Credit auto interdit bancaire, fiché Banque de France

L'achat d'une voiture n'est pas incompatible avec l'interdiction bancaire. Des associations permettent d'acheter une voiture à petit prix et à crédit, en plus des possibilités entre particuliers ou du concessionnaire. L'alternative au crédit passe par la location longue durée, les conditions étant bien moins restrictives.

credit auto interdit bancaire
Quand on est interdit bancaire, acheter une voiture neuve est malheureusement un mirage.

Sommaire

  1. Surmonter les problèmes pour obtenir un crédit auto
  2. Crédit auto concessionnaire ou entre particuliers
  3. Je suis FCC, puis-je faire un crédit auto?
  4. Hypothequer son logement pour avoir un crédit auto
  5. Louer une voiture d’occasion
  6. Aides de l’état pour acheter une voiture
  7. Associations d’aide auto

Surmonter les problèmes pour obtenir un crédit auto

Les personnes frappées par un fichage à la banque de France, que ce soit un FCC ou un FICP ont, bien entendu, un mal incroyable à financer leur auto, leur moyen de transport, qui pourtant n’est pas vraiment une dépense « farfelue ». C’est bien souvent un investissement qui va permettre de trouver du travail! Alors comment faire pour avoir une voiture, si on est interdit bancaire?

Un crédit auto est bien souvent un investissement lourd. Une voiture neuve, même avec les tarifs actuels super concurrentiels, coûte toujours au moins 7000 euros neuve. Nous parlons de voitures comme la Dacia Sandero ou de la Fiat Panda. C’est quand même une importante somme, la plupart des personnes ont recours à un crédit. Autant le dire tout de suite : 7000 euros à crédit si est FICP (interdit bancaire), c’est non. A moins de mettre en garantie votre logement, vu que la voiture elle même ne peut pas servir de garantie (une voiture dévalorise très rapidement, il suffit de voir la différence entre une voiture neuve et une voiture qui a déjà 3 ans).

Crédit auto concessionnaire ou entre particuliers

Prenons un exemple parlant. En gros, il vous faudrait 1000 euros tout de suite pour avoir une voiture d’occasion qui roule, et payer l’assurance. Comment faire? 1000 euros, pour une banque, c’est une petite somme, mais si vous n’êtes pas salarié et/ou propriétaire de votre logement, vous ne donnez aucune garantie à la banque que vous pourrez rembourser votre emprunt. A ce niveau, il vous faut demander à votre entourage, demander un crédit à la famille ou aux amis, ou, à défaut, tenter de demander le crédit au vendeur lui même. Beaucoup de concessionnaires sont ainsi plus flexibles qu’une banque, et entre particuliers, s’il existe une relation de confiance, le courant peut passer. Surtout si vous mettez sur un contrat noir sur blanc que vous rembourser tant de euros par mois, avec tel intérêt, etc. En garantie, la voiture elle même.

Je suis FCC, puis-je faire un crédit auto?

La réponse est oui en théorie. Dans la pratique, la réponse est : « très dur ». Très dur, parce qu’un fichage FCC, « Fichier Central des Chèques », c’est l’interdiction de chéquier. C’est ce qui arrive quand on fait des chèques en bois, sans provision. Si vous êtes interdit de chéquier, c’est qu’à un moment, vous n’avez pas provisionné votre compte en banque pour pouvoir honorer le chèque. Ceci n’est pas du tout en votre faveur, la banque a besoin d’être sûre que vous allez payer votre crédit ! Le meilleur moyen, c’est de se retirer du FCC, en payant la personne à qui vous devez de l’argent.

Un fichage FCC ne dure jamais plus de 5 ans, mais si vous régularisez votre situation, vous en sortirez bien sûr plus tôt. Le crédit auto vous sera accordé si vous présentez des garanties qui rassurent l’organisme prêteur, l’agence de crédit.

Vous avez honoré finalement votre chèque, vous avez un emploi, vous donnez en garantie votre logement, et ainsi de suite. L’interdiction de chéquier ne signifie pas interdiction de crédit. L’interdiction de crédit est un autre fichage à part, le FICP, « Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers ». Si vous êtes FICP, là oui, vous ne pourrez plus obtenir de crédit de la part d’un établissement bancaire ou d’une agence de crédit. La solution pour vous, je l’ai évoquée plus tôt : demander de payer par tranches votre future voiture au vendeur.

Crédit auto d'occasion ?
Crédit auto d’occasion ?

Hypothequer son logement pour avoir un crédit auto

On peut faire ce genre de calcul, si on est propriétaire de son logement. Les banques, face à cette garantie, auront moins de difficultés à vous prêter de l’argent pour acheter votre auto, celle qui va vous permettre de trouver un boulot ou d’aller au travail. Je dis ça, parce que je me souviens de quelqu’un qui avait commenté sur le site qu’il avait déjà trouvé du travail, mais n’avait pas la voiture pour y aller !

Dans son cas, si le travail est en CDI, l’option hypothèque est vraiment à considérer. Mais avant, je réfléchirais tout de même à louer la voiture plutôt que d’hypothéquer. Il existe des locations longue durée très avantageuses, et qui ne coûtent pas plus cher que la mensualité du crédit. Je ne parle pas d’Autolib’, le service d’autopartage très populaire à Paris : mieux vaut prendre le métro quand on est parisien.

Louer une voiture d’occasion

De plus en plus, les concessionnaires proposent de louer leurs véhicules d’occasion. C’est de ce coté là qu’il faut chercher, si on veut une voiture pour aller chercher du travail. Oui, on ne garde pas la voiture si on n’a pas les moyens de payer, mais on ne viendra pas chercher nos meubles si on ne peut plus payer le crédit. Le temps de retrouver un emploi, c’est sans doute, à mes yeux, la meilleure solution s’il existe une possibilité de retrouver du travail.

Je dirais qu’avant de réfléchir au crédit et au financement de sa future voiture, il faut faire baisser le prix de votre investissement automobile. Vous n’êtes pas obligés d’acheter une voiture neuve pour obtenir un crédit, au contraire. Une société comme Cofinoga par exemple, propose d’acheter des voitures d’occasion à crédit. Il existe de nombreuses voitures très bien en occasion pour des sommes finalement assez modiques, comparativement à une voiture neuve. Une Toyota Yaris de l’an 2000 par exemple, peut coûter 2000 euros. Je n’ai pas choisi Toyota par hasard : ce sont les voitures d’occasion les plus résistantes, qui vous donneront le moins de souci de réparations et de garage. Mais il est encore possible, bien sûr, de faire baisser le prix, on trouve même des voitures d’occasion à 500 euros. Mais à ce prix, c’est surtout les frais éventuels de réparation et d’assurance qu’il faudra prendre en compte.

Aides de l’état pour acheter une voiture

Il n’existe pas d’aide spécifique de l’état pour l’achat d’une voiture, dédiée aux plus démunis. Les aides de l’état se résument principalement à des primes qui motivent l’achat d’un type de véhicule plutôt qu’un autre. Les primes écologiques (bonus) à l’achat d’une voiture peu polluante, ou la prime à la casse si vous vous débarrassez de votre ancienne voiture. Ce genre de prime peut faire baisser de façon importante le prix final d’une voiture.

Mais rien qui permette à l’acquéreur de payer en plusieurs fois. Il faut regarder du coté d’autre types d’aides, qui, même si elles ne vous permettront pas d’acheter une voiture, vous aideront à vous déplacer pour trouver un emploi ou aller au travail : demander à Pôle Emploi, qui propose des aides à la mobilité, ou utiliser le Mobili-Pass. J’en parle plus longuement dans mon article sur le déménagement.

Prêt CAF auto

Certaines CAF proposent une aide exceptionnelle pour acheter ou réparer un véhicule. Chaque CAF ayant ses propres règles, certaines ne prêtent pas, d’autres oui.
Pour en savoir plus, lisez notre article sur le Prêt CAF Voiture.

Associations d’aide auto

Il existe des associations qui proposent d’aider les personnes en difficultés financières graves à se déplacer, à avoir une voiture quand ils en ont besoin. L’association Aid’Auto, par exemple, a pour finalité :

Le projet a pour finalité de facilité l’accès, le retour, ou le maintien en emploi de l’ensemble des publics financièrement en difficulté, en leur permettant d’être mobiles grâce à l’usage de la voiture.

En pratique, l’association loue des voitures à prix très réduits aux personnes qui en ont besoin pour aller sur leur lieu de travail ou pour aller à la formation professionnelle. 23 euros par jour la location du véhicule, quel que soit le nombre de kilomètres parcourus. C’est, dans l’urgence, un bon palliatif à un crédit auto, vous ne trouvez pas? Surtout que le bénéficiaire n’aura à payer que 5 euros, le reste étant de la poche des gentils donateurs de l’association. Ce coût peut même tomber à zéro pour des situations particulières. En revanche, et c’est naturel, le carburant sera toujours à la charge du bénéficiaire.

A vous de consulter leur page facebook !

Une autre association, les Autos du Coeur, permet d’avoir une voiture à très bas prix aux plus précaires, qui en ont absolument besoin pour retrouver un emploi. Les Autos du Coeur réparent des voitures qui étaient condamnées à la casse, cédées gratuitement par leurs propriétaires à l’association.

L’avis d’eKonomia

Il n’y a pas de miracle : économiser pour acheter une vieille voiture reste la meilleure solution. Mais la location est une option à envisager.

Il est difficile d’obtenir un crédit auto quand on est FICP, alors qu’il permettrait de s’acheter une voiture, essentielle pour le retour à l’emploi. L’automobile est un bien fondamental lorsque l’on est à la recherche d’un emploi.

Voici les trois principes pour tenter d’avoir une voiture, malgré son interdiction bancaire :

  1. avoir des prétentions réalistes et prendre une automobile à la mesure de nos possibilités.
  2. chercher toutes les aides de l’état et des associations possibles.
  3. peut-être faut-il envisager de se déplacer en transports en commun, ou en scooter d’occasion.

Article rédigé par



D'autres articles pour vous aider