Rachat de crédit FICP et interdit bancaire

Quand on veut faire un rachat de crédit en étant inscrit au FICP, il faut tout d'abord en parler à son conseiller bancaire. En deuxième recours, passer par un courtier spécialiste du surendettement pour faire jouer la concurrence. Finalement, le plus difficile, tenter le défichage.

Rachat de crédit FICP et interdit bancaire
Rachat de crédit pour ceux qui ne peuvent plus faire de crédit

Par , à jour le

Sommaire

  1. Les 4 étapes pour obtenir un rachat de crédit
  2. Comment faire un rachat de crédit FICP
  3. Le courtier en crédit, spécialiste du surendettement

Les 4 étapes pour obtenir un rachat de crédit

Vous êtes interdit bancaire, vous remboursez tout les mois plus d’argent que ce que vous n’en gagnez ? Si vous êtes au FCC, le rachat de crédit est souvent possible, un interdit bancaire n’étant pas officiellement interdit de crédit, seulement de chéquier.

En revanche, si vous êtes au FICP, c’est plus compliqué : vous êtes interdit de crédit.

Au FICP, pour vous sortir de ce mauvais pas, vous pouvez opter pour un rachat de crédits FICP. Mais attention ! Il s’agit sans doute d’un parcours du combattant, il est inutile d’avoir trop d’espoirs si on ne s’y est pas pris à l’avance.

Il est donc possible de sortir d’une situation de surendettement et de fichage banque de France, si on arrive à obtenir un rachat de crédit pour rembourser le crédit impayé qui a provoqué le FICP. Le tout est de trouver le bon courtier. En résumé, pour renégocier ses crédits, il faut :

  1. tenter de renégocier un à un ses crédits avec les établissements à qui on doit de l’argent. Ceci peut permettre le défichage
  2. contacter notre banque pour un rachat de crédit si la renégociation au cas par cas ne marchait pas
  3. En dernier recours, passer par un courtier, qui prendra en charge votre dossier.

Il est donc possible de s’en sortir, si vous dialoguez, le plus possible. N’ayez pas peur de poser des questions, les conseillers sont là pour vous aider. Personne n’a intérêt à vous mettre à la rue, tout le monde veut récupérer son argent !

Comment faire un rachat de crédit FICP

Venons en au rachat de crédit : beaucoup de sociétés proposent des rachats de crédits, quels qu’ils soient. Ces rachats de crédit n’ont qu’un seul but : rallonger le temps de remboursement afin de faire baisser le remboursement mensuel. Si vous deviez sur 5 ans 1000 euros par mois, maintenant vous allez devoir sur 10 ans ­600 euros par mois, par exemple. Alors oui, vous remboursez moins par mois, mais pendant plus de temps.

Trouver la meilleure solution

Lorsque nos dettes sont trop dures à rembourser tout les mois, le rachat de crédits est la seule solution. Allonger le temps de remboursement permet d’améliorer sa qualité de vie, en attendant des jours meilleurs. Et puis, même si on rallonge le temps, peut-être qu’on pourra le rembourser plus tard en anticipé, pour ne pas payer des sommes astronomiques en intérêts ?

Dans le monde du rachat de crédit, il existe de tout, des charlatans et des pros. Il faut en général avoir recours en premier lieu à sa propre banque, même si vous êtes interdits bancaires ou fichés banque de France au FICP. Ce n’est que si  la banque vous refuse qu’il faut avoir recours aux organismes spécialisés.

Conseils avant de faire un rachat de crédit fiché Banque de France

Le « rachat de crédits » n’élimine donc pas l’endettement, mais il le rend plus facile à vivre au quotidien.

  • Il ne faut pas s’arrêter aux TAEG (taux annualisé effectif global), mais aussi regarder le coût total, principalement à cause des assurances ou frais de dossier.
  • Regarder les garanties proposées : pouvez vous rembourser de façon anticipée ? Pouvez-vous ne pas rembourser pendant un mois ou deux en cas de pépin ?
  • Il n’est pas nécessaire de changer de banque pour un rachat de crédits (également appelés « regroupement de crédits »).

Si vous passez par un courtier plutôt que par une banque, suivez les conseils de l’AFIB, l’association française des intermédiaires bancaires :

  • Il faut s’assurer que les tarifs du courtier sont clairement affichés à l’entrée du bureau
  • Il faut s’assurer que le courtier possède bien les mandats des banques pour pouvoir assurer son activité, et ne pas hésiter à lui demander de vous en montrer.
  • Ne jamais rien payer avant d’avoir reçu son prêt
  • Toujours exiger une offre de prêt détaillée de la banque qui a mandaté le courtier
  • Il faut vérifier si le courtier est membre de l’AFIB.

L’association française des intermédiaires bancaires possède un code de déontologie que tous ses membres ont du signer. L’agrément d’un membre de l’AFIB est valable 1 an à partir du 1er juin et doit être renouvelé tout les ans.

Pour vérifier si l’agrément de votre courtier est toujours valide, on peut consulter le site de l’ORIAS, en renseignant dans leur moteur de recherche les informations du courtier.

Le rachat de crédit et les interdits bancaires

Si vous avez lu mon article sur  « comment avoir un crédit si on est interdit bancaire », vous savez déjà plus ou moins à quoi vous en ternir. Lorsque l’on est interdit bancaire, que plus aucune banque ne veut vraiment discuter avec nous et qu’on ne peut pas attendre les 5 ans nécessaires pour être défiché du FCC ou FICP, il est très difficile d’obtenir un rachat de crédit. Idéalement, avant de se retrouver en situation de surendettement pour crédit impayé ou d’interdiction bancaire suite à un chèque en bois, il aurait fallu faire un rachat de crédit.

Il existe donc plusieurs organismes financiers qui s’occupent des interdits bancaires et des fichés banque de France. Faire un rachat de crédit, même fiché, est une solution vue d’un bon œil, pour peu qu’on aie un revenu fixe : le RSA pourrait faire l’affaire, les allocations familiales de la CAF aussi. Allez, au doigt mouillé, 1% de chances si on a une très bonne relation avec sa banque et de bonnes perspectives d’emploi.

Il existe un autre avantage à ne pas trop négliger : un regroupement de crédits (ou  rachat) permet de ne plus avoir qu’un seul interlocuteur, une seule entité à rembourser. C’est autrement plus facile à gérer. De plus, un rachat de crédits pour interdit bancaire peut même permettre de retirer des fichages comme le FICP ou le FCC : il faudra toujours rembourser les dettes qui ont provoqué ces fichages, mais c’est négociable avec l’organisme qui rachète vos crédits.

Les études menées par les établissements proposant des rachats de crédit sont gratuites : elles ne peuvent pas vous réclamer de l’argent si vous décidez finalement de ne pas faire un rachat de crédit où si votre dossier à été refusé. C’est la loi qui le dit, article L321-2 :

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent

Il est évidemment beaucoup plus simple d’obtenir un rachat de crédit si on est propriétaire de son logement plutôt que locataire : je ne conseille pas en tout cas de mettre son logement en hypothèque pour de simples crédits à la consommation (qui sont responsables de l’écrasante majorité des situations de surendettement), ça serait dommage. Le rachat de crédit hypothécaire n’est à faire qu’en dernier recours, sincèrement.

Beaucoup d’organismes de crédits connus proposent le rachat de crédits, et des simulations en ligne. Je vous conseille d’aller voir sur les sites de Cofinoga, de Sofinco, de Cofidis et ainsi de suite, et d’effectuer des simulations, ça ne vous coûtera rien et vous serez vite fixés sur ce qu’il sera possible de faire au niveau des durées maximales de remboursement, des minimums à rembourser par mois, des garanties…

Renégocier un à un ses crédits

On peut, pour les plus courageux, tenter de renégocier un à un ses crédits. Allez voir les établissements à qui vous devez de l’argent, et exposez votre problème, avant d’avoir recours à un rachat de crédits. Ils peuvent être réceptifs à une renégociation de remboursement, et ça vous coûtera moins cher que de passer par un organisme intermédiaire ou un courtier. C’est ma solution préférée, d’autant plus que les banques apprécient d’être prévenues à l’avance, plutôt que d’être mises devant le fait accompli.

La majorité des grandes banques commerciales en font. Ils auront toujours un taux avantageux, et puis, c’est votre banque la mieux placée pour vous conseiller, même si vous êtes fichés banque de France. Le mieux, comme dit au début de l’article, étant d’avoir recours à eux avant de se retrouver en situation d’interdit bancaire. Oui, c’est dur d’anticiper.

Courtier crédit professionnel, spécialisé surendettement
Le courtier, est une personne qui sert d’intermédiaire. Un courtier du crédit va à votre place demander aux différentes banques le meilleur crédit possible pour vous. C’est une aide précieuse pour les personnes en risque de surendettement.

Le courtier en crédit, spécialiste du surendettement

Le courtier, en plus de son travail de négociateur, a également un rôle de conseil et vous aide à monter le meilleur dossier possible, pour pas que votre crédit soit refusé. Ils sont en général rémunérés par la banque où vous prendrez votre crédit même, et ne vous coûteront pas cher, ils peuvent même vous faire faire des économies s’ils vous trouvent un crédit beaucoup moins cher que celui qu’on vous proposait au départ. C’est normal pour un courtier de vous permettre de faire de bonnes affaires : ils ont un rapport privilégié avec les banques.

L Finance

L Finance, intermédiaire en opération bancaire J’ai fait la connaissance de Muriel, experte en courtage, à son compte. Je lui ai demandé de se présenter, elle et son métier, afin que nous puissions avoir une bonne idée de la profession, qui n’est parfois pas simple, surtout lorsqu’elle mène à  refuser des dossiers qui ne sont plus gérables par le circuit classique du financement. Place donc à Muriel :

L Finance, en Gironde, c’est une femme en couple, maman d’une petite fille.
J’ai créé L Finance en janvier 2009 après plusieurs années salariée pour différents courtiers en rachat, et crédits immobiliers.

Mon dernier employeur a fermé. J’en ai profité pour ouvrir ma structure. Me voici donc gérante, courtier à mon tour. Je suis seule à analyser les dossiers sur L Finance. Seule en Gironde pour le côté commercial.
J’ai cependant des apporteurs d’affaires sur différents départements, et développe ce recrutement. Je travaille avec les banques de réseau pour des solutions de financement et refinancement simple. J’ai également des partenariats pour de la restructuration (dit rachat de crédits) avec des banques spécialisées.

Un courtier c’est toutes les banques, avec un seul dossier. Plusieurs solutions donc, et un gain de temps, un accès plus facile au crédit. Le client fournit les pièces, il est informé de l’avancée du dossier tout au long de l’étude de celui-ci. Il ne se charge plus de rien. Nous lui trouvons la solution la plus adaptée à son dossier.
Le courtier connait les critères des banques. Il apporte de nombreux dossiers à ses partenaires. Il peut bénéficier de délais de traitement, parfois de taux (plutôt en crédit immobilier). Il prépare le dossier, l’analyse, l’envoie en banque, le défend…

Courtage en rachat de crédit

Le rachat de crédit s’adresse surtout aux personnes en CDI et retraitées (voire aussi professions libérales, artisans, ayant 3 bilans positifs). Le rachat de crédit permet de racheter (et solder) des crédits existants, par un seul crédit, plus long, avec des mensualités plus basses tous les mois. Le but est le gain mensuel. Nous pouvons aussi rajouter de la trésorerie si nécessaire afin de financer en plus un projet.

Le minimum de revenus demandé est de 1300 €.

Ce qui compte dans un dossier de restructuration : les revenus, le reste à vivre, l’endettement après rachat, les comptes bancaires et bulletins de salaires.
J’insiste aussi sur la complétude du dossier. Dans 90 % des cas le dossier n’est pas complet. Nous demandons alors le complément. De là, parfois nous pouvons perdre un temps précieux. La banque de restructuration n’étudie pas un dossier incomplet.
Il est clair que le rachat a un cout. Comme tout crédit je dirai. Mais il évite des saisies, parfois de vendre sa maison, permet de remettre tous les mois de côté, ou de retrouver une capacité d’achat, ou tout simplement de… Respirer.

Muriel, L Finance

Rachat de crédit FICP et interdit bancaire : l'avis d'eKonomia

eKonomia - la finance du quotidien
Avant de tomber dans l'interdiction bancaire ou le fichage au FICP, il faut renégocier un à un ses crédits en cours.

Rappel : un interdit bancaire, c'est quelqu'un qui ne peut plus utiliser de chéquier. Elle est inscrite au FCC. On confond souvent l'interdit bancaire avec la personne inscrite au FICP, qui ne peut plus faire de crédit. Souvent, pour une banque, être FCC ou FICP revient au même : impossible de faire confiance à cette personne.

Si on est propriétaire de son logement, on a encore la possibilité de faire un rachat de crédit. La confiance est alors apportée par la garantie que constitue le bien immobilier. Le rachat de crédit, c'est le moyen de s'en sortir en attendant de jours meilleurs.

En allongeant la durée de remboursement, les mensualités sont plus petites. Pour les cas les plus graves, il est également possible de faire une simulation de rachat de crédit ou de passer par un courtier spécialisé. On peut même aller jusqu'au rachat de rachat de crédit si besoin.

En dernier recours, il faut saisir la Banque de France si on vous refuse carrément l'ouverture d'un compte bancaire. La banque sera alors obligée de faire un compte bancaire spécial, mais rien ne l'obligera jamais à accorder un crédit, encore moins un rachat de crédit.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. La responsabilité des auteurs d'eKonomia ne pourrait être retenue en cas de mauvaise décision financière résultant des informations publiées en ligne.

Après avoir travaillé au marketing de grandes sociétés financières de nombreuses années, je suis devenu rédacteur spécialisé finances personnelles depuis 2008, pour venir en aide à tous les laissés pour compte du circuit bancaire traditionnel.
Si cet article vous a aidé, pouvez-vous nous évaluer sur TrustPilot, pour nous aider en retour ? Merci ! Pour commenter, demander de l'aide, vous pouvez le faire sur notre page et notre groupe facebook
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 vote(s), moyenne : 4,60 de 5)
Loading...


D'autres articles pour vous aider