Prêt senior : offres de crédit pour retraité

Passé 60 ans, le « crédit retraité » est toujours possible. Face au prêt personnel, le senior est un client comme les autres. Pour un crédit immobilier, c’est un peu différent… Au-delà de l’âge, c’est l’état de santé, la durée du prêt senior et l’assurance qui seront déterminants.

Crédit retraité : les prêts seniors après 60 ans
Etre à la retraite est souvent synonyme de souci pour obtenir un crédit
Organisme de créditAvis
☀ Banque mobile à petit prix
☀ Néobanque pour tous, sans engagement ni frais cachés
☂ Crédit renouvelable
Voir l’offre
younited credit☀ Réponse rapide (24h)
☀ Pas d’intermédiaires bancaires
Voir l’offre
Floa Bank☀ Pas de frais de tenue de compte
☀ Prêt personnel, crédit renouvelable et minicrédit
Voir l’offre
Cetelem☀ Leader du crédit en France
☀ Large gamme de services
Voir l’offre
Cofidis☀ Crédits accessibles Voir l’offre
cashper☀ Minicrédits accessibles Voir l’offre

De nombreux retraités imaginent avoir dépassé l’âge limite pour emprunter. Le crédit, qui se rembourse souvent sur de longues durées, semble incompatible avec la retraite. Pourtant, avec l’espérance de vie qui augmente, les banques font plus facilement un crédit retraite de nos jours.

Les banques prêtent aux seniors, mais pas n’importe comment non plus !

Quel âge limite pour emprunter ?

Légalement, il n’y a pas d’âge limite. Une banque pourrait faire un crédit immobilier avec une personne de 85 ans. Dans la pratique, ça se passe autrement.

Récapitulatif de l’âge maximal d’un crédit retraité pratiqué par les banques

NB : l’âge limite est celui à la fin du prêt.

  • Crédit à la consommation, sans assurance : jusqu’à 70 ans
  • Crédit conso avec assurance : jusqu’à 80 ans
  • Prêt immobilier : jusqu’à 80 ans
  • Rachat de crédit conso : 85 ans
  • Rachat de crédit hypothécaire : 95 ans
  • Prêt viager hypothécaire : pas de limite d’âge

Cet âge maximal est donné à titre indicatif, chaque banque possédant ses propres règles. Ainsi, une personne en mauvaise santé aura probablement du mal à obtenir un crédit senior.

Voyons dans le détail les conditions de chaque prêt senior

Crédit à la consommation pour retraité

Un jeune retraité qui aura moins de 70 ans à la fin de son crédit à la consommation n’aura pas de difficultés. Il faut savoir que les banques apprécient ce type de client, qui présentent des avantages évidents, même en cas de petite retraite.

Avantages du retraité

Un prêt conso senior est ainsi un crédit comme les autres. Le retraité de moins de 70 ans est rassurant pour les sociétés de crédit. Il n’aura ainsi pas de difficulté à obtenir un crédit auto pour retraité ou un prêt personnel.

Le prêt personnel senior

Les retraités de moins de 70 ans ont accès au prêt personnel. Ce type de crédit conso n’est pas affecté à un achat. Ainsi, le demandeur de crédit peut financer ce qu’il veut, sans avoir à le justifier auprès de la banque. L’assurance est facultative.

Et le crédit à plus de 70 ans ?

A partir de cet âge, tout se complique. Le risque de santé est réel pour la majorité des personnes âgées. Les banques ne veulent pas prendre de risque. Par conséquent, elles exigent que le retraité prenne une assurance emprunteur.

De plus, la convention AERAS ne leur est plus accessible. Cette convention, « S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé », permet aux personnes malades ou handicapées d’emprunter dans des conditions favorables.

Assurance emprunteur, clé du crédit après 70 ans

En dehors des crédits immobiliers, les assurances sont facultatives. Mais après 70 ans, les sociétés de crédit peuvent refuser de prêter de l’argent aux retraités qui ne veulent pas s’assurer. Elles n’ont pas à justifier leur choix.

L’assurance-décès-invalidité est en revanche obligatoire pour un achat immobilier.

Bonne nouvelle : les assurances emprunteurs sont de plus en plus accessibles.

Il faut dire qu’il est possible de faire jouer la concurrence. Les prix des assurances ont ainsi tendance à baisser. Néanmoins, il s’agit toujours de prix plus chers que pour les jeunes. Plus on est vieux, plus il y a de risques, et plus on paie. Résultat, même si le crédit est obtenu à un bon taux, le coût de l’assurance peut faire en sorte que le TAEG dépasse le taux d’usure.

comparer les assurances de crédit immobilier
Comparer nos meilleures offres d’assurances

Pour ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas prendre une assurance, il faudra apporter d’autres garanties comme nous le verrons plus bas dans l’article.

Organismes de crédit pour retraités

La généralité des banques prête aux retraités. Il s’agit d’un marché de 16 millions de retraités en 2016 selon l’INSEE. Ce nombre est en constante augmentation, les établissements financiers ne peuvent pas l’ignorer.

Dans cette optique, des produit « marketing » pour seniors se développent, mais ne sont rien d’autre que des crédits tout à fait classiques.

Page de la Banque Postale dédiée aux retraités
La Banque Postale par exemple nous indique qu’il est très simple d’obtenir un crédit pour retraité.

Pour les grands organismes bancaires comme BNP Paribas ou la Société Générale, les retraités ne sont pas un « sujet ». Il s’agit pour les grandes banques de ne pas « stigmatiser », leurs clients ne voulant pas être traités comme des « vieux ».

Certains organismes proposent des prêts spécialisés pour retraités. Leur connaissance de la population âgée leur permet d’être à l’écoute et de réduire les risques.

Prêt caisse de retraite

Les caisses de retraite proposent souvent des prêts aidés à leurs adhérents. Les taux sont avantageux, entre 1 et 2% de taux d’intérêts en 2019. En revanche, les financements sont très spécifiques et doivent être conformes à la mission sociale de la caisse de retraite. Ils sont en cela similaires aux prêts de la CAF.

Les montants sont limités, pas plus de 15 000 euros. On finance des travaux chez soi, on complète un crédit immobilier pour changer de logement, ou on paie des frais d’obsèques…

Lire également : comment payer les obsèques

Avec la CNAV et son réseau régional, (CARSAT, CGSS, CSS) les pensionnés du régime général bénéficient d’un prêt réglementé. Ce sont des aides pour financer des travaux d’aménagement du logement.

Du côté des régimes complémentaires, les aides financières existent également. Chaque caisse aura sa propre politique d’aide sociale.

Voyons quelques exemples.

Chez PRO BTP, on finance des travaux d’amélioration de son logement. On peut ainsi obtenir 10 000 euros sur 10 ans maximum, à un taux défiant toute concurrence : 1,25%.

Du côté de l’IRCANTEC, deux prêts seniors possibles. Un prêt à l’amélioration de l’habitat et un prêt personnel. Ce dernier, selon l’exemple même donné par l’IRCANTEC permet de financer des prothèses auditives, des vacances, une cure ou des frais de sépulture…

Il faut en revanche avoir moins de 80 ans chez IRCANTEC. Les personnes plus âgées peuvent demander à faire une caution solidaire, avec un parent par exemple.

Lire également : comment garantir un crédit

L’Agirc-Arrco, la sécurité sociale des indépendants (ex RSI) ou la CIPAV par exemple ne proposent rien d’autre que de l’aide sociale. Pas de crédit en vue, mais des aides pour rester chez soi ou pour financer une maison de retraite…

Bon plan : avant de démarcher les sociétés de crédit, il faut toujours vérifier l’existence de crédits aidés de sa caisse de retraite. Les taux d’intérêts sont toujours plus intéressants !

Prêt Séniors du Crédit Municipal

Le Crédit Municipal possède une mission d’action sociale auprès des personnes en difficultés financières. Cet établissement bancaire pas comme les autres propose, en plus de ses fameux prêts sur gage, des crédits réservés aux seniors.

Tous les crédits municipaux ne proposent pas forcément le prêt senior. On ne retrouve plus par exemple le prêt senior du Crédit Municipal de Paris sur leur site internet. Quoiqu’il en soit, même si l’offre de crédit pour retraité n’est pas visible, il vaut mieux demander au Crédit Municipal le plus proche ses aides aux personnes âgées.

Au Crédit Municipal de Bordeaux (qui possède des agences dans toute la France), il s’agit d’un prêt à rembourser au maximum en 10 ans (120 mois). Ce prêt peut aller en théorie jusqu’à 75 000 euros, le maximum légal pour un prêt à la consommation.

A Marseille, le montant maximum est de 30 000 euros, à rembourser au maximum en 84 mois.

A Lyon, jusqu’à 50 000 euros à rembourser en 120 mois maximum. Ici, ils proposent une assurance pouvant aller jusqu’à 85 ans, âge en fin de prêt.

Tous ont des conditions préférentielles pour les moins de 65 ans, et des assurances accessibles pour les plus âgés.

Crédit pour petite retraite

Les revenus sont toujours pris en compte au moment de faire un crédit. Ce qui est valable à 30 ans l’est également à 60 ans.

Le taux d’endettement ne peut pas dépasser un tiers des revenus.

Une petite retraite de 1300 euros (la moyenne des pensions en France) ne doit pas avoir à rembourser chaque mois plus de 435 euros. Pour les toutes petites retraites, où même avec un taux d’endettement faible le reste à vivre ne serait pas suffisant, le crédit sera refusé.

En prévision des baisses de revenus parfois conséquentes d’un jeune retraité, les crédits peuvent être modulés. Ainsi, les banques proposent de rembourser un peu plus tant que l’on travaille, et de baisser les mensualités une fois retraité.

Une personne retraitée et inscrite au FICP (interdiction de crédit) ne pourra pas obtenir de crédit. Sa seule solution : se déficher du FICP.

Rachat de crédit Sénior

Les personnes qui ont du mal à rembourser leurs crédits chaque mois peuvent faire appel au rachat de crédit. En regroupant l’ensemble des crédits et en augmentant la durée de remboursement, les mensualités sont plus petites.

Problème : un senior ne peut pas trop augmenter la durée de remboursement.

Les limites d’âge sont les mêmes que celles du crédit retraité. Elles peuvent être supérieures si le retraité met en garantie un bien immobilier. Certains organismes autorisent ainsi le remboursement d’un rachat de crédit hypothécaire jusqu’à 85 ans et parfois même bien au-delà.

Selon Empruntis, la part immobilière du rachat de crédit doit représenter au minimum 60% du montant total à financer.

Les seniors locataires ne peuvent guère aller au-delà des 75 ans, avec une bonne assurance emprunteur.

Pour en savoir plus, lire notre article complet sur le rachat de crédit pour retraité.
comparateur de rachat de crédit
Comparer nos meilleures offres de regroupement de crédits

Prêt immobilier retraite

La retraite est un âge de remise en question, où les seniors en profitent pour déménager. On déménage pour se rapprocher des enfants, pour avoir une maison plus pratique ou adaptée à son âge…

Prêt relais pour senior

Plutôt que d’attendre de vendre son logement pour pouvoir en acheter un autre, le prêt relais permet de financer immédiatement la nouvelle maison. Le crédit sera remboursé une fois l’ancien logement vendu.

La durée maximale pour vendre est de 2 ans, pouvant être étendue plusieurs années pour les seniors. C’est une étude à faire au cas par cas.

Pour en savoir plus : comment obtenir un crédit avant de vendre sa maison

Un crédit sur le long terme pour un retraité n’est pas quelque chose d’inaccessible, nous l’avons vu. Tout va dépendre de l’âge et des garanties présentées : assurance emprunteur, hypothèque voire même caution solidaire.

Ce qui compte pour faire la différence, c’est l’état de santé.

En bonne santé, il n’y aura pas de soucis. En revanche, avec des antécédents médicaux, les assureurs peuvent pénaliser. L’assurance du crédit immobilier peut alors devenir presque aussi chère que le coût du crédit.

L’argent payé en plus pour que les assurances prennent en charge le dossier, les « surprimes », montent en flèche. C’est le questionnaire de santé du médecin de l’assurance qui va déterminer ces surprimes.

Il ne faut pas mentir dans un questionnaire de santé. Les assurances font toujours très attention à ce genre de détails et croisent les informations avec une enquête minutieuse du passé médical. La sanction en cas de mensonge serait alors terrible.

Et si on veut faire un prêt senior sans assurance ni questionnaire de santé ?

Les personnes qui ont une santé fragile ou qui sont trop vieilles pour emprunter peuvent opter pour des prêts alternatifs. Ces prêts n’exigent pas d’assurance, et par conséquent, pas de questionnaire de santé. Il faut en revanche avoir quelque chose à mettre en garantie, comme le nantissement d’une assurance-vie ou une hypothèque sur un bien immobilier.

Prêt viager hypothécaire : pas d’âge maximal, pas d’assurance

Le viager

Le prêt viager hypothécaire permet aux personnes âgées d’accéder au crédit bancaire. Le sénior doit être propriétaire de son logement. Ceci va lui permettre d’obtenir un emprunt, variable suivant la valeur du bien immobilier. Cet argent obtenu est garanti par le bien mis en hypothèque, qui doit obligatoirement servir d’habitation. La banque n’est remboursée de son emprunt qu’au décès de l’emprunteur, avec la vente du logement.

La banque peut donc donner de l’argent de deux façons : soit par une rente, payable tous les mois, soit en une seule fois. Cette solution est adaptée aux seniors qui n’ont pas d’héritiers.

En revanche, les retraités qui ont des enfants ne légueront rien avec un prêt viager hypothécaire. On comprend mieux pourquoi les banques « prêtent » de l’argent aux personnes âgées de plus de 65 ans sans difficulté et sans assurance. Elles ont tout intérêt à ce que le retraité ne vive pas vieux pour être remboursées le plus rapidement possible.

Pour faire une demande de prêt viager hypothécaire, le mieux, c’est d’aller voir son conseiller bancaire habituel. Il sera à même de conseiller le senior à la recherche de financement, avec bien sûr les précautions que nous évoquons dans notre article sur les conseillers financiers.

Prêt hypothécaire cautionné (PHC)

En 2007, le Crédit Immobilier de France (CIF) proposait une solution innovante destinée aux plus de 60 ans. Le PHC, prêt hypothécaire cautionné voyait le jour. Contrairement au prêt viager hypothécaire, le PHC permettait de léguer le bien hypothéqué à ses héritiers.

L’emprunt ne pouvait pas dépasser 70% de la valeur du bien, et était donc cautionné par CNP Caution. La caution se substituait ainsi à l’assurance emprunteur. Malheureusement, du propre aveu du CIF, ce modèle de prêt n’a pas été du goût des agences de notation, qui l’ont jugé trop risqué.

Le CIF ne propose plus de crédits depuis 2013. Il n’y a pas à notre connaissance d’autre banque proposant en 2019 le PHC.

Avoir 60 ans, ce n’est plus un problème pour obtenir un crédit senior

La « Silver Economy », le terme employé pour désigner le monde économique autour des seniors a le vent en poupe. Les populations vieillissantes du continent européen obligent les organismes bancaires à repenser leur offre de crédit, et à s’adapter.

Un retraité sur quatre possède un crédit à la consommation en cours. La plupart des seniors ont conservé leurs habitudes d’actifs, et continuent d’acheter à crédit. Ceci, même avec une baisse de revenus allant de 15 à 40%.

Aujourd’hui, il n’est plus logique de refuser un prêt à une personne de 60 ans lorsque l’espérance de vie atteint les 80 ans. Les 20 ans d’écart suffisent à rassurer n’importe quelle banque, tout se jouant principalement sur l’état de santé de l’emprunteur… et de ses revenus.

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.