Carte pour interdit bancaire FCC

L’interdiction bancaire complique la vie. Elle prive de chéquier et le choix de carte bancaire est restreint. Les interdits bancaires n’ont accès à des cartes de paiement que de deux types : carte de débit à autorisation systématique ou carte bancaire prépayée.

Carte de paiement pour interdit bancaire
Quelles cartes de paiement pour les interdits bancaires?

👉 Les cartes de paiement pour interdit bancaire permettent de ne pas avoir à faire des retraits d’argent liquide au guichet de la banque à chaque fois que l’on veut effectuer un paiement.

Quelles cartes de paiement en cas d’interdiction bancaire ?

En cas d’abus de carte bancaire, la banque peut décider de retirer la carte bleue à son client et de le ficher à la Banque de France.

  • Il restera au client la possibilité d’avoir une carte de paiement limitée.
  • La carte de débit à autorisation systématique interroge le solde du compte. Elle ne peut donc pas être utilisée sur la plupart des autoroutes, certaines stations-services, parkings, etc.
  • La carte prépayée doit être rechargée. Elle n’est pas liée à un compte bancaire.
  • Le découvert est impossible.
  • Pour avoir à nouveau une carte « classique », il faut être au préalable défiché de la Banque de France.

Offres de cartes de paiement pour interdit bancaire

La « confiscation » de la carte bancaire en cas d’abus de celle-ci est un droit de la banque. Elle peut à tout moment en retirer l’usage à son client en faisant opposition à la carte. En revanche, dans le cadre juridique du « droit au compte », il existe un droit à une « carte bancaire minimum ». C’est une carte adaptée aux personnes en interdiction bancaire, fichées au Fichier Central des Chèques, le « FCC ».

Voici notre sélection de cartes adaptées au FCC.

Carte bancaire FCCAvis

Ma French Bank
☀ Banque mobile à 2,90 € par mois
☀ Néobanque pour tous, sans engagement ni frais cachés
Voir l’offre
Orange Bank☀ Compte bancaire pour tous
☀ Carte bancaire gratuite
Voir l’offre
bunq
bunq
☀ 2,99€/mois
☀ carte bancaire gratuite, écologique et innovante
Voir l’offre
Carte Veritas
Veritas
☀ Carte prépayée MasterCard
☀ IBAN dédié (RIB français)
☀ Alternative aux banques
☀ Coût : 29,90 € par an
Voir l’offre
Comptes et cartes bancaires pour FCC

Avec ces cartes, il n’y a pas de risque de demande de restitution de la carte par la banque, ni qu’elle se fasse « avaler » par un distributeur automatique.

👉 La demande de restitution de la carte peut engendrer des « frais de capture ». Mieux vaut rendre immédiatement la carte à son agence bancaire.

Carte de débit à autorisation systématique

Même si on est fiché à la Banque de France, il y a une possibilité d’obtenir un moyen de paiement électronique : la carte Visa Electron ou la Carte Maestro, des réseaux Visa et MasterCard respectivement. Toutes les banques proposent ce type de carte.

On peut retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques, en France ou à l’étranger ou effectuer des paiements en magasin.

C’est une carte qui interroge l’organisme financier, la banque, pour savoir si le compte courant associé est provisionné. Impossible de faire un paiement avec un compte sans argent ! Le débit est immédiat, vous êtes prélevé tout de suite, et s’il n’y a pas d’argent, le paiement est tout simplement refusé. Impossible d’être à découvert, impossible « d’abuser de la carte bancaire ».

👉 Un avantage appréciable pour ce type de carte : elles sont moins chères que les cartes bancaires classiques. Une Visa Classic coûte environ 40 € par an et une Visa Premier coûte environ 120 €, à comparer aux 25 € de la carte pour interdit bancaire…

Carte Visa Electron

Cette carte de débit immédiat à autorisation systématique permet d’effectuer des paiements en magasin et d’effectuer des retraits d’argent dans les distributeurs. Le plafond de paiement est bas, mais il est possible de négocier une augmentation avec sa banque.

