eKonomia

Combien coûte un crédit réellement? Calcul d’un prêt?

Comment faire pour calculer le coût d’un crédit ? On se limite trop souvent aux taux d’intérêts pour calculer le prix d’un crédit.

Publié dans : Comment ça marche, le crédit?

Portefeuille avec des euros.
Portefeuille avec des euros.

On dit souvent qu’il ne faut jamais prendre un crédit, parce que ça coûte cher. Qu’il vaut toujours mieux payer comptant, c’est moins cher. C’est très vrai, jusqu’à un certain point, parce que ce n’est pas si simple que ça. Le vrai prix d’un crédit n’est pas forcément celui qu’on croit, et il peut être avantageux de faire un crédit! Un crédit peut vous faire gagner de l’argent, ou, à défaut, en qualité de vie.

Pour bien comprendre le prix d’un crédit, il faut toujours prendre en compte l’inflation. Explications.

Calcul du coût du crédit?

Il faut bien comprendre une chose, c’est ce concept d’inflation. Tout le monde sait que le prix des choses augmente avec le temps. L’augmentation du prix se nomme inflation. Voyons voir en quoi l’inflation a un rapport sur le prix du crédit.

Mettons que j’achète à crédit un canapé qui coûte 1000 euros. Je veux bien économiser pour l’acheter comptant, mais je ne vais pas m’assoir par terre pendant un an en attendant d’avoir l’argent, si? Et qui me dit qu’il ne coutera encore que 1000 euros dans un an? Avec l’inflation, il peut couter plus cher!

Comme on n’a pas de boule de cristal, on va tabler sur une inflation de 5%, pour faire simple. Donc dans un an, ce canapé que je pourrais enfin acheter coutera 1050 euros. 50 euros de plus qu’aujourd’hui.

Comment savoir si on paye le juste prix pour sa maison?

Il existe un autre facteur à prendre en compte : si vous économisez pour acheter votre canapé, cela veut peut-être dire que vous allez mettre cet argent sur un compte épargne, en attendant d’avoir la somme, n’est-ce pas? Et bien sûr, ce compte épargne génère lui aussi des intérêts, en votre faveur cette fois. On peut dire que vos 1000 euros obtenus au bout d’un an auraient quand même pu vous générer 10 euros d’intérêt. En achetant tout de suite, vous ne toucherez pas ces 10 euros d’intérêt, c’est donc de l’argent en moins pour vous.

Conclusion : en achetant dans un an, vous ne payez pas de crédit, et vous touchez des intérêts sur la somme épargnée : aux 1050 euros que coûtera le canapé dans un an, il faut donc ajouter 10 euros de manque à gagner, le canapé ne vous aurait donc au final que coûté 1050 – 10 euros : 1040 euros.

Mais si j’avais pris un crédit avec des  intérêts de 6%? Au final, j’aurais remboursé 1060 euros au bout d’un an. Le crédit m’a couté 60 euros. Mais si on regarde son prix actuel de 1050 euros, le vrai prix du crédit est de 60 – 50 euros : 10 euros, auxquels on ajoute les 10 euros qu’on aurait eu par l’épargne, 20 euros au total.

Et oui, le canapé ne m’aura couté que 20 euros de plus, mais sans que je puisse m’en servir pendant un an! Le fait de ne pas pouvoir utiliser le canapé pendant un an a aussi un coût : de la qualité de vie, du confort, des choses incalculables. Tout ça pour 20 euros. Alors bien sûr il faut faire un peu de futurologie : quel sera le prix du bien que l’on veut acheter aujourd’hui dans le futur?

Qu’est ce que le TAEG , Taux Annualisé Effectif Global ?

Le TAEG, c’est le coût réel du crédit. C’est la valeur que vous devez regarder pour pouvoir comparer les différentes offres de crédit qui se présentent à vous. C’est l’Union Européenne qui fixe son mode de calcul, c’est donc une valeur sûre pour le consommateur demandeur de crédit. Il est calculé en incluant toutes les dépenses liées au crédit : les intérêts bien sûr, mais aussi les frais de dossier ou l’assurance éventuellement obligatoire selon le type de crédit. L’établissement prêteur est obligé par la loi d’indiquer le TAEG, il est souvent écrit en tout petit dans les mentions légales en bas des publicités pour le crédit. C’est la principale protection du demandeur de crédit, qui permet d’avoir un chiffre simple et sûr. Auparavant, les banques et autres sociétés de crédit pouvaient masquer le coût réel en augmentant le prix des assurances ou des frais de dossier, ce qui donnait l’impression d’obtenir un bon taux. Difficile alors de savoir combien coûte vraiment le crédit, si on n’est pas très fort en maths!

Calcul du coût du crédit immobilier

Avant d’acheter un appartement ou une maison, on se pose, évidemment, toujours la question du financement et du crédit immobilier. Il faut réfléchir non pas au prix de ce que l’on veut acheter, mais plutôt à combien pouvons-nous rembourser à la banque par mois. La règle est simple : un tiers de nos revenus peuvent-être consacrés à l’ensemble des crédits en cours, c’est le taux d’endettement. C’est de cette valeur que découle tout le reste. Si on veut acheter plus grand, on devra rembourser plus de temps, mais toujours la même quantité d’argent chaque mois.

Le coût du crédit est bien sûr le total des intérêts versés à l’organisme prêteur, la banque. Plus la durée de remboursement est longue, plus le crédit immobilier aura coûté cher. Mais encore une fois, il faut prendre en compte les autres coûts, comme celui de ne pas habiter dans un appartement suffisamment grand. Ce n’est pas un coût monétaire, mais c’est un coût psychologique et social, qu’il ne faut bien sûr pas négliger.

