Aides et permis de conduire : payer en plusieurs fois

Le permis de conduire est essentiel pour bon nombre de Français, qui doivent aller au travail. Sachant cela, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs permettant aux jeunes de financer leur permis A ou B, complétant les facilités de paiement en plusieurs fois des auto-écoles…

Ancienne voiture
Il existe des aides financières pour passer son permis.

Pas de permis gratuit, mais des aides pour le payer en plusieurs fois

Suivant le profil du futur conducteur, des aides financières sont disponibles, en plus des facilités de paiement des auto-écoles.

  • Les jeunes de 15 à 25 ans peuvent bénéficier du permis à 1 euro par jour, sans conditions de ressources, remboursable en fin de formation. Le maximum financé est de 1200 euros.
  • Les apprentis peuvent demander à leur Centre de Formation (CFA) une aide financière. Il s’agit d’une aide de 500€, sans conditions de ressources.
  • Les chômeurs peuvent se faire financer en totalité ou en partie leur permis de conduire par Pôle Emploi, jusqu’à 1200 euros.
  • Les personnes handicapées peuvent utiliser leur Prestation de Compensation du Handicap (PCH) pour financer une partie des leçons de conduite. La PCH peut se compléter avec d’autres dispositifs en faveur de l’emploi.
  • Les collectivités territoriales (départements, régions…) peuvent avoir des dispositifs spécifiques d’aide à l’obtention du permis de conduire.
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) peut être utilisé pour financer le permis de conduire.
  • Le CAP ou le BAC Pro « chauffeur routier » intègre dans sa formation l’obtention du permis B.

Le permis de conduire est un droit, obtenu après le passage de deux examens. Un examen du code de la route, et un examen de conduite. Les examens sont gratuits (service public), mais pour pouvoir passer ces examens, il faut y être préparé.

C’est à ce moment qu’intervient l’auto-école, qui permet d’apprendre le code de la route et à conduire. Mais là où la scolarité est gratuite en France, l’auto-école ne l’est pas. Le coût du permis est important : il faut payer les instructeurs, mais aussi les voitures d’apprentissage, qui doivent être renouvelées fréquemment. Selon l’UFC-Que Choisir, le prix du permis de conduire en France variait entre 1500 et 2100 euros.

L’Etat, sachant très bien que le permis de conduire est une des conditions les plus importantes pour obtenir un travail, propose différentes aides, via des organismes comme Pôle Emploi, les conseils régionaux ou les municipalités. Ces aides sont parfois conséquentes, pouvant rendre le permis de conduire « gratuit ».

Paiement en plusieurs fois de l’auto-école

Les auto-écoles peuvent proposer un paiement échelonné. Ce n’est pas une règle obligatoire, mais de plus en plus courant. Les paiements se font pendant la durée de formation, rarement une fois le permis B ou A obtenu.

Face à des échéances encore trop élevées pour la bourse d’un étudiant ou d’un chômeur, les aides de l’Etat sont fondamentales.

eKonomia conseille de faire un « Crédit Permis de Conduire » en dernier recours. Il faut être sûr que l’on ne peut pas obtenir d’aide. Un crédit « renouvelable », souvent proposé par les organismes de crédit pour financer un permis de conduire, ne doit servir qu’à compléter la part qui reste à financer.

Permis à un euro par jour

L’Etat propose un prêt à taux zéro, nommé « permis à un euro par jour », pour les jeunes de 15 à 25 ans. De nombreuses banques sont partenaires du dispositif, et proposent ce type de crédit. C’est l’Etat qui prend en charge les intérêts. Il n’y a pas de frais de dossier.

Il s’agit d’un financement de 600, 800, 1000 ou 1200 euros. Il est donc souvent insuffisant pour financer la totalité du coût du permis de conduire.

👉 On peut financer le permis auto, catégorie B, mais également le permis moto, catégorie A1 ou A2.

👉 On ne peut en bénéficier qu’une seule fois.

Il n’y a pas de plafond de ressources pour en bénéficier, mais la banque doit accepter le dossier du demandeur du prêt. Si l’emprunteur ne présente aucune garantie quant à un possible remboursement, la banque peut refuser de prêter.

Seulement dans les auto-écoles partenaires

Les objectifs du permis à un euro par jour sont de faciliter l’accès au permis de conduire, et de continuer à améliorer la qualité de la formation. Pour ce faire, les écoles de conduite s’engagent dans une démarche de qualité et passent une convention avec l’Etat. Pour pouvoir bénéficier du permis à un euro par jour, il faut donc que l’école de conduite soit conventionnée.

Logo du Permis à Un Euro par Jour
Etablissement partenaire de la sécurité routière. C’est le logo que peuvent afficher les auto-écoles conventionnées.

Comment bénéficier du permis à un euro par jour

  1. Demander un devis d’une école de conduite partenaire du « permis à un euro par jour ».
  2. Avec le devis, faire une demande auprès d’un établissement financier partenaire du permis à 1 euro : BNP, LCL, Société Générale, Crédit Agricole… La plupart des banques françaises sont partenaires.

Pour améliorer ses chances d’obtenir le crédit pour le permis de conduire, on peut opter pour l’une des trois options suivantes.

On peut bien sûr tout présenter : des revenus, une caution et un co-emprunteur.

Si le candidat à l’emprunt est mineur (formation en conduite accompagnée), les parents empruntent pour le compte de leur enfant.

Pour les jeunes qui ne peuvent pas fournir de caution parentale, il existe une prise en charge publique du cautionnement du prêt, si le jeune est inscrit dans une démarche de formation ou d’accès à l’emploi.

Lire également : Comment garantir un crédit avec une caution.

Que se passe-t-il si le candidat rate l’examen ?

Le permis à un euro peut financer 300 euros supplémentaires en cas d’échec à l’examen de conduite. Il s’agit de financer la formation complémentaire nécessaire.

Remboursements du permis de conduire à un euro par jour

Le remboursement est mensuel, 30 euros par mois. Le remboursement commence dès le mois suivant la mise à disposition des fonds.

La date d’obtention du permis n’est pas liée à la fin du remboursement. La fin du remboursement est convenue à l’avance avec l’établissement financier, suivant le montant emprunté. Le remboursement en plusieurs fois peut aller de 20 à 40 mois.

Toutes les informations sur le site officiel du permis à un euro par jour

Permis de conduire et apprenti

Les apprentis de plus de 18 ans qui préparent le permis B peuvent demander l’aide de 500 euros à leur Centre de Formation des Apprentis (CFA).

Ils doivent pour cela présenter trois documents à leur CFA :

Cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources. C’est le CFA qui vérifie si l’apprenti peut obtenir 500 euros pour l’aider à payer son permis de conduire.

Financement de Pôle Emploi du permis de conduire

Le Pôle Emploi, reconnaissant le rôle majeur de l’obtention du permis de conduire pour trouver du travail aide les chômeurs financièrement.

En 2022, l’aide du Pôle Emploi pour obtenir le permis B est au maximum de 1200 euros. Ce montant permet de payer une bonne partie de l’auto-école. L’auto-école est au choix du demandeur d’emploi.

Pôle Emploi a tout intérêt à financer le permis. Si par exemple, grâce au permis B, on trouve du boulot en 3 mois au lieu de 6, les trois mois d’indemnités économisés par le Pôle Emploi remboursent largement le prix du permis.

Une fois obtenu l’aide, elle est versée en trois fois, par tranches de 400 euros : à l’inscription dans une auto-école, à la réussite de l’examen du code de la route et à l’obtention du permis (ou à la participation de deux examens).

👉 La liste d’attente pour passer son examen est parfois très longue. Pour cette raison, il y a des places réservées en priorité aux demandeurs d’emploi avec une promesse d’embauche, pour un emploi où il faut le permis B.

Comment faire pour avoir l’aide du Pôle Emploi pour obtenir son permis ?

Le chômeur doit avoir plus de 18 ans, et que le fait de ne pas avoir de permis constitue un réel empêchement pour obtenir un emploi.

Deux facteurs sont considérés comme rendant obligatoire (ou presque) l’obtention du permis pour trouver du boulot : l’employeur lui-même l’exige, ou le lieu de résidence est trop mal desservi en transports en communs. C’est le conseiller Pôle Emploi qui va fixer le réel besoin d’un permis de conduire pour le demandeur d’emploi.

Pour pouvoir faire la demande de financement du permis par Pôle Emploi, vous devez :

De plus, en catégorie A, B, ou D « formation » ou « CSP », il faut répondre à l’un des critères suivants :

L’aide n’est attribuée qu’une seule fois, et n’est pas cumulable avec d’autres dispositifs d’aide au permis. Cette aide est exonérée de cotisations sociales, CSG, CRDS, et n’est pas imposable sur le revenu.

Lire : Crédit pour chômeur

Aides au permis de conduire pour personnes handicapées

Avec la prestation de compensation du handicap (PCH), il est possible de financer au moins une partie du permis de conduire.

L’AGEFIPH aide les personnes handicapées à passer le permis de conduire, s’il est nécessaire pour obtenir ou conserver un emploi.

La Maison Départementale des personnes handicapées peut fournir de plus amples informations. En effet, chaque département peut avoir une politique différente d’attribution d’aides au financement du permis de conduire.

Le financement est de 1000 euros, pouvant aller jusqu’à 1300 euros pour un permis aménagé.

👉 Une personne en situation de handicap débourse en moyenne 400 euros de plus pour obtenir son permis de conduire.

Lire également : Crédit pour personne handicapée

Aides des collectivités territoriales

Les communes, les départements ou les conseils régionaux peuvent favoriser l’accès à l’obtention du permis de conduire. Chaque collectivité dispose de son propre mécanisme, et de ses propres conditions, il est nécessaire pour cela de s’informer à la mairie de son lieu de résidence.

Bourse au permis de conduire

Une aide des collectivités territoriales est assez répandue en France : la bourse au permis de conduire.

La bourse au permis est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans qui ne disposent pas de ressources personnelles ou familiales suffisantes pour pouvoir financer leur formation pour obtenir le permis de conduire. Le principe est simple : en échange d’une activité d’intérêt collectif, de 20 à 50 heures, le jeune se voit financer une partie du coût de sa formation. L’activité se fait en général dans une association humanitaire.

La bourse au permis a ainsi un double avantage : permettre au jeune de s’insérer socialement, en aidant des personnes en difficulté, et l’aider à obtenir le permis de conduire, condition essentielle dans de nombreuses régions de France pour avoir une vie sociale, un travail.

Autre avantage indéniable : les dispositifs « permis à un euro par jour » et « bourse au permis de conduire » sont cumulables.

Microcrédit et aide sociale

Les jeunes en difficulté peuvent faire appel bien souvent à l’aide sociale. Certaines institutions locales peuvent octroyer des subventions, sans contrepartie, ou des microcrédits, qu’il faudra rembourser en plusieurs fois.

Ces aides peuvent financer le permis de conduire. C’est notamment le cas du Fonds d’Aide aux Jeunes, que l’on retrouve au niveau départemental.

Il existe également des « auto-écoles sociales », des associations tenues par des bénévoles et financées par les collectivités locales. Ces associations permettent aux personnes en difficultés économiques de passer leur permis pour une somme modique.

Pour en savoir plus : Microcrédit social et personnel

Compte Personnel de Formation

Cela coule presque de source : le permis de conduire peut se faire financer par le CPF (compte personnel de formation). S’agissant d’une nouvelle compétence utile au salarié, le CPF peut ainsi être utilisé pour les permis B, C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E, et DE.

L’auto-école doit être agréée et déclarée en tant qu’organisme de formation.

👉 A savoir : le permis à un euro peut se cumuler avec le CPF.

👉Pôle Emploi peut également compléter le CPF.

Formation chauffeur routier

Pour ceux qui souhaitent devenir chauffeur routier, le permis pour conduire une voiture est inclus avec les autres permis à passer : poids-lourd (permis C) et remorque (permis E).

Deux formations existent : le CAP Conducteur Routier Marchandises, que l’on passe en 2 ans, et le Bac Pro Conducteur Transport Routier Marchandises, que l’on passe en 3 ans.

La formation, publique, est par conséquent gratuite. Elle est disponible dans de nombreux lycées professionnels de toute la France.

Faire baisser le prix du permis

👉 Le permis B en boîte automatique est moins cher. Au lieu de 20h de formation, il n’y en a que 13.

👉 Les auto-écoles « en ligne » sont moins chères. Un service comme Ornikar ou Stych peut coûter jusqu’à moitié prix. En revanche, ni Ornikar ou Stych ne permettent de bénéficier du permis à un euro par jour.

Comment payer en plusieurs fois ce qui manque ?

Le permis à 1 euro finance jusqu’à 1200 euros au total, une somme très souvent insuffisante pour financer la totalité du permis de conduire. Même constat pour les autres aides, aucune ne finançant la totalité d’un permis au prix actuel.

C’est ici qu’il faut faire penser à comparer les différents crédits disponibles ou passer par un minicrédit si on n’a pas les moyens d’avancer de sa poche ce qu’il reste à payer. Il est sans doute possible de financer le reste avec un prêt personnel auprès de la banque qui a octroyé le prêt à un euro, par exemple.

👉 Les aides sont souvent cumulables. Un apprenti peut parfaitement cumuler l’aide de son CFA avec le permis à un euro et compléter avec une éventuelle facilité de paiement en plusieurs fois de son auto-école…

Avis eKonomia : apprendre à conduire, c’est essentiel

Le permis de conduire aurait dû être intégralement financé par l’état, comme l’école. De nos jours, il est devenu impossible de faire toute sa vie à peu de distance de sa résidence. On étudie, on travaille, on sort le soir, on va voir des amis.

Le permis de conduire est un sésame essentiel pour décrocher un boulot, surtout pour ceux qui n’habitent pas dans une grande ville bien desservie par les transports en communs. Les pouvoirs publics le savent bien, et proposent, fort heureusement, des aides précieuses, que nous venons de passer en revue.

Ensuite, une fois le permis obtenu, il faudra penser au crédit auto pour acheter la voiture sans laquelle rien n’est possible, mais là, c’est une autre histoire…

Pour aller plus loin

Questions / Réponses

Comment payer le permis de conduire ?

Le permis de conduire étant souvent essentiel pour décrocher ou conserver un emploi, l’état le finance volontiers. Les jeunes peuvent bénéficier du permis à 1 euro par jour, les chômeurs d’une aide de Pôle Emploi.

Est-ce que la CAF aide pour le permis ?

La CAF n’a pas de dispositif spécifique pour aider à payer le permis. En revanche, elle possède des aides d’insertion sociale et professionnelle qui peuvent, dans ce cadre, financer le permis de conduire.

Article rédigé par

José a travaillé au marketing de grandes sociétés financières. Ceci lui a donné ses premiers contacts avec les difficultés que pouvaient rencontrer les demandeurs de crédit.