Maestro

Carte Maestro

La carte Maestro est pratiquement identique en tous points à la carte Visa Electron. Le nom change, le réseau MasterCard est utilisé en lieu et place du réseau Visa.

Certaines banques vont vous proposer une Maestro, d’autres une Electron, deux produits équivalents. Le réseau Visa et le réseau MasterCard se recoupent presque totalement, surtout en Union Européenne.

Parfois les banques rebaptisent ces cartes, pour des raisons purement commerciales.

Interrogation systématique et attente

Le délai lors de l’interrogation de l’établissement financier est toujours un peu inquiétant au moment de payer. On se demande toujours, l’espace de quelques secondes, si le paiement passe, même si on est largement créditeur sur notre compte. Parfois, lors d’un paiement avec une telle carte, on nous demande de signer un papier.

Plus compliqué, il peut arriver parfois que le terminal de paiement n’arrive pas à se connecter au réseau. Dans l’impossibilité de vérifier le solde, les paiements à autorisation systématique sont alors refusés.

Ce genre de situation est de plus en plus rare, avec l’amélioration des réseaux de télécommunications, du moins en France.

En cas de refus de carte bleue pour interdit bancaire

Votre banque peut vous refuser une carte bancaire, y compris la carte minimale. Elle peut même fermer votre compte. Si tel est votre cas, il faut faire jouer son « droit au compte » auprès de la Banque de France, qui désignera une banque qui sera « obligée » de vous ouvrir un compte. Avec ce compte, vous allez alors avoir une carte bancaire minimale, généralement de débit à autorisation systématique.

👉 En alternative, il est toujours possible de passer par la Banque Postale, où la carte Visa Electron est connue sous le nom de Visa Réalys. Cette banque a un rôle de service public que n’ont pas les banques privées.

Lire également : Quelle banque pour un Interdit Bancaire ?

Limitations de la carte pour interdit bancaire

La contrepartie de la sécurité d’une carte à autorisation systématique, c’est l’impossibilité de payer à certains endroits :

L’interrogation du solde prenant du temps, le réseau autoroutier préfère souvent ne pas permettre ce type de carte, qui ralentirait les passages des automobilistes au péage.

En ce qui concerne les stations-services, elles bloquent sur votre compte une certaine somme d’argent, le temps pour vous de vous servir en carburant. Il faut, pour être accepté, avoir un solde suffisant, même si vous n’allez prendre que 10 euros d’essence.

C’est une somme bloquée variable, tournant en général autour de 100 euros, parfois plus. En alternative, il est possible de choisir une somme fixe plus petite et définie à l’avance, permise par certaines stations.

Ces limitations sont parfaitement vivables. Il existe toujours une façon de se débrouiller. Tant qu’il y a un distributeur à proximité, on peut toujours utiliser notre Visa Electron ou notre Maestro pour aller retirer de l’argent et payer en liquide.

Lire également : Comment payer sur Internet quand on est « interdit bancaire »

Carte de crédit pour interdit bancaire

Il n’est pas possible d’obtenir un nouveau crédit en cas d’interdiction bancaire, sauf cas exceptionnels. En ce sens, une carte de crédit est un risque trop important pour la banque, le client risquant très fortement de faire un défaut de paiement.

Mais il ne s’agit pas d’une règle établie dans le marbre. Si, malgré l’interdiction bancaire, la banque n’a jamais eu à se plaindre de l’usage qui a été fait de la carte, elle peut « fermer les yeux » et laisser les cartes de crédit à son client. En revanche, l’obtention d’une nouvelle carte de crédit est pratiquement impossible. Toutes les cartes de paiement des magasins sont ainsi pratiquement impossibles à obtenir si vous n’en avez pas déjà une.

Lire également : Faire un crédit pour « interdit bancaire »

Carte prépayée

La carte prépayée peut s’acheter en ligne et peut, par la suite, être rechargée. Il s’agit d’un équivalent « électronique » de l’argent liquide. On ne pourra jamais dépenser plus d’argent que ce qu’il y a sur la carte.

Les cartes « prépayées » sont accessibles aux personnes en interdiction bancaire, leur acquisition étant le plus souvent anonyme. De plus, elles ne sont pas liées à un compte bancaire. Il est ainsi possible de posséder une carte de paiement sans même avoir de compte en banque.

Comme pour les cartes à autorisation de débit systématique, elles sont limitées. Impossible de louer une voiture, et ne sont souvent pas acceptées pour payer l’autoroute.

👉 Depuis 2020 et la loi contre le blanchiment d’argent, une carte anonyme ne peut plus recevoir plus de 150 € par mois de rechargement. Pour de plus gros versements, il faudra apporter un justificatif d’identité et ainsi lever l’anonymat.

👉 La carte prépayée peut être nominative, si proposé par la banque. C’est notamment le cas de la Banque Postale.

Carte prépayée La Banque Postale
Carte prépayée La Banque Postale

Qu’est-ce qu’un abus de carte bancaire ?

On abuse de sa carte bancaire parce que :

  • On dépense plus que le solde du compte
  • On dépasse le découvert autorisé
  • On dépasse les plafonds de retrait ou de paiement

Ces dépassements sont parfois possibles, parce que le terminal de paiement, pour aller plus vite, n’interroge pas systématiquement le solde du compte.

En abusant de sa carte bancaire, la banque peut décider d’interdire son client de carte. Ce n’est pas la Banque de France qui fait l’interdiction, juste la banque, qui n’a pas à se justifier.

A ce stade, il est toujours possible en théorie de changer de banque pour avoir une carte bancaire. Il faut savoir que de nombreuses banques se partagent ce type d’informations sur un client, rendant souvent inutile le changement de banque.

👉 Une sanction plus forte est l’inscription au FCC et de son sous-fichier, le Fichier central des retraits de cartes bancaires « CB », géré par la Banque de France. Ce fichage dure 2 ans, 5 en cas de chèque sans provision.

Les banques ayant dès lors connaissance du fichage, elles ne délivrent plus de nouvelle carte de crédit.

Le fichage ne concernant que la France, il serait toujours possible d’obtenir une carte de crédit dans une banque à l’étranger, pour peu que la banque étrangère accepte d’ouvrir un compte.

On reste fiché tant qu’on n’a pas régularisé l’incident de paiement ayant provoqué le fichage.

Avis eKonomia

La carte bancaire est devenue inévitable dans notre société actuelle. Du simple paiement sur internet au péage d’autoroute, on ne peut plus s’en passer. L’interdiction bancaire, fichage à la Banque de France, n’implique pas nécessairement une interdiction totale des moyens de paiement.

Grâce au droit au compte, tout un chacun a au moins accès à une carte de débit immédiat à autorisation systématique. Qu’elle soit Maestro ou Electron, c’est une bonne carte, avec des petites limitations facilement contournables.

En outre, l’habitude de moins se servir de sa carte bancaire est, pour eKonomia, une bonne chose. On est moins tentés de dépenser de façon inconsidérée lorsqu’il s’agit d’argent liquide. De même, l’anonymat que permet le paiement en espèces peut convenir à certaines personnes.

Questions / Réponses

Quelle est la durée du fichage à la Banque de France (BdF) pour usage abusif d’une carte bancaire ?

Le fichage au fichier central des retraits de cartes bancaires « CB » est de deux ans. Après ce délai, l’interdiction est levée automatiquement.

Comment enlever un fichage pour abus de carte bancaire ?

Seule la banque ayant effectué le fichage peut déficher. Il faut par conséquent régulariser la situation qui a provoqué le fichage, en recréditant le compte suffisamment. Ensuite, faire une demande à la banque pour qu’elle puisse effectuer une radiation du fichier central des retraits de cartes bancaires « CB ».

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.