Carte bancaire prépayée rechargeable

Lorsqu’il s’agit de payer avec une carte bancaire, la carte prépayée rechargeable (Visa, MasterCard…) est la seule véritablement accessible à tous. Pouvant ne pas être associée à un compte bancaire, elle est souvent utilisée par ceux qui sont refusés par la banque. On vous aide à y voir plus clair.

Cartes bancaires prépayées
La carte prépayée est parfois la seule solution pour ceux qui ne peuvent pas avoir de compte bancaire.

La carte prépayée fonctionne comme de l’argent liquide

On peut la comparer à un « porte-monnaie électronique ».

  • Elles permettent de faire quasiment toutes les mêmes opérations qu’une carte bancaire « classique ». Retrait d’argent, paiement en magasin, sur Internet…
  • Pour s’en servir, il faut la « charger » avec de l’argent : virement bancaire, espèces, chèque…
  • Carte à autorisation systématique, il est impossible de se retrouver à découvert.

Avantages

  • Aucune condition de ressources pour l’obtenir. Elle est accessible à tous, de l’interdit bancaire au mineur adolescent. Il n’y a pas de vérification de fichage FICP ou FCC.
  • Sécurisée et confidentielle, dissociée d’un compte bancaire.

Désavantages

  • Les frais d’utilisation peuvent être conséquents.
  • Ses plafonds de recharge et de paiement sont très limités par l’anonymat.
    👉 Pour augmenter les plafonds, l’identité de son détenteur doit lui être associée.
  • Acceptation limitée à certains endroits : autoroutes, stations-services…

👉 Si vous voulez payer ou recevoir de l’argent de façon anonyme sans avoir à transporter des espèces, la carte prépayée est faite pour vous.

👉 Elle ne doit pas être confondue avec les cartes cadeau des magasins, qui sont le plus souvent rechargeables qu’une seule fois.

Carte bancaire prépayéeAvis
Carte Veritas
Veritas
☀ IBAN dédié (RIB français)
☀ Coût : 29,90€ par an
☀ Frais de recharge : 2,49% du montant chargé par virement.
Voir l’offre
TransCash
TransCash
☂ Pas de RIB dédié
☀ Coût : 9,90 €
☀ Frais de recharge : 2% du montant chargé.
Viabuy
Viabuy
☀ IBAN dédié
☀ Coût : 69,90€ (une seule fois)
☀ Frais de recharge : 0,9% avec un virement SEPA (France et Europe).
PCS
PCS
☀ IBAN dédié
☀ Coût : 9,90 €
☀ Frais de recharge : 2% avec un virement SEPA (France et Europe).
La Banque Postale
La Banque Postale
☀ Coût : 19€ par an
☀ Frais de recharge : gratuit
☂ Pas de RIB dédié
☂ Il faut être client de La Banque Postale
Carte Kard
Kard
☀ Carte pour mineur
☀ Coût : 4,99€ par mois
☀ Frais de recharge : gratuit
Meilleures offres de cartes prépayées 2022

Comment fonctionne la carte prépayée

Une carte bleue prépayée, ça s’achète. On peut l’acheter chez un buraliste, parfois dans les hypermarchés, presque toujours sur Internet. Certaines banques proposent également une carte prépayée. Chaque fournisseur de carte prépayée a ses propres modalités.

La carte est associée à un compte qui n’est pas bancaire, mais de paiement. Il est ainsi impossible de vider votre compte bancaire en cas de fraude à la carte. La carte permet de savoir combien il y a d’argent sur ce compte de paiement, et de faire des opérations liées au paiement :

carte prépayée de la Banque Postale
Carte prépayée de La Banque Postale, avec la mention PREPAYE

Les cartes prépayées rechargeables sont acceptées universellement, utilisant, comme pour les autres cartes bancaires, l’un des grands réseaux mondiaux Visa ou MasterCard, parfois American Express.

👉 A savoir : les cartes prépayées virtuelles n’ont pas de support physique. Pas de carte dans le portefeuille, impossible de payer en magasin. Elles sont réservées aux achats sur Internet.

Rechargement de la carte prépayée

Les cartes bleues prépayées sont rechargeables :

On peut ainsi se faire « payer » en demandant que l’on recharge notre carte prépayée avec l’une des méthodes présentées ici.

👉 La recharge possible dépend de la carte prépayée choisie. Impossible d’encaisser un chèque de 300 euros avec une carte prépayée anonyme achetée sur Internet par exemple.

👉 Il existe des « frais de recharge ». Allant de 1% à parfois 10%, c’est la principale rémunération des fournisseurs de cartes prépayées.

Compte de paiement

Par définition, un compte de paiement sert à effectuer des paiements, et rien d’autre. Pas de crédit, pas de découvert ni d’épargne. Ce compte est ouvert auprès d’un établissement de paiement.

👉 Limitée à l’argent se trouvant sur la carte, il n’y a pas de vérification de solvabilité ou de fichage à la Banque de France.

👉 On ne peut pas dépenser plus que ce qui se trouve sur le compte.

👉 Elle est véritablement accessible à tout le monde.

Il existe deux grandes familles de cartes prépayées : les anonymes, et les nominatives.

Carte anonyme prépayée

Il s’agit d’une carte de paiement prépayée, où il n’y a pas le nom de son titulaire. Mieux, il n’y a même pas vraiment de titulaire. On achète une carte, associée à un compte de paiement, et c’est fini, il n’y a rien d’autre. On la recharge au fur et à mesure de nos dépenses.

Plafond de la carte prépayée anonyme

Si on choisit d’acheter une carte anonyme, il faut savoir que depuis 2020, on ne peut pas charger plus de 150 € par mois. Cette restriction fait suite à un premier plafond de 250 € établi en 2016. Il s’agit pour l’état de lutter contre le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme.

Cette mesure n’est pas forcément très efficace. Il suffit d’avoir plusieurs cartes. C’est devenu un peu plus difficile pour blanchir de l’argent, mais ça ne semble pas être quelque chose qui puisse freiner un criminel…

L’ancienne carte anonyme sans plafond était en revanche très prisée des exclus bancaires, ou même des exclus la société. Pensez au SDF, pensez à l’étranger clandestin.

👉 Loin d’embêter les criminels, ces limitations gênent, à nos yeux, principalement les plus démunis.

Carte prépayée nominative

Pour obtenir une carte de paiement prépayée nominative, il faut présenter une pièce d’identité. Elle n’est ainsi plus anonyme, et plus compliquée à obtenir pour un travailleur clandestin par exemple.

Ces cartes associées à notre identité n’ont plus les plafonds des cartes anonymes.

Pouvant être associées à un RIB et un IBAN, la carte prépayée nominative peut faire office d’alternative au compte bancaire classique.

Jusqu’en 2015, il existait la carte Moneo. C’était un porte-monnaie électronique, qui avait son propre réseau de paiement en dehors de Visa ou MasterCard. Limitée à 30 euros au maximum, le succès ne fut jamais au rendez-vous.

Frais de la carte prépayée

Chaque fournisseur de carte prépayée possède ses propres frais associés, sa propre façon de se rémunérer.

Dans les grandes lignes, voici quelques exemples de frais :

Même si la carte se révèle être très peu chère à l’acquisition, elle peut finir par être à l’usage plus chère qu’une carte bancaire classique. Avec souvent des frais de 2,5% par rechargement par exemple, on a vite fait d’avoir une carte plus chère qu’une carte de débit à autorisation systématique classique.

Carte prépayée : pour qui ?

👉 Dans sa version « nominative », avec l’identité associée, la carte prépayée peut remplacer un compte bancaire classique. Idéale pour contrôler ses dépenses.

👉 La version anonyme est un moyen de paiement limité, qui peut « dépanner » ceux qui n’ont aucun autre accès à une carte bancaire.

Dissociée d’un compte bancaire, elle permet d’être sûr de ne pas mettre en danger ses finances au-delà de ce qu’il y a sur la carte. Elle est ainsi prisée par les voyageurs ou les investisseurs en cryptomonnaies. La confidentialité de la carte anonyme permet également de faire certains achats peut-être moins « avouables ». Le banquier n’a pas à savoir qu’on achète des sex-toys ou des médicaments, nos proches non plus.

Là où elle fait véritablement la différence face aux cartes bancaires classiques, c’est auprès de ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires les plus élémentaires.

👉 En matière de sécurité, elle est aussi sûre qu’une autre carte bancaire. Il est possible de faire opposition ou de contester un paiement frauduleux avec la carte.

Immigré clandestin

La carte anonyme, nous l’avons vu, est accessible à tout le monde. C’est une carte pour ceux qui ne veulent pas donner leur identité. Les faibles montants dont elle dispose ne permet pas vraiment de s’en servir au quotidien. Il est facile de dépasser de son plafond de 150 € lorsque l’on doit faire les courses pour sa famille !

Son premier public, les exclus de la banque, est ainsi contraint d’avoir plusieurs cartes anonymes prépayées, ou bien de finalement décliner leur identité.

Travailleurs sur un chantier
De nombreux patrons peu scrupuleux exploitent leurs travailleurs qu’ils ne légalisent pas. La carte prépayée est pour un travailleur clandestin une alternative aux banques.

Ludopathes : accros aux jeux d’argent

Avec un contrôle absolu de sa trésorerie, la carte prépayée est parfaite pour ceux qui ne veulent absolument pas dépasser d’un budget prévu à l’avance. Ceux qui souffrent d’addiction aux jeux d’argent par exemple, sont ravis d’avoir une carte qui les limite dans leurs dépenses.

Limitations de la carte prépayée

En plus des plafonds appliqués aux cartes anonymes, toutes les cartes prépayées souffrent du même « mal » que leurs congénères de débit à interrogation systématique, comme Visa Electron ou MasterCard Maestro.

La carte prépayée interroge elle aussi systématiquement le compte qui lui est associé.

Les paiements des autoroutes sont par conséquent parfois impossibles, tout comme certains parkings ou stations-services.

De même, il n’est pas possible de louer une voiture avec une carte prépayée.

Principales cartes prépayées

Les néobanques, exclusivement accessibles en ligne par le biais d’une application, proposent souvent une offre de carte prépayée concurrentielle. Pourtant, les banques traditionnelles commencent elles aussi à proposer des cartes prépayées.

👉 A savoir : les deux néobanques les plus emblématiques, N26 et Revolut, ne proposent pas de carte prépayée. Il s’agit de deux véritables banques, qui associent des cartes bancaires « normales » à un compte bancaire. Même constat pour Nickel et les néobanques françaises Orange Bank ou Ma French Bank.

Dans cette multitude d’offres de cartes rechargeables, nous vous présentons les principaux acteurs de la carte rechargeable en France, afin de vous aider à choisir.

Carte Veritas

Une carte bien cotée des principaux comparateurs de cartes bancaires. Elle utilise le réseau MasterCard et est valable partout dans le monde.

Trois offres sont disponibles chez Veritas.

Les frais : 29,90€ par an. Les frais de chargement (virement bancaire) sont de 2,49% du montant transféré, gratuits pour des dépôts d’espèces.

Veritas, c’est le « haut de gamme » des cartes prépayées, avec un niveau de service complet, y compris un RIB/IBAN associé à la carte.

Ses concurrents sont notamment Viabuy et PCS, qui utilisent également un RIB et un IBAN.

TransCash

C’est l’acteur historique en France. En 2009, seul TransCash proposait une carte prépayée suffisamment évoluée.

Aujourd’hui, TransCash propose trois offres de cartes, correspondant à différents plafonds de chargement.

Les frais de cette carte sont dans la moyenne. Elle coûte 9,90€, et chaque recharge coûte 2,5% du montant chargé.

Trans Cash peut se recharger chez un buraliste, dans certains hypermarchés ou par virement bancaire. Elle utilise le réseau Visa.

Sans frais de transfert d’argent entre cartes TransCash, c’est une solution prisée pour ceux qui veulent envoyer de l’argent à l’étranger.

cartes transcash
Cartes TransCash

Carte prépayée de la Banque Postale

Habituée à accueillir les clients rejetés par les autres banques, la Banque Postale a très tôt offert une offre complète de carte prépayée.

Accessible dès 18 ans, il s’agit d’une carte Visa rechargeable.

👉 La carte Protectys est destinée aux personnes majeures, mais ayant un tuteur légal. Prépayée également, le majeur « protégé » dispose des mêmes avantages que pour une carte prépayée classique de la Banque Postale.

👉 Pour les mineurs de 12 à 17 ans, il existe la carte prépayée Regliss.

Toutes les cartes prépayées de la Banque Postale sont nominatives avec un plafond de 1500€. Pour pouvoir en bénéficier, il faut détenir un compte (courant ou épargne) à la Banque Postale.

Les frais sont de 19€/an pour la carte Prépayée, 40€/an pour Protectys et 12€/an pour Regliss.

Il n’y a pas de frais de recharge.

Cartes prépayées : avis eKonomia

Il existe bien d’autres cartes bancaires prépayées, comme Yuna, Skrill, Corpedia, Toneo, etc. Toutes ont des qualités, et des défauts. Nous avons abordé ici les plus connues et répandues en France.

Pour notre part, malgré toutes ces offres, la meilleure option lorsque l’on n’est pas un immigré clandestin n’est pas à chercher du côté des cartes prépayées. Si on est interdit bancaire ou FICP, il vaut mieux regarder du côté des néobanques. De plus en plus, leurs services, ouverts à tout le monde, peuvent concurrencer les cartes prépayées ou les banques classiques.

L’utilisation d’une carte prépayée nominative, très similaire à l’utilisation d’un compte bancaire classique, reste cher. Si par malheur, vous n’avez pas de compte bancaire et êtes exclu de la banque, sachez que vous pouvez, dans le cadre de la Loi et du « Droit au Compte », demander à la Banque de France un compte bancaire. Ce compte bancaire dispose des services financiers minimum, carte bancaire incluse.

👉 Vous trouverez sur certains sites moins fiables des « comparateurs » présentant des cartes prépayées qui n’en sont pas. C’est le cas des cartes prépayées Sogexia, qui n’existent pas, ou des cartes prépayées Revolut ou N26. Attention donc !

Questions / Réponses

Où acheter des cartes bancaires prépayées ?

Une grande partie des cartes prépayées peuvent être obtenues chez un buraliste. Certains magasins de la grande distribution en vendent également. Elles peuvent aussi être achetées sur Internet. Les cartes prépayées des banques sont disponibles en agence.

Pourquoi utiliser une carte prépayée ?

En premier lieu, parce qu’on ne peut pas avoir d’autre carte bancaire. Il s’agit d’une carte accessible à tous. Ensuite, la limite de solde d’une carte rechargeable prépayée rassure ceux qui craignent de se faire détourner leur carte lors d’un achat. Elle permet enfin de contrôler ses dépenses, la rendant idéale pour donner de l’argent de poche à ses enfants.

Comment reconnaitre une carte prépayée ?

Les cartes prépayées ont la mention « prépayée » écrite dessus. C’est une directive européenne qui oblige toutes les cartes bancaires à spécifier leur nature : de crédit, de débit ou prépayée.

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.