Crédit pour interdit bancaire

L’interdiction bancaire signifie qu’une personne a abusé d’un moyen de paiement. Signer un chèque sans provision ou utiliser une carte bancaire abusivement provoque le fichage au FCC. Même si légalement, l’interdit bancaire n’est pas interdit de crédit, les organismes bancaires prêteront difficilement.

Crédit interdit bancaire, fiché banque de France
Quand on est interdit bancaire, les possibilités de crédit se referment...

Sommaire

  1. Il faut sortir du fichage de la Banque de France
  2. Les organismes qui prêtent
  3. Rachat de crédit interdit bancaire : les courtiers
  4. Mini-crédit urgent pour interdit bancaire
  5. Crédit auto pour interdit bancaire
  6. Crédit immobilier interdit bancaire
  7. Solutions alternatives

faire une demande de crédit

L’inscription au Fichier Central des Chèques de la Banque de France (FCC) informe les organismes de crédit que le consommateur est en interdiction bancaire. Dans ces conditions, les banques refusent de prêter de l’argent si la situation n’est pas régularisée.

Mais alors, comment faire un crédit pour interdit bancaire ?

Quatre solutions pour ceux qui ont besoin d’un financement :

  • Se déficher du FCC
  • Faire un minicrédit
  • Donner des garanties à la banque
  • Profiter d’un crédit social

Il faut sortir du fichage de la Banque de France

La première chose à faire en étant interdit bancaire : se déficher de la Banque de France. Contrairement au FICP, la radiation du FCC se fait dès que l’incident qui a provoqué le fichage est régularisé.

Ainsi, pour sortir du fichage FCC, il faut effectuer les paiements qui ont été refusés. On paye le chèque refusé, on provisionne le compte associé à la carte bancaire. On demande ensuite une preuve de paiement, que l’on fait parvenir à la Banque de France pour être défiché.

Si on ne fait rien, le fichage dure 5 ans pour les chèques « en bois », 2 ans pour les abus de carte bancaire.

Une fois défiché, il n’y a plus d’interdiction bancaire. Par conséquent, le crédit est à nouveau accessible normalement.

Fichiers Interdit Bancaire : le FICP est différent du FCC

Il existe deux fichiers de la Banque de France qui permettent aux établissements de crédit de connaitre la situation financière d’un particulier.

Les personnes fichées FICP (Fichier national des incidents de remboursement des crédits) ne peuvent plus faire de crédit. Il s’agit d’une situation typique du surendettement. On est fichés pour 5 ans.

Les interdits bancaires sont interdits de chèques et de cartes bancaires sans autorisation préalable.

Les deux sont souvent confondus. Les banques ne sont pas légalement obligées à en tenir compte.

Pour en savoir plus : Comment se déficher du FICP

FCC, fichier central des chèques
Le FCC, fichier où se trouve les incidents de chèques et cartes bancaires.

Les organismes qui prêtent

Une fois sorti du fichage, il n’y a plus de réel problème pour obtenir un crédit. On peut obtenir simplement un crédit auprès de Cetelem, du Crédit Agricole ou d’une banque en ligne par exemple. Il faut bien sûr avoir une capacité d’endettement et un reste à vivre suffisant.

Il existe toutefois des exceptions. Certaines banques ou sociétés de crédit peuvent refuser de prêter aux anciens interdits bancaires.

Pour en savoir plus : comment faire un crédit après un refus de la banque ?

Si on ne peut pas lever son fichage avant de faire une demande de crédit, peu de solutions sont possibles.

La recherche d’un organisme de crédit aux interdits bancaires peut être longue. Pressé par le temps, mieux vaut faire appel à un courtier.

Rachat de crédit interdit bancaire : les courtiers

Plusieurs établissements se sont spécialisés dans le surendettement et les crédits aux fichés à la Banque de France. C’est notamment le cas de sociétés bien cotées comme EIG ou Aqueltaux. Les solutions proposées passent principalement par un rachat de crédit FICP.

Il s’agit de sortir du surendettement qui a provoqué le fichage, en réduisant les mensualités de crédit. En contrepartie, on rembourse plus longtemps.

Nous en parlons plus longuement dans notre article sur le rachat de crédit FICP.

Notre avis : c’est une bonne idée d’aller voir un courtier si on est au FICP. Pour ceux qui ne sont « que » au FCC, il est préférable d’opter pour les solutions alternatives que nous présentons.

La plupart des personnes qui sont en interdiction bancaire sans être FICP ont eu un souci ponctuel d’argent. Il ne s’agit pas encore d’une situation de surendettement.

Mini-crédit urgent pour interdit bancaire

Cashper et FinFrog, deux sociétés de crédit en France proposent des crédits pour tous. Il s’agit de prêts de petites sommes, à des taux très élevés. Le minicrédit est le seul crédit interdit bancaire vraiment accessible.

On peut ainsi emprunter moins de 1000 euros en 24h, presque sans justificatifs.

Ces minicrédits sont utiles pour se sortir d’un problème ponctuel, mais ne doivent surtout pas devenir une habitude.

Pour en savoir plus : le minicrédit en ligne

CDI et interdit bancaire

Avoir un CDI est un critère déterminant aux yeux des sociétés de crédit. L’emploi stable et les revenus fixes sont très rassurants. Cette situation permet d’obtenir facilement un minicrédit qui permettrait de régulariser l’incident de paiement qui a provoqué le fichage FCC.

Crédit auto pour interdit bancaire

Microcrédit personnel : le crédit auto pour interdit bancaire

Pour venir en aide aux personnes qui n’ont pas accès au crédit à la consommation, le Crédit Municipal de Paris a créé le microcrédit personnel. Ce crédit, pouvant aller jusqu’à 3000 euros, agit comme un crédit auto interdit bancaire.

Au-delà de la voiture d’occasion ou de la réparation du véhicule, il est possible de l’utiliser dans d’autres cas. Il peut s’agir de financer un permis de conduire, une formation professionnelle ou payer des frais de santé mal remboursés.

En dehors de Paris, d’autres établissements et associations proposent le microcrédit personnel.

Microcrédit social

Pour aider les personnes en situation sociale délicate, le microcrédit social a été mis en place. Il s’agit de crédits de faibles montants accessibles aux interdits bancaires et aux autres personnes exclues du crédit « normal ». Le Prêt CAF est l’un de ses plus dignes représentants.

Ces crédits interviennent dans un cadre précis. Ils aident à financer quelque chose visant à améliorer le cadre de vie, et sont souvent appuyés par des associations. L’ADIE va ainsi prêter de l’argent pour créer une entreprise, la Croix Rouge ou le CCAS des aides financières urgentes

Le prêt sur gage

Le Crédit Municipal est connu pour ses prêts sur gage. En échange d’un objet de valeur qui va servir de caution, le Crédit Municipal avance une somme d’argent. L’objet mis en gage a normalement plus de valeur que le prêt sur gage en lui-même.

Il s’agit d’une solution de dernier recours, personne n’a vraiment envie de mettre en gage ses bijoux de famille…

Nombre de personnes fichées en France
Nombre de personnes fichées en France (source : Banque de France).

Crédit immobilier interdit bancaire

Un crédit sur le long terme pour acheter une maison implique une relation de confiance entre la banque et l’emprunteur. Un fichage implique une perte de confiance, et par conséquent l’impossibilité pour l’établissement bancaire d’octroyer un crédit. Une inscription au FCC est ainsi suffisante pour se voir refuser un crédit immobilier.

Pour obtenir un crédit immobilier malgré tout, il n’y a que deux possibilités :

  • Payer ce qui a provoqué le fichage
  • Partir à l’étranger, où le fichage n’existe pas

Crédit hypothécaire pour interdit bancaire

Les propriétaires de leur logements et interdits bancaires peuvent utiliser leur maison en tant que garantie de crédit. Cette hypothèque ouvre les portes du crédit, mais à un prix que nous estimons trop lourd. En effet, une interdiction bancaire n’est pas un FICP, nous le répétons.

En revanche, en cas de surendettement grave, le rachat de crédit FICP hypothécaire est sans doute la meilleure solution. Les locataires n’ont pas cette chance.

Solutions alternatives

On voit souvent sur internet, dans les commentaires facebook ou sur des forums des particuliers proposant leurs services de prêts à d’autres particuliers. Il s’agit toujours d’escrocs qui pratiquent l’arnaque au crédit.

Obtenir un prêt d’un particulier africain est aussi réaliste que de faire une cagnotte ou un financement participatif auprès d’inconnus pour obtenir de l’argent. C’est impossible.

L'avis d'eKonomia

Qui prête de l'argent aux interdits bancaires ?

Contrairement aux personnes fichées au FICP, les interdits bancaires au FCC peuvent encore obtenir un crédit. Il s’agit de crédits pour éviter un surendettement probable, mais aussi de crédits pour retrouver ou créer un emploi. Le crédit peut éventuellement aider à lever l’interdiction bancaire.

Les populations fragiles financièrement peuvent ainsi avoir recours aux aides sociales et aux crédits associés. On aidera par exemple une personne au RSA a créer son entreprise, une mère au foyer à réparer son lave-linge.

L’aide peut également venir de la banque. En effet, aucun banquier ne veut risquer d’avoir parmi ses clients une personne surendettée. Pour cette raison, des banques comme le Crédit Agricole, la Banque Postale ou encore les Caisse d’Epargne ont mis en place un dispositif pour venir en aide. Le conseiller bancaire est la première personne à consulter en cas de problèmes financiers.

Pour les « fichés BdF » (Banque de France), qui cumulent le fichage FCC avec l’interdiction de crédit, une association comme Crésus peut leur venir en aide. Il s’agit d’une association spécialisée en surendettement. Elle est habituée à accompagner les surendettés face aux créanciers ou à la commission de surendettement de la Banque de France. Il est parfois bon de ne pas se sentir seul face à ses problèmes d’interdiction bancaire !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. La responsabilité des auteurs d'eKonomia ne pourrait être retenue en cas de mauvaise décision financière résultant des informations publiées en ligne.

Après avoir travaillé au marketing de grandes sociétés financières de nombreuses années, je suis devenu rédacteur spécialisé finances personnelles depuis 2008, pour venir en aide à tous les laissés pour compte du circuit bancaire traditionnel.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 vote(s), moyenne : 5,00 de 5)
Pour commenter, demander de l'aide, vous pouvez le faire sur notre page et notre groupe facebook


D'autres articles pour vous aider


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer