Microcrédit social et personnel

Le microcrédit social est une alternative à l’exclusion bancaire, destinée à améliorer la situation personnelle de l’emprunteur. Ces prêts sont majoritairement octroyés par des associations. Les montants varient entre 300 et 5000 euros, pour un remboursement en 5 ans au maximum.

Microcrédit Social et Personnel
Le microcrédit permet de venir en aide à ceux qui ne peuvent plus obtenir de crédit.

Comment se faire aider avec un microcrédit social

La plupart des microcrédits sociaux suivent le schéma suivant :

  1. Avoir besoin de financer un projet d’insertion sociale ou de retour à l’emploi
  2. Essuyer des refus de crédit systématiques par les banques ou organismes de crédit
  3. Demander un microcrédit auprès d’une association à vocation sociale qui les pratique
  4. Être accompagné par l’association qui peut prêter directement, ou se porter caution auprès d’une banque partenaire
  5. Un suivi financier est établi tout le long de la durée du microcrédit social

Pour faire simple, quand la banque ne veut pas nous faire un crédit auto alors qu’il nous faut une voiture pour trouver du travail, les associations peuvent prêter à sa place. Il s’agit de la raison la plus commune pour un microcrédit social et personnel, mais pas la seule.

Microcrédit social, qu’est-ce que c’est ?

Les banques ne prêtent pas à tout le monde. Les travailleurs précaires ou les personnes aux faibles revenus sont souvent exclus du système bancaire. Pour leur venir en aide, le microcrédit personnel, à vocation sociale, a été institué et géré majoritairement par des associations. Il s’agit d’un prêt allant habituellement de 300 à 3000 euros, parfois 5000. C’est la situation personnelle de l’emprunteur et du projet qui vont déterminer les possibilités de microcrédit social.

👉 On dit que le microcrédit social est personnel parce qu’il est attribué aux particuliers, sans vocation à créer d’entreprise, contrairement au microcrédit professionnel.

Pour de nombreux français, l’accès au crédit, voire à un compte bancaire, est difficile. Selon le rapport de l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire 2020, 3,8 millions de français sont des clients bancaires « fragiles », la plupart en situation de surendettement, sans emploi et vivant des minima sociaux.

Qui peut faire un microcrédit personnel ?

Le public concerné par ce type de crédit est principalement constitué de :

En règle générale, il s’agit de personnes qui ne sont pas assez pauvres pour prétendre aux aides sociales, mais trop riches pour obtenir un crédit.

L’article R518-61 du code monétaire et financier rappelle par ailleurs que les « capacités de remboursement de ces prêts sont jugées suffisantes par les associations ou les fondations et qui bénéficient d’un accompagnement social ».

👉 En clair : seules les personnes solvables, capables de rembourser leur emprunt peuvent obtenir un microcrédit personnel. Leur taux d’endettement est scruté à la loupe.

Qu’est-ce que le microcrédit finance ?

Dans les faits, le microcrédit social finance à 90% la mobilité : par exemple, acheter ou réparer une voiture, un scooter, financer un permis de conduire. Ce « microcrédit auto » est là pour faciliter un retour à l’emploi.

Il est également possible de financer d’autres projets, toujours liés à la réinsertion sociale du demandeur. Entre autres :

Le microcrédit personnel vise à favoriser l’insertion sociale ou professionnelle du bénéficiaire. Des structures locales d’accompagnement appartenant à l’un des dix grands réseaux nationaux instruisent la demande.

Source : Banque de France

👉 Par définition, le microcrédit social ne peut pas servir à rembourser d’autres crédits.

Le microcrédit personnel est un outil de réinsertion sociale et professionnelle

infographie du secours catholique
Le Secours Catholique nous explique dans cette infographie la vocation du microcrédit, un véritable cercle vertueux.

A savoir : les CCAS permettent d’obtenir des prêts d’urgence, pouvant financer le paiement de dettes qui ne peuvent pas attendre, comme l’électricité ou le gaz par exemple. Ce ne sont pas des microcrédits personnels, dans la mesure où ils ne financent pas de projet, simplement un besoin vital urgent.

Un microcrédit personnel, pour éviter les abus du crédit

Sans accès au crédit classique, on est tenté de se rabattre sur un crédit renouvelable, moins regardant, mais aux taux d’intérêts prohibitifs.

Les taux d’intérêts fixes et limités du microcrédit social évitent que l’emprunteur soit pénalisé par un crédit trop cher.

Le premier microcrédit personnel, autrement connu sous le nom de microcrédit social, a été créé en 2005, à la faveur du plan de cohésion sociale. Il avait mis longtemps à démarrer. En bonne partie dû à l’ignorance du dispositif par le public concerné, des travailleurs sociaux qui hésitent, croyant que cela pouvait aggraver des situations de surendettement, et des banques réfractaires à financer une personne en situation d’interdit bancaire.

En 2022, la situation a bien changé, avec chaque année un nouveau record de prêts accordés, même pendant la pandémie de Covid-19.

Montants et modalités

Le microcrédit personnel alloué par une association peut monter jusqu’à 3000 euros, à rembourser en cinq ans. Pendant toute la durée du prêt, il doit faire l’objet d’un suivi financier.

👉 En clair : c’est dans le cadre d’un accompagnement social que l’on obtient un microcrédit personnel.

Dans certaines situations exceptionnelles, à voir au cas par cas, le montant peut aller jusqu’à 5000 euros.

Certaines collectivités locales peuvent prendre à leur charge les intérêts en partie ou en totalité.  Dans les faits, le microcrédit social devient ainsi un prêt à taux zéro ou presque.

Accord de microcrédit

La demande ne se fait pas directement auprès de la banque, mais auprès d’un réseau d’accompagnement social. Chaque demande de microcrédit est soumise à l’accord d’un comité au sein de l’association. Ce comité est généralement composé de bénévoles, issus de tous les milieux : anciens banquiers, travailleurs sociaux…

La réponse est relativement rapide, généralement sous huit jours.

Que se passe-t-il si on ne paye plus ses mensualités de microcrédit social ?

Le microcrédit est garanti pour moitié par le Fonds de cohésion sociale (FCS) géré par la Caisse des Dépôts. Si le payeur venait à faire défaut, le FCS garanti au moins la moitié du paiement, le reste étant souvent complété par d’autres organismes.

Si la banque se trouve face à un impayé, elle va alerter le conseiller associatif du bénéficiaire. C’est lui qui va tenter de remédier à la situation. Il peut par exemple demander à l’établissement financier un allongement de la durée de remboursement du prêt.

Les incidents de paiement sont rarissimes : 97% des bénéficiaires n’ont jamais eu d’incident de paiement, moins que dans un prêt bancaire classique.

Faire une demande en ligne

Où faire la demande de microcrédit social ?

Chaque département possède une ou plusieurs associations qui peuvent accompagner le demandeur de microcrédit dans sa démarche.

Trouver une association de microcrédit, avec France Microcrédit

Pour ceux qui préfèrent rencontrer quelqu’un, la Maison Départementale des Solidarités saura aiguiller le demandeur de microcrédit vers l’association la plus adaptée au cas personnel de chaque demandeur.

Logos des associations de microcrédit
L’association peut être par exemple la Croix Rouge, les Restos du Cœur, le Secours Catholique, les Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF), Familles Rurales…

Organismes et associations du microcrédit social

Plusieurs associations permettent d’effectuer la demande de microcrédit social en ligne. Voici un tableau récapitulatif des principales associations.

OrganismeObjetMontantDurée de remboursementTaux
Crédit MunicipalPour financer un projet personnel précis : achat ou réparation de véhicule, permis de conduire, formation, logement, santé, travaux, etc.De 300 à 5000 eurosDe 6 à 48 moisEnviron 4%
CrésusPour financer un projet en lien avec l’insertion sociale et professionnelle De 300 à 5000 euros De 6 à 48 mois4 %
Croix rougeAider les emprunteurs à s’insérer ou à se réinsérer professionnellement et socialement et/ou à faire face à un accident de la vie, en finançant un projet ou un besoin personnel.De 300 à 3000 eurosDe 6 à 36 moisEnviron 4 %
EmmaüsUniquement composés de bénévoles, les SOS Familles Emmaüs soutiennent les ménages en situation de précarité financière, en les conseillant sur la gestion du budget familial et en leur apportant une aide financière remboursable, sans frais ni intérêt.Jusqu’à 1500 eurosJusqu’à 24 mois0 %
Familles RuralesLe Crédit Élan est un microcrédit personnel qui s’adresse aux personnes ayant un projet d’insertion professionnelle ou de retour à l’emploi, ou à des personnes qui ont besoin d’une aide temporaire pour faire face au chômage, à la maladie, au handicap.3000 eurosJusqu’à 36 moisEnviron 4 %
Restos du CœurPour financer un projet d’insertion qui permet d’accéder à l’emploi ou d’améliorer la situation (aide à la mobilité, formation…), de favoriser la réinsertion sociale notamment via l’accès au logement ou de faire face à un événement de la vie.De 300 à 3000 eurosDe 12 à 36 mois0 %
Secours CatholiquePour aider une personne sans ressources ou exclue du prêt bancaire classique à amorcer un projet de vie, notamment professionnel, le Secours Catholique propose une solution de microcrédit personnel.De 300 à 3000 eurosDe 3 à 36 moisEnviron 4 %
UDAF/UNAFPour financer un projet en lien avec l’insertion sociale et professionnelleDe 300 à 3000 eurosEntre 1 an et 3 ans4 %

Microcrédit CAF

Le « Prêt CAF » est un cas particulier de microcrédit personnel. C’est une aide financière individuelle (AFI), qui contribue au bien-être familial. Il peut financer des meubles, des électroménagers…

Banques partenaires

Ce sont les associations qui gèrent la relation avec la banque partenaire. Plusieurs banques sont actives dans le milieu du microcrédit personnel. Nous avons les partenaires habituels du milieu associatif, comme la Banque Postale, le Crédit Coopératif ou Municipal, mais également la BNP, le Crédit Agricole ou le Crédit Mutuel…

👉 Rappel : il faut obligatoirement passer par une association et son système d’accompagnement pour obtenir un prêt bancaire. Elles sont la caution morale dont les banques ont besoin pour pouvoir prêter de l’argent à des personnes en interdiction bancaire ou présentant de graves difficultés économiques.

Pour pouvoir distribuer des microcrédits en toute confiance, Les Caisses d’Epargne ont créé l’association « Parcours Confiance », le Crédit Agricole, « Passerelle ».

Quelles pièces justificatives réunir ?

Le meilleur moyen d’obtenir un microcrédit, c’est de prouver que le projet a été réfléchi, et qu’il soit véritablement utile. Cette liste est ici à titre indicative, chaque association pouvant avoir des critères différents.

Microcrédit social, l’avis eKonomia

Dénuées de sentiments ou de mission de réinsertion sociale, les banques ne prêtent pas aux personnes ne pouvant pas présenter de garanties. Ceci peut conduire à des situations délicates, des drames personnels ou des impasses : comment trouver un travail si on n’a pas de voiture ?

L’objectif du microcrédit et des associations garantes est bien différent de l’aide sociale traditionnelle. Ce n’est pas un don, il y a le devoir de remboursement. Le demandeur de crédit n’est pas une charge pour la société, ce qui psychologiquement fait toute la différence. Ceci permet la responsabilisation des bénéficiaires.

Le microcrédit permet par conséquent aux exclus de la banque, aux interdits bancaires d’obtenir un petit financement, en l’absence d’aides sociales adaptées et l’impossibilité totale d’obtenir un emprunt bancaire par les voies classiques du crédit.

Finalement, le principal problème du microcrédit, c’est son manque de popularisation, peu de personnes savent ce que veut dire vraiment « microcrédit social ». Le microcrédit social est le crédit de la dernière chance, pour ceux qui ne peuvent plus avoir recours aux services classiques d’une banque ou d’un organisme de crédit.

Questions / Réponses

Où faire une demande de microcrédit social ?

Il faut se diriger auprès d’une association à vocation sociale, listée par « France Microcrédit ». il y en a dans tous les départements français.

Qui peut bénéficier du microcrédit social ?

Les particuliers majeurs en situation d’exclusion bancaire, qui n’ont pas accès au crédit classique. Leurs revenus doivent être jugés suffisants par l’association et la banque.

Que finance un microcrédit personnel ?

Le microcrédit finance les projets qui améliorent la situation personnelle du demandeur. Par exemple, l’achat d’une voiture, l’électroménager du logement…

Combien peut-on emprunter ?

Les montants peuvent aller de 300 à 3000 euros habituellement, à rembourser entre 6 et 36 mois. Dans certains cas exceptionnels, ces montants peuvent aller jusqu’à 5000 euros, suivant le profil de l’emprunteur et de son projet.

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.