Coût du prêt relais

Dans ces calculs du coût d’un crédit immobilier, en plus des intérêts, il faut également penser au coût éventuel d’un prêt relais. Ce prêt est celui que la banque vous accorde pour acheter votre appartement, en attendant la vente de votre bien immobilier actuel. Il ne concerne donc que les personnes qui sont déjà propriétaires, et qui doivent vendre pour déménager. Plus d’informations sont disponibles sur notre article complet consacré au prêt relais.

Calcul de la durée du crédit

La durée du crédit se calcule par rapport à ce que l’on peut rembourser chaque mois. Si on veut rembourser un minimum d’intérêts, il vaut mieux rembourser le plus possible et le plus rapidement possible. Si on veut rembourser le moins possible chaque mois, il vaut mieux allonger le plus possible la durée du prix, mais les intérêts remboursés cumulés seront alors assez élevés. Il suffit de faire une simulation sur n’importe quel site d’un organisme du crédit pour s’en rendre compte : plus la durée est longue, plus on rembourse des intérêts. Pour ma part, je préfère ne prendre qu’un crédit très court ! Le crédit immobilier répond évidemment à ces mêmes règles, mieux vaut faire en sorte que le crédit soit le plus court possible, quitte à déménager à nouveau si nécessaire.

La règle d’or consiste à ne jamais prendre un crédit qui pourrait s’avérer un risque pour la personne. Il faut pouvoir être sûr, tant que possible, de pouvoir le rembourser, quoiqu’il arrive. Un crédit très long à rembourser augmente les risques, on ne sait pas ce qui pourrait nous arriver au cours de notre vie. Un crédit plus court est ainsi moins risqué, même si on la mensualité par mois est plus chère : on pourra toujours allonger à posteriori la durée de remboursement, ce qui n’est pas le cas d’un crédit pour lequel on avait déjà étalé au maximum la durée de remboursement…

Faut-il ou pas acheter à crédit?

Il y a donc des choses qu’il vaut mieux acheter à crédit si on en a besoin, et d’autres non. Tout ce qui dévalorise rapidement à cause de l’évolution technologique et qui peut attendre, il vaut mieux l’acheter comptant, avec des espèces sonnantes et trébuchantes. Par exemple un ordinateur, un mobile ou même une voiture. Ce que vous achèterez dans un an sera sans doute meilleur et moins cher, alors pourquoi acheter le dernier mobile à la mode à crédit? Si vous avez déjà une voiture, même vieille, ou un téléphone portable, attendez d’avoir l’argent pour la payer comptant :D !



Par contre, les choses que vous achetez et qui ne dévalorisent pas beaucoup au fil du temps, comme le mobilier ou l’immobilier, il n’y a pas vraiment à hésiter, le crédit est une bonne option. Vous n’aurez pas forcément un meilleur canapé dans un an, ni une meilleure maison, par contre ça peut très probablement augmenter de prix d’ici là… Ceci dans les grandes lignes bien sûr. On sait qu’en ce moment, les prix de l’immobilier sont en plein bouleversement. Si ça se trouve, les appartements seront moins chers dans un an, ce qui est très probable! Mais s’ils augmentent de 10% et que vos intérêts sont à 6%, vous gagnez de l’argent, vu que votre maison vaudra plus que les intérêts que vous remboursez. Beaucoup de gens se sont enrichis comme ça avec la très forte augmentation des prix des appartements sur Paris ces dernières années, qui prend fin actuellement. L’achat d’un appartement est un sujet délicat qui ferait l’objet d’un autre article plus poussé.

Pour savoir si il est intéressant pour vous de prendre un crédit ou pas sur un bien qui n’est pas strictement nécessaire, rappelez vous des choses suivantes :

  • comparez toujours avec la prévision d’inflation, et l’évolution des prix de ce que vous voulez acheter plus précisément.
  • regardez le TEG du crédit pour ce bien, le coût total du crédit.
  • Calculez l’argent que vous auriez gagné en intérêts si vous aviez épargné pour acheter ce bien

Avec ces quelques conseils, j’espère que vous y voyez plus clair dans le vrai coût du crédit, et que vous pouvez faire les bons choix, en connaissance de cause ;)

Conclusion

Avis rédigé par eKonomia

Pour évaluer le coût d'un crédit, il faut prendre plusieurs facteurs en compte, qui vont au delà des taux d'intérêts. Ne pas oublier d'y ajouter l'inflation, mais surtout, le coût moral de ne pas pouvoir profiter de ce que l'on souhaite acheter immédiatement. Il faut avouer qu'il y a une grande partie variable, que l'on ne connait pas à l'avance, et que si on est pas sûr de pouvoir rembourser sans problème, que le crédit soit cher ou pas, mieux vaut s'abstenir d'acheter quelque chose qui serait superflu et de réserver sa capacité d'emprunt pour l'essentiel.

Suivez-nous : TwitterfacebookRSS


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. madar says:

    Bonjour, je suis a la recherche d’un crédit ou crédit hypothécaire belgique je suis salarié et résedente en france merci
    cordialement

  2. Gina Bélas says:

    Bonjour,

    Je suis très surprise par une de vos phrases "Le TEG – Il est calculé en incluant toutes les dépenses liées au crédit : les intérêts bien sûr, mais aussi les frais de dossier ou l’assurance. Je ne suis pas d'accord les frais de dossier et les assurances sont toujours en plus du TEG proposé.

    Je suis à la recherche d'un prêt personnel et tous les TEG ont tous un pllus, frais de dossir, assurances, etc..

    Salutations distinguées

    Gina Bélas


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer

Le supermarché, temple de la consommation
Qu’est ce qu’un crédit à la consommation? Définition, pour tout savoir.

Le crédit à la consommation permet d'acheter des biens rapidement, sans avoir à épargner.

Fermer