Délai du crédit : comment aller plus vite ?

Une banque doit « réfléchir » avant d’accorder un prêt. Ce temps de réflexion est plus ou moins long, suivant la difficulté du dossier de crédit. On ne prête pas de l’argent de la même façon à un salarié en CDI ou à un auto-entrepreneur. Nous allons voir ensemble combien de temps attendre avant d’obtenir un emprunt et surtout… comment accélérer les choses !

délai crédit
L'attente de l'accord de crédit est parfois interminable...
Sommaire
  1. Compromis de vente
  2. Combien de temps pour avoir l’argent d’un crédit ?
  3. Délai pour une proposition de financement
  4. Demande formelle de financement
  5. Accord de principe
  6. Délai de l’organisme de cautionnement bancaire
  7. Assurance emprunteur
  8. Crédit immobilier accordé : édition de l’offre de prêt
  9. Pour simplifier, quel est le profil idéal ?

Ça y est, vous avez vu avec votre banquier quelle était votre capacité de financement. Vous savez maintenant ce que vous pouvez acheter comme bien immobilier. Maintenant, il faut le financer… et vite ! Après avoir obtenu un compromis de vente, vous avez quelques semaines pour trouver un financement, qui va vous permettre d’acheter enfin votre maison.


Compromis de vente

Sur un compromis de vente, on y indique sa durée de validité.

C’est une durée qui correspond en général au délai pour obtenir un crédit immobilier, une « condition suspensive ». Si le temps est dépassé, le compromis n’est plus valable.

Légalement, le délai pour obtenir un crédit immobilier ne peut être inférieur à 30 jours.

On parle habituellement d’un délai de 60 jours, voire de 90 ou plus, si le vendeur est compréhensif (ou qu’il a du mal à vendre…).

Dans un compromis, même si on paie « cash », on ne pourra jamais aller en dessous de 10 jours, c’est le délai de rétractation. L’acheteur a le droit de dire, pendant ces 10 jours, que finalement, il n’achète pas.

Ensuite, direction : la banque. Une fois la demande de crédit effectuée, il faut attendre la réponse de la banque. Ce moment d’attente, qui peut devenir parfois très long, est angoissant. Si la banque met trop de temps à répondre, la maison de nos rêves peut nous passer sous le nez.

Pour bien comprendre le délai, voyons les étapes entre la recherche de financement (qui va me prêter de l’argent ?) et le déblocage de fonds (l’argent peut enfin payer mon achat).

Attente du déblocage de fonds : 5 étapes

Au préalable, avant la demande de crédit, il faut connaître ses capacités de financement. Pour faire simple, on demande à son conseiller bancaire quelles sont nos possibilités d’achat. On peut également le faire en passant par une plateforme en ligne.

1) Premier contact

On « explique » au conseiller bancaire ce qu’on veut acheter. On regarde ensemble comment rembourser. Le conseiller fait des propositions de crédit. A ce stade, ces propositions ne sont encore que des « brouillons ».

Si on accepte une des propositions de crédit, on peut alors faire une demande, et attendre un accord de principe.

2) Attente de l’accord de principe

Cette étape est la plus longue. Plus un profil d’emprunteur est « difficile », plus la réponse se fera attendre. On parle d’une journée pour les cas très simples, et de plusieurs jours, pour les dossiers plus complexes. C’est ici qu’une proposition concrète est faite, avec un tableau d’amortissement (durée du prêt, taux d’intérêts…).

3) Attente de l’organisme de caution bancaire

Si nous ne disposons pas de bien à hypothéquer (ou ne pas vouloir le faire), nous pouvons recourir au Crédit Logement ou autre organisme de caution bancaire. Ici aussi, il faudra attendre l’accord de l’organisme avant d’obtenir une offre de prêt.

4) Assurance emprunteur

Si vous êtes en bonne santé, une simple formalité. Un questionnaire à remplir, et c’est tout. Une éventuelle mauvaise santé peut alourdir le prix de l’assurance, voire annuler le crédit. Difficile d’obtenir un crédit avec une maladie terminale ou un âge trop avancé.

5) Offre de prêt et déblocage des fonds

Une fois l’emprunt obtenu « officiellement », les fonds sont très rapidement débloqués.

Voyons tout ceci dans le détail.

Combien de temps pour avoir l’argent d’un crédit ?

Nous connaissons notre capacité de financement, que nous avons déterminée avec l’aide d’un conseiller bancaire ou même d’un simulateur de crédit. Nous avons obtenu un compromis de vente. Nous pouvons prendre rendez-vous en toute confiance auprès de sa banque pour faire une demande de crédit.

Savoir ce que l’on peut acheter est fondamental, d’où l’importance du conseiller bancaire. Si on obtient un compromis de vente sur quelque chose qu’on ne pourra pas payer, c’est le meilleur moyen d’attendre pour rien.

L’établissement d’un dossier de crédit est relativement simple. Le plus long ? Réunir toutes les pièces justificatives nécessaires. Le temps pour le préparer va donc de quelques minutes à plusieurs jours. Un crédit immobilier, exigeant beaucoup plus de pièces justificatives qu’un petit crédit conso est bien entendu plus long à préparer.

Proposition de crédit : création du dossier

Il faut avoir en tête que lorsque l’on demande à une banque de nous faire une proposition de crédit, cela ne nous engage à rien. Ce n’est pas une demande de crédit formelle, mais une demande à la banque de ses conditions de prêt.

On cherche à savoir combien la banque peut prêter, à quel taux, sur quelle durée.

Pour que la banque puisse faire son étude et proposer la meilleure offre de prêt et par conséquent son accord de principe, elle va avoir besoin d’un certain nombre de documents, qui peuvent varier suivant le profil du demandeur.

En pratique, cette étape est rapide. Il suffit de réunir les documents nécessaires pour qu’ils puissent étudier la demande.

Basé sur ces documents (bulletins de salaire, feuilles d’imposition…), le banquier pourra alors rapidement établir une proposition de financement. A ce stade, il n’y a pas encore de vérification poussée, tout se passe au niveau de la bonne foi du demandeur.

Mon conseil : afin de faire jouer la concurrence, il faut s’adresser à plusieurs banques en même temps. Pourquoi pas en utilisant notre comparateur de crédit immobilier ?

Délai pour une proposition de financement

En général, il ne faut pas plus d’une semaine pour obtenir une première proposition de prêt.

Il ne s’agit pas encore d’un accord de principe.

Mon conseil : il faut comparer les différentes offres que vous avez obtenues auprès des banques concurrentes, et mesurer le pour et le contre de chacune. Quelques questions à se poser :

  • Est-ce que ça vaut le coup de changer de banque ?
  • Est-ce que j’ai une bonne relation avec mon conseiller bancaire ?
  • Quelles sont les facilités en cas de coup dur ?
  • Est-ce que l’assurance est chère ?
  • Quel type de garantie ?

Souvent, la banque peut demander des documents supplémentaires en cas de doute ou si ceux demandés ne suffisent pas pour pouvoir faire une offre formelle de financement. A ce moment, on sait que l’on perd un peu de temps pour obtenir le prêt immobilier, et le délai pour acheter l’appartement est toujours le même… 

Par exemple, on peut vous demander l’âge de vos enfants et d’où vient votre apport. Si votre banquier vous connaît, il y aura normalement moins de demandes complémentaires, et donc moins de temps perdu.

Demande formelle de financement

Après avoir étudié les différentes propositions que vous avez obtenues auprès de différentes banques, vous pouvez choisir celle qui vous convient le mieux.

A savoir : vous pouvez parfaitement toutes les accepter !

Accepter une proposition, à ce stade, ce n’est pas encore un engagement.

Pourquoi tout accepter ?

Imaginons que la seule banque où vous avez accepté l’offre vous refuse le prêt finalement, ou tout simplement mette trop de temps à « éditer l’offre de prêt ». Quelles solutions reste-t-il ? Se tourner vers une autre banque. Mais tout ceci est encore du temps perdu !

A savoir : l’édition d’offre de prêt, c’est la proposition formelle de la banque. Tout doit y être inscrit : la nature du prêt (pourquoi est-ce qu’on prête de l’argent), combien on prête, à rembourser sur combien de temps, les frais annexes, le coût total du crédit…

Très bon à savoir, si on veut gagner du temps et éviter de nombreux aller/retours entre les demandes de précisions et de nouveaux documents : fournissez tout de suite tous les documents possibles et imaginables, sans attendre qu’on vous les demande.

On ne peut pas faire entièrement confiance au conseiller : ce n’est pas lui qui accepte le prêt immobilier ! Il s’agit bien souvent d’un comité, qui va décider d’octroyer le prêt ou non.

Accord de principe

Plusieurs jours plus tard, habituellement au bout de 2 ou 3 semaines, l’accord de principe arrive enfin. La banque est d’accord pour faire avancer votre dossier. Mais il reste encore quelques étapes à parcourir, et qui peuvent coincer…

L’accord de principe n’engage à rien. Ni du côté de la banque, ni du côté du demandeur d’emprunt. Les deux parties se mettent simplement d’accord sur les modalités d’un futur contrat de crédit.

Pour donner un exemple, voici des documents supplémentaires demandés, même après l’accord de principe :

  • Copie du Procès-Verbal de distribution de dividendes pour confirmer mes revenus,
  • Justificatif ou document indiquant les loyers mensuels perçus
  • Quel est la garantie prise par la banque actuelle pour les prêts en cours

Vérification du dossier de crédit et ses documents

La banque ne vérifiera pas à la va-vite, elle va éplucher soigneusement chaque document. Elle ne prête pas plusieurs dizaines de milliers d’euros à un taux préférentiel comme peut l’être un crédit immobilier sans faire d’importantes vérifications. De plus, la banque n’est pas seule à vérifier et à donner son accord final : il faut également compter sur l’organisme de cautionnement, qui peut tout compliquer, voire bloquer un prêt.

Prêts à taux zéro et conventionnés

Bon à savoir : ces prêts conventionnés doivent être vérifiés par les organismes qui les proposent. La mairie, le département, l’état. Ceci rajoute encore un peu de délai. Un prêt qui est accepté en une journée par une banque peut prendre beaucoup plus de temps lorsqu’il doit être vérifié par la mairie.

Délai de l’organisme de cautionnement bancaire

Un prêt immobilier doit être garanti. Le plus souvent, cette garantie se présente soit par une hypothèque, soit par un organisme de cautionnement bancaire.

L’hypothèque ne pose pas de problème particulier, et ne retardera pas l’obtention de votre prêt. En revanche, la caution bancaire peut tout retarder, et vous n’y pouvez pas grand-chose. C’est votre conseiller bancaire qui gère la relation avec l’organisme de cautionnement.

En France, le principal organisme de caution bancaire est « Crédit Logement », qui travaille avec la plupart des banques. Mais il existe aussi la SACCEF du groupe BPCE ou la CAMCA du groupe Crédit Agricole.

Parfois, un retard peut être provoqué par des raisons improbables. Voici ce que pouvait dire un conseiller pour justifier une attente beaucoup trop longue :

« Nous avons eu dernièrement un problème informatique avec la liaison automatique SACCEF. Le dossier n’a pas été réceptionné dans leur service et devons relancer le processus. »

Entre l’accord de principe et cette réponse lamentable, un mois était passé.

A savoir : ce n’est pas le demandeur de crédit qui est en contact avec l’organisme de cautionnement, mais toujours le conseiller. Si le conseiller n’est pas attentif à votre dossier, il se peut qu’il vous arrive une mésaventure « informatique » …

Un énorme conseil : il faut relancer en permanence le conseiller. Une fois par semaine au minimum, il faut venir aux nouvelles. Je le répète : un bon conseiller, qui vous connaît, c’est vital.

En dernier recours : il est toujours possible, en cas de souci, de demander au vendeur un avenant au compromis de vente. On lui demande de rallonger la durée de validité du compromis. Il peut refuser.
Pour en savoir plus : Comment garantir un crédit ?

Assurance emprunteur

En parallèle de la caution bancaire, il faut également souscrire une assurance emprunteur. C’est une assurance qui prendra le relais pour payer le crédit en cas de grave souci de santé, ou de mort. Pour une personne en bonne santé, c’est une simple formalité. On remplit un questionnaire de santé, et la réponse de l’assureur arrive rapidement.

Il est d’ailleurs possible de choisir une assurance différente de celle proposée par la banque, afin d’obtenir le meilleur tarif.

comparer les assurances de crédit immobilier
Comparer nos meilleures offres d’assurances

Tout est plus difficile si on a un problème de santé ou si on est âgé. Les temps s’allongent, le dossier étant plus complexe à analyser. Je vous conseille, à ce propos, la lecture de nos articles « crédit et handicap » et « crédit pour retraité ».

Crédit immobilier accordé : édition de l’offre de prêt

Toutes les étapes franchies, de l’accord de principe aux « frais annexes » (garanties, assurance…), la banque peut enfin « éditer son offre de prêt », donner son accord.

Généralement, il faut signer cette offre de crédit sous deux semaines.

A savoir : si on reçoit deux offres de prêt formelles, on peut parfaitement en accepter une et en refuser une autre. Il n’y aura rien à payer pour ça : la Loi permet à chacun de se rétracter, de refuser l’offre de prêt officielle. Il y a de toute façon un délai de réflexion, où le demandeur doit attendre au minimum 11 jours avant d’accepter l’offre de prêt. Attention, il ne faut pas non plus attendre trop longtemps, la validité de l’offre est limitée à 30 jours.

L’offre de prêt, validée et signée est maintenant un contrat de prêt. Ici encore, il faudra encore attendre 7 jours au minimum avant de pouvoir signer le titre de propriété chez le notaire. Ces 7 jours correspondent au délai de rétractation final, où, même après avoir signé l’offre de prêt, on peut revenir en arrière sur sa décision.

Il faut, si tout se passe bien, en général trois mois entre la signature du compromis de vente et l’acte définitif de vente. Nous l’avons vu, il s’agit tout d’abord de respecter les différents délais de rétractation légaux. Il faut y ajouter le temps de décision d’une banque pour accorder un crédit.

Pour simplifier, quel est le profil idéal ?

Au moment de faire un crédit immobilier, surtout si vous êtes un « dossier complexe » comme peut l’être quelqu’un qui travaille à son compte, demandez un crédit à vos différentes banques, en priorité celle où vous détenez vos comptes professionnels.

Même sans trop faire jouer la concurrence, vous savez que la proposition sera au moins satisfaisante, et le crédit aura le mérite d’être sans aucun doute débloqué bien plus rapidement que dans une banque où vous n’êtes pas client. Pour quelques centaines d’euros, inutile de risquer de perdre l’appartement de vos rêves !

Si faire une hypothèque n’est pas un problème, alors on peut se passer de la validation du Crédit Logement ou de la SACCEF : ici, on peut faire jouer la concurrence à fond, les réponses définitives des banques venant en moins d’un mois. Finalement, si on est en CDI, c’est sans aucun doute plus simple, tout allant plus vite : un mois pour obtenir une offre ferme de prêt en moyenne, à moins d’avoir déjà bien sûr trop de crédits sur le dos.

Pour aller plus loin

Article rédigé par

Après avoir travaillé au marketing de grandes sociétés financières de nombreuses années, José est devenu rédacteur spécialisé finances personnelles depuis 2008, pour venir en aide à tous les laissés pour compte du circuit bancaire traditionnel.