Comment faire un crédit FICP

Le crédit FICP existe sous trois formes différentes : le rachat de crédit, le microcrédit social et le prêt sur gage. Ce sont les seuls crédits véritablement accessibles aux personnes inscrites au FICP, qui, par définition, n’ont plus accès aux crédits classiques.

Par , à jour le

Comment faire un crédit pour FICP
Obtenir un crédit FICP, c'est comme prendre une forteresse : très difficile.
  1. Prêt en ligne pour FICP
  2. Microcrédit pour FICP
  3. Crédit FICP rapide : la solution du prêt sur gage
  4. Banque pour FICP

Même en étant « interdit de crédit » et incapable de sortir du fichage de la Banque de France, il est possible sous certaines conditions d’obtenir un « prêt FICP », qu’il s’agisse d’une aide ponctuelle pour payer des factures en urgence, pour retrouver un emploi ou la renégociation de ses dettes.

Prêt en ligne pour FICP

En recherchant un crédit FICP en ligne, on tombe sur de nombreux sites, mais qui sont la plupart du temps bien incapables d’octroyer un prêt. Les véritables offres de crédit en ligne pour FICP sont rares, et limitées à un type de crédit bien précis, peu risqué pour les banques : le rachat de crédit FICP.

Il s’agit pour l’établissement proposant ce service de racheter les crédits qui ont provoqué le fichage, et de baisser les mensualités en échange d’une durée de remboursement plus longue. C’est la solution la plus efficace pour lutter contre le surendettement et sortir du fichage. Il faut pour cela, comme pour tout crédit, justifier de revenus stables, un emploi en CDI étant l’idéal.

Faire une demande de rachat de crédit avec des problèmes bancaires

Il est bien sûr encore plus simple d’obtenir un rachat de crédit lorsque l’on est propriétaire de son logement, plutôt qu’en location. La maison, si elle n’a pas été saisie pour rembourser des dettes, peut servir de garantie hypothécaire au moment de racheter ses crédits.

Pour rappel, une inscription au fichier de la Banque de France FICP indique que la personne n’a pas pu rembourser au moins deux mensualités de son crédit. En théorie, une banque peut toujours passer outre le fichage et octroyer malgré tout un crédit malgré les incidents de paiement, mais ceci n’arrive jamais en pratique. Qui prête à qui n’a pas remboursé par le passé ? Personne. Il n’y a donc pas de banque qui prête au FICP.

Microcrédit pour FICP

Pour lutter contre l’exclusion sociale et venir en aide à des personnes en détresse, il existe le microcrédit social, octroyé principalement par des associations. Ce microcrédit est ainsi destiné à aider des personnes qui ne peuvent plus s’en sortir autrement : le plus souvent pour retrouver un travail ou payer des dépenses familiales vitales, notamment les frais de réparation d’une voiture, comme nous l’évoquons dans notre article sur le crédit auto pour FICP.

Les microcrédits ne sont pas des dons, le demandeur devra toujours tout rembourser. Mais ces organismes prêtent là où plus aucune banque ne prête. Très proches des personnes en difficulté, les associations savent pourquoi elles prêtent, car elles connaissent les situations personnelles dans le détail. Inutile ainsi de croire que l’on peut obtenir un crédit sans avoir fait connaissance avec l’association et exposé son problème personnel.

L’organisme le plus connu d’aide au retour à l’emploi par le crédit est sans conteste l’ADIE. Elle vient en aide à des personnes qui ne peuvent plus faire de crédit, mais qui ont un projet extrêmement solide de création d’entreprise.

Finalement, le principal instrument de l’Etat pour venir en aide aux personnes en difficultés financières, c’est la CAF. La Caisse d’Allocations Familiales propose des « crédits CAF », des prêts d’urgence permettant aux familles de s’équiper d’un minimum de meubles ou de réparer sa voiture, par exemple.

Crédit FICP rapide : la solution du prêt sur gage

bague mise en gage
Mettre en gage ses bijoux de famille est parfois la seule solution face aux coups durs de la vie.

Le besoin urgent d’argent n’est la plupart du temps pas compatible avec la lenteur des banques et des établissements de crédit. Ceci est encore plus vrai lorsqu’il n’est plus possible d’emprunter « normalement » suite à des problèmes financiers graves. Pour faire vite, la solution la plus rapide est le prêt sur gage.

Avant de faire un prêt sur gage, il faut donc être sûr de ses capacités de remboursement. Il ne faut pas oublier que le crédit octroyé en échange du bien mis en garantie est toujours inférieur à la valeur du bien. Si par malheur, il n’est plus possible de rembourser l’emprunt, on perd de l’argent. Il aurait alors mieux valu vendre directement l’objet de valeur.

En surendettement, l’urgence est de rembourser ses dettes. Une personne récemment inscrite au FICP peut encore agir, mais elle doit faire vite : il ne faut jamais oublier qu’en laissant empirer la situation, elle peut être déclarée en faillite civile, ce qui aura pour conséquence la vente de tous ses biens de valeur. Elle ne pourra plus alors faire de prêt sur gage.

Une technique similaire est la « vente à réméré ». En vendant son logement, tout en y restant en tant que locataire, on peut éponger ses dettes. On pourra racheter la maison plus tard, si les finances personnelles s’améliorent. C’est la solution de la dernière chance pour les propriétaires qui souhaitent continuer d’habiter dans leur logement.

Banque pour FICP

Il n’existe pas à proprement parler de banque acceptant d’octroyer un crédit classique aux personnes inscrites au FICP. On peut malheureusement voir sur Internet de nombreuses sociétés le faisant croire, généralement des courtiers moins scrupuleux ou des sites soi-disant informatifs sur le crédit. On trouvera ainsi plus rapidement un particulier de son entourage acceptant de faire un prêt entre particuliers qu’une banque faisant un crédit à la consommation à une personne inscrite au FICP.

Les seules offres sérieuses de crédit sont des rachats de crédit. Après une étude de la situation personnelle du client, l’établissement bancaire décide, ou pas, de faire une proposition de rachat de crédit, même pour une personne au FICP. Il faut savoir que ce rachat de crédit permettra de se faire déficher du FICP, et ainsi sans doute éviter un dossier de surendettement.

Pour se faire aider, il est possible de faire une comparaison de rachat de crédit sur notre page dédiée, ou, en cas d’impossibilité de faire un rachat de crédit en ligne, faire appel à courtier spécialisé FICP.

Organisme de prêt pour FCIP à l’étranger

La fin des frontières financières entre les différents pays de l’Union Européenne incite à faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires au sein de l’Europe. Ainsi, si une banque ne prête pas en France, il est peut-être envisageable d’obtenir un crédit à l’étranger, d’autant plus que les banques étrangères ne peuvent pas interroger le fichier du FICP, ignorant tout d’un éventuel fichage de leur client.

Mais il ne faut pas trop espérer non plus : la banque à l’étranger aura les mêmes exigences qu’en France, et souvent encore plus. Il faudra sans doute une domiciliation du salaire, avoir quelques années d’ancienneté au sein de la banque et prouver d’un attachement au pays étranger, que ce soit un bien immobilier ou un emploi.

Vous avez aimé ? Partagez l'article avec vos amis !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 vote(s), moyenne : 4,50 de 5)
Loading...

Comment faire un crédit FICP : l'avis d'eKonomia

eKonomia - Prêt et crédit
Pour faire un crédit, le mieux, c'est de ne pas être fiché !

La première étape pour avoir accès à nouveau au crédit après un fichage, c’est tout simplement de ne plus être fiché au FICP. C’est très facile à écrire, c’est autrement plus difficile à faire, il faut pour cela rembourser toutes les dettes qui ont provoqué le fichage à la Banque de France, que ce soit le crédit immobilier, le crédit renouvelable et n’importe quelle autre mensualité de prêt. Mais parfois, tout rembourser ou tout renégocier est juste impossible.

A la recherche d’un crédit pour FICP, on peut facilement tomber dans les pièges de nombreux arnaqueurs. La personne au FICP qui cherche un crédit est logiquement dans une période très difficile, en proie à de graves difficultés financières. L’espoir que peut fournir une agence de crédit est immense, mais se résume à une seule offre : le rachat de crédit. Ce n’est pas un mal en soi, au contraire, mais le désespoir ne doit pas perturber la personne qui veut réduire ses mensualités et ainsi ne plus se retrouver trop souvent à découvert. Il faut toujours comparer les différentes offres de crédit auparavant, il peut y avoir de très grandes différences entre les différents organismes.

Ceux qui face à ce coup dur de la vie cherchent par tous les moyens un financement, sans passer par un rachat de crédit qui n’est pas une solution à leur problème actuel, peuvent se tourner vers la CAF ou les associations caritatives. Il n'y a pas de mal à appeler à l'aide quand on est dans le besoin.

Suivez-nous sur facebook



Forum : participez à la discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pas encore de commentaires...


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer