banque et demander de l’argent en liquide. Dans notre société moderne, cette situation est des plus compliquées à vivre. Pour sortir du FCC, qui dure 5 ans, il faut payer ce que l’on doit. Une fois payée sa dette, il faut compter au moins deux mois pour sortir du fichage de la Banque de France.

Avis et conclusion

Par , publié le
eKonomia - Prêt et crédit
Qui prête de l'argent aux interdits bancaires ?

Les interdits bancaires FICP ne peuvent plus avoir de crédit. Il ne faut pas les confondre avec les FCC, interdits de moyens de paiement. Pour les FICP, dans de rares cas, il existe certains types de crédit très spéciaux qui permettent de venir en aide aux personnes fichées à la Banque de France : il s'agit essentiellement, on l'a vu, de crédits pour se créer son propre emploi et sortir de la spirale infernale du surendettement et de l 'exclusion sociale.

Suivez-nous sur facebook


Commentaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer