Crédit solidaire : Comment créer son entreprise avec l’ADIE

Par , publié le et mis à jour le

Pour les personnes au chômage ou au RSA qui ont un projet d'entreprise viable, mais qui n'ont pas d'argent et qui sont au chômage, l'ADIE permet d'obtenir un crédit là où les banques refusent de prêter.

ADIE, crédit solidaire pour créer son emploi ou son entreprise
L'ADIE propose aux chômeurs créateurs de leur propre emploi un microcrédit.
  1. Créer une entreprise sans argent
  2. ADIE, crédit pour les sans emploi
  3. Les autres aides à la création d’entreprise

Créer une entreprise sans argent

Il est peut-être temps, si vous avez un peu de sens de l’initiative et un savoir faire unique, de vous lancer à votre compte ! Mais, évidemment, vous n’avez pas les fonds nécessaires pour débuter votre activité. En France, on a pas encore commencer notre entreprise, on est déjà surtaxés, on doit payer, payer et encore payer pour pouvoir commencer son activité. L’initiative personnelle est ainsi muselée et bridée. Alors comment faire pour financer son propre emploi ?

Les personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un emploi stable ou un héritage rencontrent les pires difficultés pour pouvoir créer leur entreprise, même si leur idée est géniale et pleine de bon sens. Lorsque l’on est au RSA, ou juste au chômage, quelle est la banque qui veut bien prêter de l’argent pour que l’on puisse créer son emploi ?

Pour pallier à cela, Muhammad Yunus inventa au Bangladesh le « microcrédit », un crédit d’un tout petit montant accordé a des personnes qui n’avaient même pas de compte bancaire, mais qui avaient des projets. En France, ce microcrédit est une forme de financement différente, prévue pour les personnes qui n’ont pas accès au crédit, mais qui veulent investir dans leur projet professionnel.

ADIE, crédit pour les sans emploi

C’est l’association pour le droit à l’initiative économique. C’est à dire qu’ils luttent pour que les particuliers puissent avoir les moyens de créer leur propre activité. C’est eux qu’il faudra démarcher en premier lieu pour obtenir un microcrédit, bien utile pour pouvoir commencer à travailler.

Imaginons Rose, fleuriste salariée. Elle vient d’avoir l’idée de faire une petite entreprise qui fleurirait les tombes pour les vieilles personnes qui ne peuvent plus se déplacer. Il lui faut donc une petite camionnette pour faire son travail, mais impossible de trouver un organisme prêteur pour se lancer dans l’aventure. L’ADIE est typiquement l’entité qui aidera Rose à obtenir l’argent nécessaire, jusqu’à 5000 euros rien qu’en prêt, qui peuvent être complétés par d’autres aides comme le microcrédit social pour un total final de 10 000 euros, remboursables en 24 mois. De quoi bien commencer.

Il faut par contre avoir une caution, quelqu’un qui se porte garant pour vous de la moitié de la somme. Si votre entourage croit en votre projet, c’est une garantie pour l’ADIE supplémentaire. L’ADIE a créé cette vidéo pour en parler :

Le problème de l’ADIE, c’est qu’elle applique les mêmes taux d’intérêts que les banques, se différenciant uniquement de celles-ci par l’octroi du prêt : l’ADIE prêtera plus facilement qu’une banque si vous croyez en votre projet et qu’il semble solide.

C’est un crédit solidaire, parce que même si vous êtes chômeur de longue durée ou au RSA, si l’ADIE croit en vous, vous pouvez obtenir votre prêt.

Il existe également des associations régionales de crédit, de finance solidaire, par exemple celle du Languedoc Roussillon, l’AIRDIE, ou l’association des Financeurs Solidaires, la FINANSOL.

L’ADIE Festival

Si vous vous posez des questions sur le microcrédit, c’est donc sans doute le moment d’aller voir l’ADIE. L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique organise ainsi tous les ans depuis 2005 un événement informatif pour aller au plus près des gens qui pourraient utiliser et bénéficier d’un microcrédit, afin de “donner les moyens d’entreprendre à ceux qui n’ont pas les moyens”. L’ADIE est présente pendant une semaine dans toute la France, aux endroits les plus fréquentés, que ce soit en banlieue parisienne ou dans les DOM-TOM.

Nommée « l’ADIE festival » depuis 2017, autrefois connu sous le nom de la « semaine du microcrédit », cette initiative a ainsi pour but de mieux faire connaitre le microcrédit professionnel de l’ADIE, et ainsi de rencontrer ceux qui en ont besoin, de mettre en relation de possibles personnes qui pourraient avoir recours à cette forme spéciale de financement, pour créer une société, une entreprise, avec ceux qui ont déjà réussi auparavant.

L’ADIE est très dynamique, toujours au plus près de l’information et à l’écoute de son « public », une condition fondamentale lorsque l’on finance des projets d’une telle importance pour ceux qui n’ont plus rien. Sur place, dans les stands montés pour l’occasion, il y a donc d’anciens bénéficiaires du microcrédit, qui ont pu fonder leur société avec cette aide, alors qu’aucune banque ne voulait leur prêter de l’argent.

Ce sont des témoignages à la première personne, qui mettent un visage sur des situations concrètes. Je vous conseille, pour avoir plus d’informations sur cette initiative proche de chez vous, de taper dans un moteur de recherche (comme Google) « ADIE festival + votre région ». Vous trouverez sûrement ce qu’il vous faut. Le microcrédit professionnel a été introduit en France il y a plus de 20 ans par l’ADIE.

Les autres aides à la création d’entreprise

Le microcrédit professionnel peut compléter d’autres aides, comme les prêts à taux zéro, les prêts d’honneur octroyés par la CAF ou le réseau Entreprendre par exemple. L’un des partenaires principaux de l’ADIE est naturellement Bpifrance, actif sur la garantie des prêts. L’ADIE permet d’obtenir jusqu’à 10 000 euros de prêt si le projet le justifie. C’est un bon départ pour créer son entreprise ! L’ADIE, pour rappel, s’adresse à toutes les personnes au chômage ou allocataires du RSA avec des projets qui tiennent la route.

Un porteur de projet sur quatre se lance sans financement ou avec moins de 2000 euros, avec près de 40% de chômeurs ! Il existe un réel besoin d’aider ces personnes au niveau financier. Mais l’ADIE ne se limite pas à prêter de l’argent à ceux qui ne peuvent plus obtenir de crédit auprès des banques. L’ADIE, comme on peut le constater lors de l’ADIE festival, accompagne les entrepreneurs, les aide, dans leur organisation, dans la mise en relation avec des fournisseurs ou de potentiels clients, à trouver des « parrains » qui veulent bien aider cette jeune société en devenir.

Vous avez aimé ? Partagez l'article avec vos amis !

Crédit solidaire : Comment créer son entreprise avec l’ADIE : notre avis

eKonomia - Prêt et crédit
Avec l'ADIE, on peut obtenir un coup de pouce pour démarrer son activité professionnelle

En résumé, l’ADIE aide à créer son entreprise. C’est une association qui prête avec des taux d’intérêts comme les autres banques, mais qui le fait pour des personnes à qui les banques ne prêtent pas normalement, comme les gens au RSA, les chômeurs…

Qu'est ce qu'un crédit solidaire? Un crédit qui n'a pour seule vocation que d'aider. Ou du moins, c'est son principe de base. L'ADIE joue ce rôle en France, sans être une institution de charité. L'ADIE permet à ceux qui veulent créer leur entreprise, mais qui n'arrivent pas à obtenir un crédit de la banque, d'obtenir un financement pour démarrer leur activité professionnelle. L'ADIE prête ainsi aux chômeurs, qui ne peuvent pas faire d'emprunt à la Banque.

Suivez-nous sur facebook



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. laeti dit :

    bonjour, je suis française expatriée aux Philippines. J ai un tres bon projet professional mais je ne trouve personne pour un pret de 20 000 euros pour mon projet pro… est ce que l ADIE marche aussi pour les expatriés? Il y a t-il un organisme pour les expatriés français?

    • Jori dit :

      L’ADIE n’opère qu’en France. A l’étranger, il faudra faire avec les associations locales. En revanche, à 20000 euros, il est peut-être possible de faire un crédit à la consommation, tout simplement, surtout si vous êtes en de bons termes avec votre banquier français.

  2. PARDO dit :

    Je suis propriétaire de un fond de commerce ( salon de coiffure) je souhaite pour optimiser les surface de mon salon de coiffure (120m*) la location des espaces totalement équipe pour de proffetionnelle dans le domaine de la beaute ( coiffeur- es , esthéticienne , barbier , prothésiste ongolaire etc ) donc un partage les ferais des fontionnement solidaire , sans achat de pas de porte ni fond de commerce .
    Juste un redevance pour la location du matériel et del espace.. Je besoin de un financement pour démarre mon projet.
    Merci de m’ informe si vous pouvais m’aide pour finance mon projet , car j’ai le refus de ma banque
    Vous pouvais me contacter pour plus de détail
    un prévisionnelle a ete realise par mon comptable que donne des résultats encouragent a partir des deux locataire .

    Je vous remercie d’avance

  3. djeff dit :

    bjr, je suis un jeune camerounais de 24 ans assez entreprenant ayant fait des études comptable. je sollicite votre aide en vue de me lancer dans les transports en commun ici au Cameroun car c est un domaine d activités assez rentable. j ai besoin d un crédit de 1500 euros remboursable sur 14 mois. je m adresse a vous car n ayant pas d emploi stable ni de revenu stable je ne suis pas capable d obtenir un prêt bancaire. j espère une suite favorable de votre part, a bientôt.

  4. Araf dit :

    Bonjour voila j ai besoin dun Somme de 37000euro pour ouvrire mon entreprise rembourser sur 19 moi plus 10% d action ( entre 3500-5300)Merci

  5. couper dit :

    voici la solution petit prend le micro chante mon nom le grand guyzo dans tout l afrique pour que sa sonne plus fort que samuel etoo apres je veux t envoye un visa et un passe port je suis au cameroun a Douala Bercy mou-na tété mou na ya go

  6. gouaux dit :

    bonjour je suis actuellement en créations d’entreprise après refus des banques pour manque d’apport personnel je ne peut pas réalisé mon projet

    dans l’attente d’une réponse de votre choix recevez mes sincères salutations

  7. koffi hortense dit :

    bonsoir je me nomme koffi hortense andrée de sales j ai 20ans je suis en première littéraire et je suis ivoirienne de nationnalité j aimerai avoir un pret de 600 euro pour l achat de la caution un magasin afin de vendre des oeufs et de l eau.merci pour votre action svp repondez c est tres urgent

  8. DIOMANDE dit :

    je vous envoie ce courrier pour demander une aide de 10.000.000(10 millions de f cfa)pour le financement de ma campagne pour les elections municipales 2012 en cote d’ivoire. en effet je suis ivoirien , mon village a été erigé en sous prefecture et en commune de plein exercice.alors je voudrais etre acteur du developpement de ma commune et non spectacteur. c’est pourquoi je voudrais que vous m’aidiez à briguer ce poste pour le bonheur de la population toute entiere
    d’avance merci pour votre attention
    M.DIOMANDE

  9. berndt dit :

    Bonjour

    Daniel de la Moselle mariée j’ai travailler 21 années comme chauffeur de taxi, et je suis maintenant au chômage depuis 1 an.
    J’ai l’intention d’acheter une licence de taxi d’une localité proche de chez moi son prix et de 50000 euro ces une affaire intéressante, mais je n’est pas l’argent nécessaire pour acheter la licence, si je pourrais avoir une aide pour financer mon projet.
    Merci de votre réponses.
    Cordialement

  10. pietro dit :

    bonjour, je m’apelle Pietro et je suis chauffeur de taxi sur Paris et sa region, je cherche a acheter ma licence pour etre artisan independant. les banques traditionnelles ne pretent pas car je n’ai pas d’apport. J’aurai besoin de 200 000 €.
    C’est un projet tres serieux, je suis marie et j’ai 4 enfants cela fait 11 ans que je fais ce metier, et je suis capable de rembourser ce pret sur une duree de 5 a 7 ans maximum . Merci pour votre aide.

  11. odilon brindavoine dit :

    je me nomme odilon jenvisage de créer un salon de masage ce faire relaxer par des belle metise.aprés le bolo est toute et permi on bonus.jaurai besoin daide pour metre debout ce projet contacter moi.

  12. loulou dit :

    bonjour
    femme au rsa je dois payer les etudes de mon fils en septembre 2012 (ecole superieure)
    je recherche personne pour me faire un microcredit
    merci

  13. scalia dit :

    bonjour

    j'ai bientôt 52 ans papa de trois merveilleuse filles que j'aime plus que tout au monde, au chômage depuis 5 mois difficile de trouver un emploi donc je me suis diriger vers la reprise d'un commerce de pizza à emporter malgré toutes les démarche auprès de différents organisme le fait de ne pas avoir d'apport personnel environ de 30000€ mon affaire est en phase de ne pas conclure.
    un don financier serait la bien venu.
    bien entendu je prend l'engagement de rembourser chaque don versé.
    merci d'avance


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer