eKonomia
eKonomia : l'argent fait le bonheur

Banque Postale Financement : crédit moins cher de La Poste

La Banque Postale propose des crédits à la consommation pas cher, comme une banque classique : rachat de crédit, crédit auto, credit travaux, prêt personnel... mais avec les avantages et désavantages de la Banque Postale.

Banque Postale Financement : crédit moins cher de La Poste
La Banque Postale propose des crédits très compétitifs.

La Banque Postale propose des crédits à des taux compétitifs. Son arrivée sur le marché du crédit à la consommation en 2010 a permis à bon nombre de personnes d’accéder à ce service financier.

Banque Postale Financement

L’arrivée de la Banque Postale sur le crédit à la consommation était attendue de longue date. Le gouvernement a autorisé la Banque Postale a investir les crédits à la consommation en 2007, sous condition d’une alliance avec un acteur déjà en place. Cette autorisation nouvelle n’est pas un don du ciel de l’Etat : la perte du monopole du Livret A au début de 2008, avec la libéralisation du produit d’épargne le plus populaire de France, se devait d’être compensée. Mais cette nouvelle possibilité dont dispose la Banque Postale a de quoi inquiéter les acteurs classiques du crédit conso : avec 9 millions de clients et 17 000 points de contact, chaque bureau de poste est une agence bancaire, très proche de ses clients.

La Banque Postale Financement : alliance avec la Société Générale

La Banque Postale (LBP), pour pouvoir entrer sur le marché du crédit à la consommation, devait s’allier avec un acteur déjà présent. De nombreuses négociations ont été menées avec les acteurs principaux du crédit français, mais c’est presque sans surprise qu’en juillet 2008, La Banque Postale a choisi la Société Générale et sa filiale Franfinance comme partenaire exclusif pour la constitution et la mise en marché de son offre de crédits à la consommation. En effet, la SocGen et LBP s’était déjà rapproché plusieurs fois par le passé, au point de provoquer des rumeurs de fusion entre ces deux institutions. Les deux entreprises sont par exemple déjà liées par la monétique, en ayant mis en commun leurs systèmes respectifs (monétique : pour faire court, ce sont les caisses de retrait d’argent, les cartes bancaires…).

Ce nouveau partenariat pour le crédit à la consommation, se traduit par la création d’une co-entreprise, détenue à hauteur de 65 % par La Banque Postale et 35 % par la Société Générale : c’est la nouvelle entreprise, « La Banque Postale Financement« . Si on lit entre les lignes, on pourrait croire que LBP s’ouvre aux capitaux privés, un début de privatisation avec une prise de positions de la part de la SocGen. Mais le président du directoire de la Banque Postale a affirmé que ceci ne signifiait rien. Il ne faut pas oublier que cette union a été imposée par le gouvernement, LBP n’ayant le choix que de choisir avec qui. Pour ma part, même si ça semble dénoncer une entrée de capitaux privés dans La Banque Postale, cette union était nécessaire pour un enjeu aussi important que le crédit à la consommation de la Banque Postale.

Crédit low-cost

Le terme « low-cost » est volontiers provocateur, de notre part, mais permet de mettre les pendules à l’heure : à l’heure actuelle, seules les banques en ligne peuvent faire de la concurrence au niveau des tarifs à la Banque Postale. Ce sont les plus petits prix de la finance, tant au niveau des frais bancaires, qu’au niveau des taux d’intérêts pratiqués. Elle l’a déjà démontré au niveau de son crédit immobilier, et, il ne faut pas oublier, La Banque Postale Financement, qui distribue ces crédits, est une filiale de la Banque Postale, mais également de la Société Générale.

Mais crédit pas cher ne signifie pas un niveau moindre de service. Certes, nous ne sommes pas reçus dans une agence bancaire, mais dans un bureau de poste, certes de nombreux conseillers financiers ne sont pas assez professionnels dès que nous parlons de sommes plus importantes, mais pour 40% des français, habituellement exclus du crédit, ceci importe peu. La Banque Postale ne va pas concurrencer tout de suite les organismes de crédit classiques. Elle s’adresse plutôt à sa propre clientèle dans un premier temps. Les français sont en effet fidèles à leur banque, il est très rare de changer de banque au cours d’une vie.

Avantages du prêt personnel Banque Postale

La Banque Postale propose des taux très compétitifs, qui permettent à de nombreuses personnes qui jusque là n’avaient pas accès au crédit, de pouvoir espérer d’obtenir enfin le financement tant attendu. Nous allons ici mettre sur la table les avantages connus de la Banque Postale sur la concurrence, et qui mettent sur le qui-vive toutes les sociétés de crédit.

La proximité d’un bureau de poste est un atout important pour cette banque pas comme les autres. L’activité de la Poste, la distribution de courrier, permet à la Banque Postale d’avoir des frais moindres d’infrastructures qu’une banque normale, qui doit investir dans ses agences de A à Z. C’est ce qui en fait une banque d’un autre type, ni pour les très pauvres, à qui s’adresse plutôt les aides de l’état, le microcrédit, ni les « riches », qui préfèrent une gestion performante de leur argent, avec des produits d’épargne adaptés. Pour faire simple, la Banque Postale est une banque pour ceux qui ont des revenus modestes, sans être pauvres : SMIC ou un peu plus ! Ceci n’empêche pas bien sûr les autres de chercher la bonne affaire en mettant en concurrence les différentes offres de crédit.

Aujourd’hui, La Banque Postale propose les taux d’intérêts dans le crédit immobilier les plus bas de France, à égalité avec les banques en ligne. Mais contrairement aux banques en ligne, où on ne voit jamais un interlocuteur les yeux dans les yeux, la Poste est présente partout en France, de la plus grande ville au petit village de province. Les chiffres (au 30 juin 2016) sont éloquents :

  • 2 974 M d’€ de PNB (Produit Net Bancaire)
  • 11,6 millions de comptes de dépôts
  • 10,8 millions de clients particuliers actifs
  • Encours de Livret A : 59,6 Mds d’€
  • Dépôts à vue particuliers : 50,9 Mds d’€
  • Encours de crédits immobiliers : 54,6 Mds d’€
  • Encours de crédits à la consommation : 4,7 Mds d’€
  • Encours de crédits aux personnes morales : 10,8 Mds d’€

Mais pour moi, le principal avantage de La Banque Postale se trouve dans ses clients. Ceux qui devaient avoir recours presque obligatoirement aux sociétés de crédit pour pouvoir s’acheter une voiture avec un crédit auto. Désormais, un crédit auto Banque Postale est envisageable, même pour ceux qui habituellement n’arrive pas à obtenir un crédit. C’est d’ailleurs la cible principale : les 40% de français qui n’ont pas accès au crédit, ce qui permettra d’élargir le marché du crédit à la consommation.

Une autre carte à jouer de la part de la Banque Postale : le crédit aux PME et aux très petites entreprises en milieu rural. Les banques classiques ont beaucoup de mal à investir ce milieu, qui souffre de carences de financement récurrentes.

Crédit FICP ?

La Banque Postale ne permet pas aux personnes fichées à la Banque de France, inscrites au Fichier National des Incidents de Paiement (FICP), d’avoir un crédit à la consommation. Pour avoir un crédit conso, il faut en outre disposer de revenus réguliers. Mais élargir le nombre de personnes pouvant accéder au crédit conso, c’est tout simplement le défi que propose de relever La Banque Postale. Aujourd’hui, une très large part de la population n’y a pas accès. Ces personnes, pour beaucoup, on les retrouve en tant que clientes à la Banque Postale, qui est sans aucun doute la moins chère des banques.

Avec un crédit accessible à la majorité, tout en restant responsable, qui fait un véritable service aux populations, La Banque Postale est peut-être l’acteur du crédit que nous attendions. Nous verrons bien, il existe également des points négatifs qu’il ne faut pas sous-estimer. Quoiqu’il en soit, je ne pense pas que la banque se substitue aux aides de l’état sur ce chapitre.

Rachat de crédit de la Banque Postale

C’est le crédit le plus important pour tous ceux qui commencent à avoir des difficultés de remboursement de leurs dettes. Contrairement aux crédits décrits précédemment, il est vital ici que le service soit au top, que le demandeur soit bien accompagné. Le rachat de crédit de la Banque Postale est flexible : il peut regrouper des crédits à partir de 3000 euros, jusqu’à 75000 euros (mais ici, l’emprunteur doit être propriétaire au dessus de 50000 €). Il est possible de rembourser le rachat de crédit de 12 à 84 mois quand on est locataire (voir notre article : rachat de crédit locataire), ou de 12 à 144 mois pour un propriétaire de son logement, ce que l’on nomme « rachat de crédit hypothécaire« . La durée d’un rachat de crédit est par définition assez longue : c’est de son allongement que la banque peut faire diminuer les mensualités à payer. En 2017, les taux d’intérêts d’un rachat de crédit chez La Banque Postale était à partir de de 4,99%, ce qui est très compétitif.

Rachat de crédit pour fiché à la Banque de France et en surendettement ?

La banque postale propose un rachat de crédit banque postale, qui va aider beaucoup de personnes qui sont aujourd’hui dans des situations critiques, en quasi surendettement. L’offre est disponible par le réseau des bureaux de poste, mais également par téléphone et par Internet.

La Banque Postale et le surendettement

La Banque Postale, avec son réseau gigantesque de proximité, où chaque bureau de poste est un lieu d’accueil potentiel pour ceux qui veulent un crédit, a ici un avantage indéniable. Rassurant ceux qui ne sont pas trop à l’aise avec Internet lorsqu’il s’agit d’argent, rassurant pour ceux qui voient en La Banque Postale une institution respectable, qui lutte de fait contre le surendettement, et permet à de nombreuses familles d’accéder au crédit. La Banque Postale, soucieuse de prévenir les situations de surendettement de ses clients, a par ailleurs noué un partenariat avec CMP Banque, filiale bancaire du Crédit Municipal de Paris.

Pour être plus efficace sur le surendettement, la Banque Postale et la très connue association « Crésus », qui accompagne les surendettés, vont collaborer, afin d’éviter au maximum que des personnes se retrouvent dans une situation de dossier de surendettement à la Banque de France. C’est une initiative de premier plan, qui montre bien à quel point la Banque Postale est engagée : il suffit de penser que Cresus est pour le fichier positif!

Comment se passe la demande de crédit en ligne de la Banque Postale ?

C’est un des gros avantages de la Banque Postale, face aux organismes de crédit sur Internet : la proximité. Un demandeur de crédit va pouvoir le faire par téléphone, comme dans toute la concurrence, le faire en ligne, comme ailleurs également, mais surtout, le demandeur de crédit peut prendre rendez-vous pour rencontrer un conseiller.

L’offre de crédit de la Banque Postale, même si elle est intitulée de « crédit à la consommation », est plus en concurrence avec les offres de prêts des banques, plutôt que les offres des organismes de crédit comme Cetelem ou Cofidis. Nous sommes ici dans un niveau intermédiaire, avec les avantages d’avoir un conseiller en rendez-vous, au bureau de poste du quartier ou du village, tout en ayant la flexibilité d’Internet.

La Banque Postale s’engage, clairement, à accompagner et informer le demandeur de crédit, avec beaucoup de pédagogie en prime. On pourrait penser que ceci est un argument purement marketing, un peu à la Cetelem, mais il n’en est rien : leur partenariat avec l’association Cresus, qui s’occupe d’accompagner les personnes en situation de surendettement est emblématique de cet engagement.

Simulation de crédit en ligne à La Poste

Le plus important lorsque l’on fait une demande de crédit, c’est de connaître son taux d’endettement, et par conséquent, sa capacité de remboursement. C’est l’étape cruciale pour savoir combien on peut emprunter. Il est possible, comme sur la plupart des sites des sociétés de crédit, de simuler sur le site internet de la Banque Postale, sa capacité d’endettement ou ses mensualités d’emprunt. Ceci permet au moins de se faire une idée sur ce qu’il est possible de faire, suivant chaque situation. La Banque Postale propose une simulation adaptée à chaque cas : simulation credit auto, simulation de rachat ou de regroupement de crédits, simulation de prêt personnel projet ou travaux. La Banque Postale ne parle pas d’apport initial de la part du demandeur de crédit. C’est une donnée importante à prendre en compte, de nombreuses banques veulent toujours que le demandeur aie un capital initial.

Assurances crédit de la Banque Postale

Les assurances, toutes facultatives, sont adaptées à chaque situation : elles peuvent prendre en charge les mensualités ou le capital restant dû. Il s’agit de l’assurance décès invalidité ou de l’assurance perte d’emploi, par exemple, ou bien encore d’assurances spécifiques adaptées aux seniors (60-75 ans).

Analysons maintenant spécifiquement l’offre initiale de la Banque Postale, en avril 2017. Pour avoir un terme de comparaison, j’ai choisi de mettre en parallèle Cetelem, filiale de la plus grande banque de France : BNP Paribas. Comme nous l’avions prévu au moment du lancement du crédit conso de la Poste, les grands acteurs du marché ont contre-attaqué, en proposant des tarifs pratiquement aussi attractifs, mais pas forcément plus intéressants, un crédit, ce n’est pas qu’une histoire de prix !

Tarifs des crédits à la consommation de la Banque Postale

Les tarifs ont le mérite d’être clairs : pas de frais de dossier. J’ai pris l’exemple de crédit qui me donnait le TAEG le plus bas, à savoir 8000 euros à rembourser en 24 mois.

Sur le prêt personnel, à la Banque Postale, le TAEG est de 1,99%. Chez Cetelem, il est de 2%.

Ce sont des tarifs simples et clairs, qui sont plus chers suivant le degré de complexité d’étude du dossier. C’est pour ça qu’ils n’annoncent pas le tarif d’un regroupement de crédit, le plus complexe des crédits à étudier.

Crédit auto de la Banque Postale : Prêt Personnel Automobile

Je peux acheter une voiture, neuve ou d’occasion, en empruntant à la Banque Postale de 1500 euros à 75 000 euros maximum. Le remboursement peut se faire entre 12 et 84 mois, et je dispose bien sûr d’assurances facultatives.

Prenons un exemple type : je veux emprunter 10 000 euros, sur 36 mois pour m’acheter une auto d’occasion. Avec la Banque Postale, le TAEG est de 3,72% en avril 2017 (100 euros de frais de dossier). Pour Cetelem, c’est 2,7% (pas de frais de dossier).

Cetelem est également plus performant sur des plus petits montants : pour 4000 euros à rembourser sur 36 mois, c’est un TAEG de 3,1% à comparer avec les 7,63% de la Banque Postale…

Attention : tous les taux de Cetelem sont « sont susceptibles d’évoluer après l’étude de votre dossier ». Donc si vous êtes un profil à risque, il se pourrait très bien qu’au final, le taux alléchant de Cetelem ne soit qu’un leurre, vous pourriez vous retrouver avec un taux supérieur que chez la Banque Postale !

Crédit Travaux : Prêt Personnel Travaux

Le crédit travaux de la Banque Postale est un crédit à la consommation classique, limité légalement à 75000 euros. Il ne peut pas être inférieur à 1500 euros. Il est dédié, comme son nom l’indique, aux travaux de la maison, que ce soit de rénovation, de décoration. On peut être locataire ou propriétaire.

Prêt Personnel Projets

C’est le crédit à la consommation de base, par défaut. Celui qui finance vos « projets », que ce soit une télévision, un canapé, un voyage, un mariage, et ainsi de suite. Les montants sont les mêmes que pour le crédit travaux, de 1500 € à 21500 €, avec une durée allant de 12 à 60 mois. Si on regarde du coté de Cetelem, qui, rappelons le, est le leader sur le marché du crédit à la consommation en France, nous avons les données suivantes : beaucoup d’offres adaptées au cas par cas (crédit camping car, financement bateau neuf, crédit emménagement…), mais qui ne varient pratiquement pas entre elles. C’est ici que Cetelem fait la différence : dans l’adaptation de ses crédits à des besoins bien spécifiques.

Si je prends 5000 euros pour financer l’achat de meubles, je peux les rembourser en 6 mois chez Cetelem, et en seulement 12 mois chez La Banque Postale. Le TAEG de Cetelem n’est alors que d’1%, contre 4,43% chez La Banque Postale. Mieux vaut aller chez Cetelem dans cette situation, même sur 12 mois ils restent à 1% (en avril 2017). C’est imbattable, pour peu que vous soyez un bon profil, vu que tout est sujet à l’étude de son dossier. Il n’y a pas de frais de dossier chez Cetelem (50 euros chez La Banque Postale).

Bilan : c’est à nous, les demandeurs de crédit, de faire toutes les études et simulations qui s’imposent, pour profiter de la meilleure offre de crédit. Plutôt que de choisir une société de financement plutôt qu’une autre sur des raisons affectives, il vaut mieux partir sur des bases saines : comment payer le moins cher possible mon crédit ? La notion de « service » en crédit est assez vague, convenons-en, et je ne suis pas sûr que sur un crédit de faible durée, il faille vraiment en tenir compte. Pas au point de payer le double en intérêts.

Problèmes du prêt consommation Banque Postale

Même si les clients de la banque postale, qui ne pouvaient pas faire de crédit à la consommation jusqu’ici, ne seront plus obligés de se tourner vers des cetelem et autre cofidis, ce n’est pas sûr que la Banque Postale Financement, puisse apporter, du moins au début, des réponses à leurs clients. Le crédit à la consommation est une activité où il faut une formation spécifique, ce type de crédit n’est pas simple à vendre dans un établissement bancaire classique. Il faut beaucoup de formation au vendeur pour pouvoir conseiller (ou déconseiller) un produit de crédit à la conso, si sensibles.

On l’a vu, LBP veut également élargir le marché. Mais permettre aux personnes aux finances les plus fragiles d’obtenir un crédit, c’est également se soumettre à une plus grande part de risques. Sans fichier positif, où la globalité des crédits d’une personne sont inscrits, il est difficile pour la Banque Postale d’avoir une vision claire sur l’état des finances de ces nouveaux clients. J’imagine qu’elle fera surtout des crédits à la consommation « risqués » aux personnes qui sont domiciliées à la Banque Postale. Cet état de fait explique sûrement des taux parfois plus importants que chez la concurrence.

De plus, il ne faut pas enterrer les agences de crédit trop rapidement. Cetelem, Médiatis ou Sofinco sont surtout présentes sur les lieux de vente même des produits. Un crédit à la consommation est un acte opportuniste : on se voit proposer en magasin un crédit pour financer sa télé, son canapé.. c’est ici que les sociétés de crédit sont très présentes, et ne souffrent pas de la concurrence, du moins dans un premier temps, de La Banque Postale, ni même des autres banques en direct.

Avis et conclusion
Par , publié le
eKonomia - Prêt et crédit
Avec l'arrivée de la Banque Postale sur le marché du crédit conso, La Poste a bousculé les habitudes en matière de crédit.

Cette banque, qui vise un public différent de celui des banques classiques, propose une large offre de crédits, accessibles au plus grand nombre, à un prix un peu moins cher qu’à l’habitude.

la Banque Postale propose une offre véritablement responsable, on le voit, une fois décortiquée. Absence de taux variables, taux d’intérêts attractifs, accompagnement du client, proximité. Sur certains types de prêts, Cetelem, et les autres acteurs du crédit, sont plus performants. C’est surtout le cas sur des petits montants.

Quoiqu’il en soit, l’arrivée de ce nouvel acteur que l’on espère majeur, va, d’une part, permettre l’accès au crédit à des personnes qui ne le pouvaient pas, augmenter la concurrence sur l’offre de crédit et surtout du rachat de crédit immobilier, tout en garantissant une responsabilité sociale du crédit. Du moins, c’est une belle promesse.

Suivez-nous sur facebook



Commentaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer