Trouver un garant de prêt ou une caution

Pour obtenir un prêt, il faut pouvoir garantir à la banque qu’elle sera remboursée. Plusieurs garanties sont possibles, suivant le profil de l’emprunteur et le type de crédit demandé. Trouver un garant de prêt ou une caution est fondamental, surtout en immobilier. Voyons quelle est la meilleure solution pour vous.

Garantir un crédit

Il existe deux façons de présenter des garanties à un organisme de crédit.

  1. Avoir un garant ou une caution. Il s’agit d’une personne ou un organisme qui payera le crédit à la place de l’emprunteur en cas de souci.
  2. Apporter une « garantie ». Il s’agit d’une somme d’argent ou un bien qui permettra au créancier de se rembourser si l’emprunteur ne peut plus faire face à ses dettes.

Les garanties sont obligatoires pour un crédit immobilier. Pour un crédit auto, les garanties sont souvent exigées. Les autres crédits sont plus flexibles, un CDI pouvant suffire à « garantir » le prêt.

La principale garantie pour une banque reste le niveau de revenus de l’emprunteur.

👉 Règle d’or : le demandeur de crédit doit avoir des revenus stables trois fois plus importants que la somme de toutes ses mensualités de crédit en cours.

Au-delà des revenus, les banques peuvent exiger d’autres garanties, pour s’assurer qu’elles récupèrent leur argent coûte que coûte.

Caution solidaire

Quand vous demandez à vos parents d’être vos « garants », on dit qu’ils sont votre caution solidaire. Si vous ne payez pas, le garant payera à votre place. La caution solidaire est très utilisée pour garantir une location, mais également n’importe quel type de crédit.

Pour la banque, la caution solidaire est la personne qui payera le crédit à la place de l’emprunteur. Si l’emprunteur ne paye pas ses mensualités, la banque pourra demander au garant de payer à la place de l’emprunteur. Le garant est donc responsable de l’emprunt, comme un co-emprunteur, mais sans aucun droit à la propriété du bien financé.

👉 Le garant doit lui aussi être en condition d’obtenir un crédit. Il doit lui aussi avoir des revenus au minimum trois fois supérieurs aux mensualités de crédit.

👉 On retrouve surtout la caution solidaire dans les prêts étudiants. Souvent, avec des parents en garants de leurs enfants.

La « caution simple » est une alternative à la caution solidaire. Ici, ce n’est qu’une fois après avoir utilisé tous les recours possibles pour récupérer l’argent auprès du débiteur que le créancier pourra se retourner contre le garant.

Se porter garant d’un crédit

Les garants d’un emprunteur sont, au vu des responsabilités engagées, des personnes très proches de l’emprunteur.

Il s’agit de personnes prêtes à prendre des risques pour l’emprunteur. On se porte garant en général pour ses enfants, son frère, sa sœur.

Il faut faire très attention lorsque l’on décide d’être « caution solidaire » sur un emprunt, surtout sur le long terme comme un prêt immobilier. Le garant devra payer jusqu’à la fin les mensualités de crédit si l’emprunteur ne peut plus le faire.

👉 Si l’emprunteur dépose un dossier de surendettement, cela ne changera rien au fait que le garant devra toujours payer.

En un mot comme en cent : il faut vraiment bien réfléchir avant de se porter caution solidaire. Notre article sur les « dettes de l’ex » est emblématique : une femme qui se porte garante de son mari devra toujours payer le crédit, même après leur séparation.

Ne plus être garant d’un crédit

Il est possible de demander à l’organisme prêteur de « désolidariser » le garant de l’emprunt, qu’il soit un crédit auto ou immobilier. Mais attention : la banque peut refuser, estimant que l’emprunteur principal ne lui donne pas assez de garanties.

Comme pour l’emprunteur, le garant dispose d’un délai de rétractation de 14 jours.

Garantir un prêt immobilier

Chez eKonomia, nous pensons qu’il vaut mieux se passer d’un garant pour un prêt immobilier. La responsabilité pour le garant est bien trop lourde. Les alternatives sont plus adaptées, comme nous allons le voir.

Dans le cas d’un crédit immobilier, deux garanties sont principalement utilisées en France : la caution bancaire, l’hypothèque.

Prêt cautionné avec un organisme de caution

Le « Crédit Logement » est la garantie la plus utilisée en France pour un crédit immobilier. C’est une caution bancaire que l’on souscrit au moment de l’emprunt.

Ce service est moins cher que l’hypothèque, moins bureaucratique. La société de cautionnement rembourse l’emprunt à la place du débiteur en cas de défaillance de celui-ci puis se retournera contre lui pour récupérer son argent.

On comprend bien que même si le bien immobilier n’est pas hypothéqué, si l’emprunteur n’a rien d’autre pour rembourser la société de cautionnement, c’est son logement qui sera saisi.

Coût du Crédit Logement

Cette caution est payée au début de l’emprunt, et correspond en moyenne à 1,5% du montant de l’emprunt. Ce tarif est composé de la commission de caution, et de la participation au Fonds Mutuel de Garantie (FMG).

A la fin du prêt, le client peut récupérer une partie de l’argent utilisé pour le FMG. C’est ce Fonds qui permet à la société de cautionnement de rembourser les emprunts bancaires en cas de défaillance des emprunteurs.

En clair, et en chiffres arrondis : pour un emprunt de 100 000 euros, on paye 1500 euros à Crédit Logement. A la fin du prêt, on peut récupérer environ la moitié de cet argent, 750 euros.

👉 « Crédit logement » est le nom de l’entreprise qui fournit ce service de caution bancaire à la plupart des banques.

Saccef, concurrent du Crédit Logement

La Saccef est un organisme de caution bancaire concurrent du Crédit Logement. Utilisée par le groupe BPCE (Banque Populaire et Caisse d’Epargne), elle présente le désavantage de ne pas restituer une partie des frais en fin de crédit contrairement à son concurrent.

Hypothèque

Pour autoriser un prêt, la banque doit être sûre d’être remboursée, quoiqu’il arrive. Pour cela, on peut donner en garantie quelque chose de la même valeur ou plus que l’argent que l’on emprunte. C’est l’hypothèque conventionnelle, qui garantit un prêt hypothécaire.

On hypothèque généralement la maison que l’on achète. Rien ne nous y oblige, l’emprunteur pouvant parfaitement hypothéquer un autre bien immobilier de valeur équivalente ou supérieure au prêt souhaité.

Si jamais l’emprunteur venait à ne plus pouvoir assumer ses mensualités de crédit, la banque peut saisir le bien mis en hypothèque et le vendre pour se rembourser.

Cette garantie est principalement utilisée pour les biens achetés à crédit qui ne dévalorisent pas ou très peu dans le temps. L’hypothèque s’applique donc au crédit immobilier.

L’hypothèque est assez coûteuse à mettre en place (actes notariés), surtout si on achète dans le neuf, sans « prêt aidé ». Pour un emprunt de 100 000 euros, l’hypothèque peut coûter plus de 1500 euros, sans possibilité de récupération d’une partie de la somme, contrairement au Crédit Logement.

De plus, elle engendre des frais de mainlevée en cas de revente du bien immobilier pendant le crédit.

Hypothèque légale spéciale du prêteur de deniers

Cette variante de l’hypothèque permet au prêteur (la banque) d’être prioritaire dans les remboursements effectués si jamais le bien immobilier a été saisi et vendu.

En clair, si, à cause des dettes, il a fallu vendre l’appartement acheté à crédit de l’emprunteur, grâce à l’hypothèque légale spéciale du prêteur de deniers, la banque qui a prêté l’argent sera remboursée en premier.

Cette garantie n’est valable que si on achète un bien immobilier ancien.

👉 Quand faire une hypothèque ?

C’est en général un deuxième choix, si la caution bancaire (Crédit Logement) a été refusée. Le prêt hypothécaire est plutôt adapté aux personnes aux revenus instables ou à la santé fragile.

Pour savoir quel est la garantie la plus adaptée à sa situation, je vous invite à visiter la calculette de l’ANIL, où nous pouvons calculer le coût d’une garantie hypothécaire, puis de comparer avec les résultats obtenus avec le simulateur du coût de la garantie Crédit Logement 

Lire également : Crédit pour retraité.

Garant pour crédit auto

Une personne aux revenus stables, en CDI, n’a pas besoin d’un garant pour obtenir un crédit auto. Les autres cas de figure, où les revenus sont moins évidents (intérimaires, autoentrepreneurs, chômeurs…), avoir un garant est un atout.

Comme pour un prêt immobilier, le garant est caution solidaire ou caution simple de l’emprunteur. Il devra payer les mensualités du crédit auto à la place de l’emprunteur défaillant. Ce sont les mêmes règles, quelque soit le crédit (délai de rétractation, désolidarisation…).

Pour se porter garant d’un crédit à la consommation, on peut demander à l’organisme prêteur un modèle de document à rédiger. Chaque banque possède son propre formalisme, ses propres mentions.

👉 Il n’y a pas d’organisme garant pour un crédit auto ou à la consommation.

Mais il y a d’autres possibilités !

Acheter une voiture sans garant

Emprunter sans garant

Sans garant à présenter à l’organisme de crédit, d’autres garanties sont à présenter pour obtenir un prêt.

En plus de l’hypothèque, que nous avons vue, il est possible pour garantir un crédit, de passer par le prêt sur gage ou le nantissement.

Le prêt sur gage

Nous venons de voir les garanties pour un crédit immobilier, de grosses sommes d’argent. Mais pour de plus petits montants, le prêt sur gage est sans doute une des meilleures solutions.

Pour rappel, on demande un emprunt, et on donne en échange un bien « meuble corporel » qui couvre la valeur de l’emprunt. Ce bien doit donc avoir une réalité physique : un objet par exemple.

Si on ne rembourse pas ce crédit, le créancier garde pour se rembourser le bien en question. Si on le rembourse, on récupère notre bien de valeur. On gage ainsi les bijoux de famille, une œuvre d’art, des meubles de valeur…

Prêter sur gage et immobilier

Pour garantir une dette importante, nous pouvons faire un « gage immobilier », autrefois connu sous le nom d’antichrèse.

Si l’emprunteur ne parvient plus à payer son crédit, le créancier peut utiliser le bien immobilier mis en gage, jusqu’à ce que la dette soit remboursée.

👉 En clair : le créancier peut louer l’appartement et utiliser l’argent de la location pour se rembourser.

Pour réaliser un gage immobilier, il faut rédiger un acte notarié, que l’on publiera au service de publicité foncière.

C’est une variante du prêt sur gage, évitant d’avoir à hypothéquer le bien immobilier.

Le nantissement

Pour garantir un crédit, le nantissement est une possibilité. Comme le gage, on donne un bien en garantie, mais il s’agit ici d’un bien « meuble incorporel », il n’a donc pas de réalité physique. On parle par exemple d’un contrat d’assurance-vie, de parts sociales (actions d’une société), de fonds de commerce, etc.

Voir Garantir un crédit avec une assurance vie

Souvent, on entend parler de « nantissement » dans un crédit auto, où la voiture achetée est le bien mis en « nantissement ». C’est un abus de langage, il s’agit ici d’un simple gage. Le vrai nantissement du crédit auto est un Livret A ou une épargne par exemple.

Questions / Réponses

À quoi sert un garant ?

Le garant est une personne physique qui s’engage à payer une dette à la place d’un emprunteur si celui-ci venait à ne plus pouvoir rembourser. Il simplifie l’obtention d’un crédit pour l’emprunteur.

Faut-il prendre une caution Crédit Logement ou une Hypothèque ?

Au moment de garantir son prêt immobilier, il faut systématiquement préférer le Crédit Logement. Cette caution bancaire est toujours plus intéressante que l’hypothèque.
La seule raison pour laquelle on peut préférer une hypothèque à une caution Crédit Logement : la caution a été refusée !

👉 Pour aller plus loin

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.

Notre sélection
Voir l'offre
Floa BankVoir l'offre
Orange BankVoir l'offre
younited credit Voir l'offre
Cetelem Voir l'offre
Cofidis Voir l'offre