eKonomia
eKonomia : l'argent fait le bonheur

crédit pap, prets entre particuliers : solution pour crédits pas cher

Le crédit entre particuliers est en train de se développer en France. Il permet d'éviter les banques pour certains, d'avoir des taux plus avantageux pour d'autres.

crédit pap, prets entre particuliers
La confiance, symbolisée par la poignée de mains, est absolument nécessaire dans un crédit entre particuliers

Les banques prêtent et font crédit, on le sait, pour gagner de l’argent. En y réfléchissant un peu, si un particulier pouvait prêter de l’argent à un autre particulier, tout le monde serait gagnant, vu qu’on zappe l’intermédiaire qu’est la banque. Le prêteur particulier peut mettre à disposition une somme d’argent à un taux supérieur au rendement très moyen de son livret A, et l’emprunteur a lui un crédit à un taux inférieur à ce que pratique la banque, et avec moins de formalités.

Pourquoi est ce que le crédit de particulier à particulier n’est pas plus développé en France, alors?

Par ignorance, à mon avis, mais surtout parce qu’il est difficile de mettre en rapport ceux qui veulent emprunter avec ceux qui veulent prêter. De plus, on n’a pas forcément envie de risquer son argent, une banque étant beaucoup plus rassurante. C’est pourquoi ce type de prêts est à l’heure actuelle surtout une affaire d’amis très proches ou de famille, mais cela se démocratise, on va le voir.

Les prêts de particulier à particulier sont soumis aux règles des contrats de prêt classiques. Il ne faut donc pas dépasser les taux d’usure en vigueur, et rédiger un acte qui précise les modalités de remboursement. Le prêteur qui vous fait un crédit PAP (particulier à particulier) devra par ailleurs déclarer aux impôts ce revenu. La rédaction de l’acte est obligatoire au-dessus d’un certain montant (760 euros en 2014). Il faut faire très attention, si vous n’avez pas d’acte écrit, les tribunaux vont considérer que ce n’était pas un prêt, mais un don : le prêteur aura perdu son argent.

Recherche credit entre particulier

Le mieux, lorsque l’on a besoin d’un crédit rapide, c’est de demander à un particulier. Il n’y a rien de plus rapide qu’une autre personne, sans avoir à fournir de nombreux papiers ni avoir à justifier de ses revenus. Mais une telle simplicité a bien sûr ses défauts : seul un proche peut avoir suffisamment confiance pour prêter de l’argent à quelqu’un, sans (trop) poser de questions. Notre article sur le prêt entre particuliers vient apporter une lumière sur le sujet, où on aborde tout ce qu’il faut faire pour avoir le plus de chances possibles d’obtenir un crédit d’un particulier et de trouver un prêteur sérieux.

Prêteur particulier

Le crédit entre particulier se développe avec internet. De plus en plus, des sites internet proposent des crédits en ligne, rapides à obtenir. Un prêteur privé peut donc ainsi proposer son aide financière, toucher des intérêts, et sécuriser son investissement. En effet, le site se charge d’obtenir les garanties nécessaires. De plus, les prêts sont mutualisés, un prêteur particulier peut prêter à plusieurs personnes en même temps. Ce type de site est très connu dans les pays anglo-saxons, et arrive en France. Cette nouvelle façon de faire permet aux particuliers de se passer de banque, d’avoir un crédit indépendant, du moins sur de petites sommes d’argent.

L’autre façon d’obtenir un crédit entre particuliers, c’est le crédit vendeur. C’est tout simplement un crédit accordé par le vendeur du bien que l’on veut acheter. C’est un crédit assez spécial, surtout utilisé par les repreneurs d’entreprises. L’exemple le plus parlant est un jeune boucher qui voudrait racheter une boucherie à son propriétaire, qui part à la retraite.
Le financement participatif, aussi connu par son nom anglais de crowdfunding (« financement par la foule »), quant à lui, propose d’aider ceux qui ont un projet de trouver des financements. Ce n’est pas vraiment du crédit au sens propre, mais plutôt une façon de trouver des investisseurs prêts à perdre leur argent si jamais le projet ne fonctionne pas ! Pour en savoir plus, on peut aller lire mon article sur le financement participatif.

Inutile de rêver à un prêteur particulier immobilier, ça n’existe pas, il n’y a pas de riche qui soit prêt à mettre en jeu autant d’argent à un inconnu ! C’est le rôle d’une banque que de faire des crédits importants, un particulier aura toujours beaucoup de mal à faire un crédit sans garantie.

Attention aux arnaques du crédit de particulier à particulier!

Lorsque l’on fait une recherche sur le net de prêteurs particuliers, on va trouver vraiment beaucoup d’offres alléchantes. Ce sont des arnaqueurs. Bon nombre de forums et de faux sites webs proposeront également des prêts aux particuliers. Ils arnaquent en faisant payer des frais de dossier, et n’envoient finalement jamais d’argent. Vous pouvez les reconnaitre assez facilement, ils ont en général des histoires rocambolesques en rapport avec un pays étranger : Côte d’ivoire ou Bénin, majoritairement. La raison est bien simple : en envoyant votre paiement à l’étranger, vous êtes sûrs que la Loi française qui vous protège ne peut rien pour vous. Ne tombez surtout pas dans le piège.

eKonomia ne vous propose rien, pas de crédit, que des conseils, et celui-ci est le conseil vital à savoir lorsque l’on cherche un crédit de particulier à particulier : il n’y a jamais de frais de dossier dans ce type d’emprunt (c’est interdit par la Loi!), et il ne faut par ailleurs jamais faire un paiement à l’étranger hors Union Européenne. Pour de plus amples informations et tenter d’éviter d’être arnaqué, notre article sur l’arnaque au crédit entre particuliers fait un tour d’horizon sur les façons de faire des arnaqueurs.

La reconnaissance de dette

Un particulier qui vous emprunte de l’argent vous fera signer une reconnaissance de dette, ou un contrat de prêt, et aux normes françaises. Voyons l’article 1326 du Code Civil :

«L’acte juridique par lequel une seule partie s’engage envers une autre à lui payer une somme d’argent ou à lui livrer un bien fongible doit être constaté dans un titre qui comporte la signature de celui qui souscrit cet engagement ainsi que la mention, écrite par lui-même, de la somme ou de la quantité en toutes lettres et en chiffres. En cas de différence, l’acte sous seing privé vaut pour la somme écrite en toutes lettres.»

Je pense que l’article est assez clair pour tous. Un papier, avec la signature et la somme prêtée. Ce papier peut être déclaré chez le notaire (acte authentique), ou signé par celui qui demande de l’argent (acte sous seing privé), plus courant.

La différence : un acte authentique permet au prêteur d’actionner tout de suite les procédures contre le mauvais payeur, tandis que l’acte sous seing privé lui, demande un jugement en tribunal. Si le délai pour rembourser n’est pas fixé, le créancier a 30 ans pour faire valoir ses droits. Donc si vous avez une vieille dette de 30 ans sans délai de remboursement, vous ne devez plus rien. Il y a donc prescription de crédit.

Le site officiel des impôts propose un formulaire, permettant d’établir une reconnaissance de dettes ou de prêts entre particuliers.

Finance Sociale : les sites de prêts de particulier à particulier (P2P)

Avec Internet, de nouveaux projets ont vu le jour, et de nouvelles façons de penser le crédit également. Il est devenu plus simple de mettre en contact les gens entre eux, et donc par conséquent, ceux qui prêtent avec ceux qui veulent emprunter. C’est ainsi qu’à l’étranger, plusieurs sites ont vu le jour, mettant en relation les différentes parties. C’est le cas par exemple de Zopa, qui existe depuis 2005 au Royaume-Uni, ou de Prosper et LendingClub aux Etats-Unis.

Zopa, site de crédit de particulier à particulier
Zopa, site de crédit de particulier à particulier

C’est de la « Finance Sociale », comme les réseaux sociaux de type facebook ou myspace, mais orientés prêts et crédits, entre particuliers tout simplement. C’est une façon de prêter de l’argent récente, le plus ancien site datant de 2001 (VirginMoney). Il faut du temps pour que les gens s’habituent, et encore plus en France : on sait bien que les français sont particulièrement frileux en ce qui concerne l’argent.

Les prêts entre particuliers : amis et famille

M6, dans son émission 100% mag avait abordé le sujet du prêt « entre amis » par le passé, vidéo que vous pouvez voir ici :

Ils parlaient, vous l’avez vu, surtout du premier site de finance sociale français, à savoir FriendsClear. Ce site proposait d’encadrer les prêts entre amis, et vous aide à convaincre vos potes à vous prêter du fric :) En clair : il vous aidait à rédiger l’acte, à écrire une reconnaissance de dette.

FriendsClear n’existe malheureusement plus, frappé par les difficultés imposées par les organismes de régulation bancaires, mais d’autres sites ont vu le jour depuis, avec surtout « Younited Credit ». Pour en savoir plus sur cette société française, je vous invite à découvrir mon interview de Thomas Beylot, un des fondateurs de la société, et de regarder leur petite vidéo de présentation.

C’est assez publicitaire dans la forme, et assez à charge contre les banques. Quelque part, tant mieux, on ne peut pas dire que la plupart des banques aient été de belles entreprises responsables depuis la crise qu’elles ont provoquées.

Younited Credit rattrape ainsi le retard français sur des sociétés comme Zopa. Sur Zopa, si vous êtes prêteur, vous dites combien vous voulez prêter. Si vous êtes emprunteur, vous dites combien vous voulez emprunter. Zopa se charge du reste. Vous ne prêtez donc pas qu’à une seule personne, ce qui réduit les risques pour les prêteurs. Zopa, ou Younited Credit, se chargent ici de servir de « banque ». Ce type de pratique permet donc d’augmenter la sûreté de prêt. C’est clairement le futur du crédit à mon sens, plus que jamais d’actualité avec toutes les bêtises que les banques nous ont fait ces dernières années. Certains disent même qu’il s’agirait là de la solution à la crise bancaire. Tout ce nouveau système est basé sur le peer to peer (P2P), la mise en relation directe des particuliers.

Petite note sur ce qu’il faut savoir sur l’usure

On a le droit de prêter de l’argent, mais il faut savoir qu’on a pas le droit de demander en retour des intérêts trop élevés : au dessus d’un certain montant, on pratique l’usure, qui est interdite par la loi.

L’usure désigne donc l’intérêt d’un prêt au taux abusif.

En France, pour protéger les particuliers et les entreprises, l’Article L 313-3 du Code Monétaire et Financier défini un taux de l’usure, c’est-à-dire le taux maximal effectif des prêts.

Ce taux maximal est recalculé tous les trimestres par la Banque de France, qui le fait suivant l’évolution de l’usage du crédit : le maximum est fixé à 133% du taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit, pour des opérations de même catégorie. Presque tous les types de prêts aux entreprises et aux particuliers sont pris en compte : prêts immos pour acquérir un appartement par exemple, prêts conso pour acheter une télévision, prêts persos pour financer des études…

Exemple : si le taux effectif moyen d’un prêt à taux fixe est à 5,87%, les entités qui prêteraient à un taux supérieur de 133%, c’est à dire à plus de 7,83% seraient illégales, tout simplement.

Crédits PAP, de particulier à particulier

Pour resumer, le crédit de particulier à particulier peut se faire avec un proche, ami ou famille, avec qui une relation de confiance existe déjà. Pour tout mettre noir sur blanc, vous devez rédiger un contrat de prêt ou une reconnaissance de dette, vous avez le site FriendsClear qui peut vous y aider, moyennant une petite rétribution normale. C’est légal, et votre ami, ou votre papa qui vous prête de l’argent pour acheter votre maison (pour ne pas faire un crédit immobilier dans une banque…) peut parfaitement vous faire payer un taux d’intérêt comme si c’était une banque, du moment qu’il ne dépasse pas le taux d’usure en vigueur.

Ce type de prêt est évidemment idéal quand plus aucune banque ne veut nous prêter de l’argent, si on a pas les garanties nécessaires parce qu’on est au RMI (ou RSA), ou au chômage, et qu’on a pas un salaire de ministre ou qu’on est pas non plus propriétaire de son logement. On le sait, de toute façon, les banques ne prêtent qu’aux riches… Les fichés banque de France et autres interdits bancaires n’ont pas de souci à se faire également : tout se base sur la confiance entre particuliers, et c’est pourquoi il se passe surtout entre amis! Si vous êtes sûrs de rembourser, pourquoi ne pas demander à un de vos proches, tout en lui montrant bien votre bonne foi en ayant avec vous un acte rédigé ayant force légale?

Les sites comme Younited Credit, même si techniquement concernent des particuliers, sont encore plus draconiens que les banques : ce n’est pas ici que vous trouverez un crédit si vous êtes interdit bancaire ! Younited Credit sert essentiellement les personnes solvables (qui peuvent rembourser un crédit) ou les investisseurs désireux d’éviter de passer par une banque.

Avis et conclusion
Par , publié le
eKonomia - Prêt et crédit
Prêter et emprunter de l'argent en famille, entre amis : prêts entre particuliers.

Lorsque les banques ne prêtent plus d'argent, il existe toujours la solution de se tourner vers des particuliers, des personnes privées qui peuvent prêter de l'argent, bien souvent à des taux d'intérêt plus avantageux pour les deux parties, vu qu'il n'y a plus l'intermédiaire de la banque. Le problème, c'est de trouver ces particuliers, de confiance, qui possèdent assez d'argent pour jouer le rôle en général de la banque. Plusieurs plateformes de mise en contact des prêteurs et des emprunteurs se mettent en place sur Internet...

A notre avis, le crédit entre particuliers est vraiment destiné à la famille, aux amis proches. Il faut bien comprendre que les inconnus ne prêtent pas d’argent, vu qu’ils n’ont pas la confiance nécessaire pour cela ! Les banques prêtent, mais en échange de nombreuses garanties, parfois démesurées. Si on ne rentre pas dans les petites cases, il n’y a pas de prêt. Même chose pour les sites actuels de prêt entre particuliers, soumis aux mêmes règles que les banques. On voit souvent sur le blog du crédit des personnes qui ont des rentes, mais comme elles ne travaillent pas, ne peuvent pas obtenir de crédit pas cher. Par contre, pratiquement pas de souci pour obtenir un crédit renouvelable, aux taux d’intérêts très élevés.

Suivez-nous sur facebook



Commentaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer