Comment renégocier un rachat de crédit

Faire un deuxième rachat de crédit permet soit de profiter d’un meilleur taux, soit d’une plus petite mensualité. Un rachat de rachat de crédit, c’est en général à la suite d’une évolution défavorable des revenus, non prévue lors du premier regroupement de prêts. Pour racheter un rachat de crédit, il faut faire appel aux banques et courtiers spécialisés. Voici nos solutions.

Renégocier un rachat de crédit est parfois un véritable combat !

Sommaire

  1. Comparer les meilleures offres de deuxième rachat de crédit
  2. Rachat de rachat de crédit simplement
  3. Racheter un rachat de crédit propriétaire
  4. Racheter un rachat de crédit à la consommation
  5. Faire un nouveau crédit après un deuxième rachat de crédit
  6. FICP et surendettement : que faire si le rachat de rachat de crédit est impossible ?
  7. Courtier pour racheter un rachat de crédit
  8. Avis sur le rachat de rachat de crédit

Comparer les meilleures offres de deuxième rachat de crédit

Peut-on racheter un rachat de crédit ?

Oui, c’est possible. Avec un des deux objectifs :

  • Payer moins par mois.
  • Renégocier un meilleur taux de rachat.

La possibilité de renégocier son rachat de crédit en cours va surtout dépendre du type de rachat de crédit à restructurer. Ce n’est pas la même chose si vous êtes hébergé à titre gratuit, locataire ou propriétaire de votre logement…

Ce n’est pas la même chose non plus si vous voulez vous sauver du surendettement, ou si vous voulez investir dans l’immobilier.

Rachat de rachat de crédit simplement

Pour faire baisser la mensualité de son rachat de crédit, le plus simple est de demander à allonger sa durée de remboursement. On demande directement à son organisme de rachat de crédit.

Mais parfois, ce n’est pas si simple. La banque peut refuser. Ou alors, elle peut ne pas vous faire la meilleure proposition. Nous conseillons d’abord de faire une première simulation de rachat de crédit avec notre comparateur. Vous saurez à quoi vous attendre. C’est un comparateur de rachat de crédit gratuit et sans engagement. Voyons ensemble les différentes solutions de regroupement de prêts qui se présentent selon votre profil.

Renégocier un rachat de crédit pour profiter d’un meilleur taux

Ceux qui ont fait un rachat de crédit il y a quelques années ont tout intérêt à le renégocier. En effet, avec les taux d’intérêts toujours très bas, de nombreuses banques seraient ravies de reprendre votre rachat de crédit.

En utilisant le simulateur d’eKonomia, vous pouvez très rapidement savoir quelles économies sont possibles (taux, durées, mensualités…). Avec vos propositions de restructuration de prêts en main, nous vous conseillons alors de renégocier votre rachat de crédit en cours auprès de votre banque.

Ensuite, c’est au choix :

  • On garde la même mensualité, mais on rembourse plus vite
  • On diminue la mensualité, en gardant la même durée de remboursement

Indemnités de remboursement anticipé et rachat de crédit

N’oubliez-pas : il faut penser à prendre en compte dans votre calcul en cas de changement d’établissement, les éventuelles indemnités de remboursement anticipé. Ces indemnités sont en général minimes face aux gains d’un deuxième rachat de crédit, mais, on ne sait jamais !

Sachez tout de même que parfois, ces indemnités ne sont pas dues en cas de force majeure, comme le rappelle la cour de cassation civile. Ici, il s’agit d’une personne qui a dû renégocier son crédit immobilier, à la suite du licenciement de son conjoint.

Racheter un rachat de crédit propriétaire

C’est la solution pour obtenir un rachat de rachat de crédit au meilleur taux !

Si vous êtes propriétaire de votre logement, le rachat de crédit est plus facile pour vous. Y compris pour racheter un rachat de prêts en cas de besoin. En mettant en garantie son logement, racheter un rachat de crédit conso est presque une formalité. Avec une hypothèque sur le logement, nous parlons désormais d’un rachat de crédit hypothécaire.

Conditions idéales pour faire un rachat de rachat de crédit immobilier :

  • Être propriétaire de son logement
  • Votre rachat de crédit actuel doit avoir plus d’un an
  • Ne pas avoir repris trop de nouveaux crédits conso
  • Ne pas avoir eu de retard de paiement sur son rachat de crédit en cours

Ces conditions ne sont pas éliminatoires, tout se négocie. On peut par exemple envisager de renégocier un rachat de crédit que l’on a fait il y a moins d’un an. Légalement, il n’y a pas de délai à respecter entre deux rachats de crédit. C’est au libre choix de l’établissement bancaire.

Pour ceux qui rachètent un rachat de crédit qui met déjà en garantie le logement, c’est plus dur. Il faut prendre en compte le ratio hypothécaire.

Qu’est-ce que le ratio hypothécaire ?

Le ratio hypothécaire ou « quotité hypothécaire » est un indicateur utilisé par les banques pour mesurer la faisabilité d’un rachat de crédit hypothécaire. C’est le rapport entre la valeur du bien immobilier et le montant du rachat de crédit.

Le montant de la totalité des crédits à racheter pour une deuxième fois ne doit en général pas dépasser 80% de la valeur du bien immobilier.

Si notre bien immobilier a augmenté de valeur depuis le premier rachat de crédit propriétaire, c’est tout bon. Si en revanche, notre logement a baissé de valeur, ça risque de coincer.

Racheter un rachat de crédit hypothécaire

Nous l’avons vu, c’est principalement la quotité hypothécaire qui compte lors d’un deuxième rachat de crédit. Si le ratio était déjà de 80%, la renégociation du prêt sera très difficile, sauf si le bien immobilier a augmenté de valeur depuis.

En ce cas, et avec les taux de crédit immobilier au plus bas, vous avez tout avantage à renégocier votre prêt immobilier hypothécaire pour la deuxième ou même troisième fois !

Les durées de remboursement maximales peuvent parfois aller jusqu’à 35 ans, comme tout autre crédit immobilier classique. Si vous avez plus de 60 ans et que vous voulez faire un rachat de crédit long, lisez notre article « crédit pour retraité ». Vous n’allez pas obtenir un rachat de crédit sur 30 ans si vous en avez déjà 90 (mais il y a peut-être une solution malgré tout).

Propriétaire, je ne veux pas hypothéquer mon logement pour racheter des crédits conso !

Même si vous n’utilisez pas votre bien immobilier comme garantie, le simple fait d’être propriétaire met en confiance. La banque sait qu’elle pourra toujours vous saisir quelque chose en cas de très gros souci.

Pour eKonomia, on ne met une hypothèque sur son logement qu’en derniers recours !

Les propriétaires de leur logement ont plus de facilités au moment de racheter pour la deuxième fois leur rachat de crédit en cours.

Racheter un rachat de crédit à la consommation

Le rachat de crédit à la consommation est le plus courant des rachats de crédit.  Toutes les sociétés financières le proposent. En revanche, racheter à nouveau un rachat de crédit, c’est plus difficile. Si vous avez une durée de remboursement courte, vous pouvez demander à votre organisme prêteur de vous rallonger la durée de prêt. En général, il n’y a pas trop de problèmes pour obtenir cette rallonge.

Pour les locataires, c’est le seul rachat de rachat de crédit possible. Même chose pour les personnes hébergées à titre gratuit.

La durée maximum d’un rachat de crédit à la consommation

  • 12 ans pour les locataires
  • 15 ans pour les propriétaires

Si cette durée maximum était déjà atteinte avec le premier rachat de crédit, une seule solution. Renégocier les taux d’intérêts. Soit directement avec son organisme prêteur, soit avec une nouvelle banque qui accepte le rachat à un taux inférieur.

Faire un nouveau crédit après un deuxième rachat de crédit

Une seule règle à avoir en tête au moment de faire un crédit : est-ce que mon taux d’endettement le permet ? Si le nouveau taux d’endettement est inférieur au maximum accepté par la banque, alors oui, un nouveau crédit est possible. Même après avoir racheté un rachat de crédit.

Rappel : il est généralement admis qu’on ne devrait pas avoir plus d’un tiers de ses revenus consacrés aux remboursements des crédits.

Astuce : si ce nouveau crédit est consacré à un investissement immobilier, ça sera très bien vu par le banquier.

Faire un troisième rachat de crédit ?

Faire encore un rachat de rachat de prêts, c’est possible, et pourquoi pas même un quatrième. Chaque changement de situation de votre part est une justification à la renégociation.

eKonomia vous conseille de ne jamais vous laisser endormir sur vos crédits.

Des taux en baisse ? Allons voir s’il ne serait pas avantageux de renégocier encore une fois. Un nouveau problème financier ? Peut-être que même après le deuxième rachat de crédit, il y a encore de la marge pour négocier.

Tant que notre taux d’endettement nous le permet, tout est envisageable.

Comment éviter les risques du crédit
Comment être sûr de pouvoir rembourser un crédit ?

FICP et surendettement : que faire si le rachat de rachat de crédit est impossible ?

Si on est FICP (interdit de crédit), en surendettement, et locataire, il est impossible de faire un rachat de crédit. La meilleure solution serait de demander une caution hypothécaire d’un membre de sa famille. C’est la situation la plus difficile à vivre, et la solution passe surtout par réduire le plus possible les coûts, en déménageant dans un appartement plus petit par exemple…

Si toutefois vous avez un CDI de plus de 6 mois, et que vous présentez à l’organisme de crédit la dette qui vous a fiché, il y a peut-être une solution pour vous, avant que les huissiers n’arrivent. Avec un rachat de crédit, la dette qui a provoqué le fichage serait remboursée, ce qui permettrait d’être défiché. C’est le rôle des courtiers spécialisés.

Courtier pour racheter un rachat de crédit

Si le comparateur n’a rien donné, et que toutes les propositions ont finalement été refusées, il ne faut pas hésiter à passer par un courtier. Il connaît le marché. Le courtier a par ailleurs sûrement rencontré des personnes dans des situations comme la vôtre.

Il ira voir plusieurs organismes de rachat de crédit pour vous, et pourra vous présenter le meilleur rachat de rachat de crédit très rapidement.

En revanche, ne demandez pas à plusieurs courtiers de faire les démarches pour vous. Les banques, si elles voient plusieurs fois votre dossier venant de plusieurs courtiers, ne vont pas apprécier de se faire « spammer ».

Ne prenez pas non plus le premier courtier venu : n’hésitez pas à leur demander leur mode de rémunération ou des exemples qu’ils ont résolu similaires au votre.

Quels organismes pour racheter un rachat de crédit ?

La réponse est simple : s’ils font déjà du rachat de crédit, ils font à coup sûr du rachat de rachat de crédit. Que ce soit Cetelem, le Crédit Agricole ou Cofidis, c’est au cas par cas, nous l’avons vu. Tout dépend de votre taux d’endettement après cette nouvelle opération de crédit… et de la compétence du courtier pour les cas compliqués.

Avis sur le rachat de rachat de crédit

On pourrait se poser la question, légitime, du pourquoi d’un deuxième rachat de crédit. Souvent, on en fait pour profiter des avantages d’un taux bas ou d’un nouveau « accident de la vie ». Mais presque aussi souvent, il s’agit tout simplement de repartir sur de meilleures bases.

Un premier rachat de crédit dans une banque généraliste (comme La Poste) n’est pas forcément performant face aux spécialistes. Le conseiller, qui s’y connait mal, n’a pas inclus tous les crédits en cours, ou n’a pas pensé à laisser une trésorerie suffisante.

Notre conseil avant de racheter un rachat de crédit

On ne devrait racheter un rachat de crédit que si :

  • On risque d’être insolvable (on ne peut plus rembourser les crédits en cours)
  • Les taux ont baissé depuis la mise en place du premier rachat (vérifiez votre TAEG, Taux Effectif Annuel Global)
  • On veut avoir une épargne de secours
  • On veut investir dans un projet immobilier (pour se loger ou pour du locatif).

Ayant moi-même fait un rachat de crédit, je peux garantir que c’est l’une des meilleures décisions financières que j’ai pu faire. Tout simplement parce que j’ai gagné en qualité de vie, tout en faisant gagner moins d’argent à ma banque. Et qu’il ne faut pas hésiter à recommencer, tant que c’est possible !

Article rédigé par



D'autres articles pour vous aider