Assurances du crédit immobilier

Chaque année, il est possible de changer son assurance de prêt immobilier. La seule condition : que les garanties de la nouvelle assurance soient identiques. Au vu des économies possibles, c’est une démarche à ne pas négliger lorsque l’on cherche à réduire ses mensualités.

Comment changer d’assurance de crédit immobilier
Assurance du crédit immobilier : rien n'empêche d'aller voir la concurrence

Par , à jour le

Sommaire

  1. Comparer les assurances de prêt immobilier
  2. Recherche d’une assurance moins chère
  3. Résilier l’ancienne assurance
  4. Règle d’or : faire jouer la concurrence
  5. Prendre une assurance chez sa banque
  6. Invalidité et seniors : assurance de crédit immobilier plus chère ?

Autrefois, on avait pas le choix : il fallait prendre l’assurance proposée par notre banque. Mais ceci a bien changé depuis quelques années, libre à nous de faire jouer la concurrence !

Le moyen le plus rapide pour changer d’assurance de crédit immobilier, c’est sans doute de passer par un comparateur.

Comparer les assurances de prêt immobilier

Après avoir rempli les données demandées, le comparateur propose plusieurs offres. Une fois choisie la nouvelle assurance, l’assureur se chargera des formalités auprès de la banque.

L’assurance de l’emprunt immobilier, obligatoire, est là pour prendre le relais de l’emprunteur si celui-ci ne peut plus payer, soit parce qu’il est décédé, soit parce qu’il a eu un grave accident l’empêchant de travailler. Les héritiers ou les autres co-emprunteurs sont ainsi protégés par l’assurance, ne devant pas assumer seuls la lourde responsabilité du remboursement d’un crédit immobilier.

Mais cette assurance décès-invalidité est chère, et était autrefois un véritable monopole de la banque où le crédit avait été contracté. Avec le temps, les règles se sont assouplies, au bénéfice des emprunteurs. Il est désormais possible de faire jouer la concurrence, et même, depuis le 1er janvier 2018, de le faire chaque année, dans l’espoir de faire baisser les mensualités de l’assurance.

Recherche d’une assurance moins chère

Pour changer d’assurance, encore faut-il que ça en vaille le coup ! Pour trouver une assurance de prêt « hors banque », on peut aller voir plusieurs assureurs, à commencer par son assureur auto ou habitation. Il se pourrait bien que votre assureur vous propose un produit au tarif défiant toute concurrence.

On peut également utiliser un comparateur d’assurances de prêt immobilier, afin d’avoir rapidement la meilleure proposition générique parmi plusieurs assureurs. Rien n’empêche bien sûr de faire les deux, et d’utiliser les propositions obtenues par le comparateur pour aller négocier une assurance de prêt immobilier avantageuses auprès de son assureur auto…

En règle générale, il suffit par exemple de ne pas être fumeur pour avoir à chaque fois des propositions plus intéressantes que l’assurance de la banque. Il faut savoir qu’un assureur spécialisé propose à ses clients une assurance personnalisée, contrairement aux assurances « de groupe » des banques, qui font le même tarif pour tout le monde.

Cette personnalisation permet ainsi d’avoir une assurance « sur mesure », et ainsi réduire les coûts, souvent importants. De plus, la nouvelle assurance déléguée est le plus souvent dégressive, avec une cotisation qui baisse au fur et à mesure du remboursement du capital restant dû.

Résilier l’ancienne assurance

On ne peut changer d’assurance qu’une fois par an, à date anniversaire. Si par exemple le contrat de crédit a été célébré le 3 juin 2009 avec un contrat groupe (celui proposé par la banque), on ne pourra changer d’assurance de prêt immobilier que tous les 3 juin.

Si on a opté pour une assurance déléguée, c’est l’anniversaire de l’assurance déléguée qui compte. Parce que oui, on peut résilier l’assurance groupe de la banque, mais également n’importe quelle assurance alternative de son emprunt immobilier.

Dans la pratique, pour changer, il faut envoyer un courrier recommandé à la banque au minimum deux mois avant la date anniversaire de l’assurance, lui informant de la résiliation. La banque devra par conséquent effectuer un avenant au contrat de prêt, y mentionnant la nouvelle « assurance déléguée ».

paperasse
Même si les formalités peuvent sembler fastidieuses, pas d’inquiétude : c’est le nouvel assureur ou le courtier qui se charge de vérifier les conditions équivalentes de la nouvelle assurance, et de contacter la banque.

Règle d’or : faire jouer la concurrence

Si vous souhaitez acheter un appartement par exemple, vous allez faire le tour des banques pour faire un comparatif des taux, ou vous allez voir un courtier ou un comparateur en ligne… Cependant pour le citoyen qui n’y connait rien, on a vite fait de lui faire croire que l’on est moins cher.

Cependant en regardant les propositions de plus près, on s’aperçoit parfois que les cadeaux offert d’un coté sont parfois repris de l’autre : un crédit plus bas reflète une assurance plus chère. C’est ici qu’entre en jeu le TAEG, qui n’est autre que le calcul du coût global d’un crédit, assurance comprise, pour l’emprunteur.

Lorsque l’on emprunte pour acheter un bien immobilier, il y a donc les taux de crédit mais aussi tous ce que l’on vous facture a coté : les frais de dossier, l’hypothèque, et les assurances…

Prendre une assurance chez sa banque

Si l’on se penche sur les assurances en fonction de la banque, elle vous dira que si vous empruntez chez eux c’est avec tel ou tel contrat d’assurance qui a été négocié spécialement pour la banque, le contrat groupe.

En gros, la banque a fait un partenariat avec une compagnie et en profite pour vous imposer une assurance à taux négociés pour eux ! Mais les établissements ont pour obligation de remettre des fiches d’informations sur vos droits et devoirs en matière d’assurances crédits.

Avec la possibilité de choisir soi-même une assurance alternative, nous ne sommes plus obligés de prendre la vente quasiment forcée du contrat groupe de la banque comme autrefois, même si, ne l’oublions pas, une banque peut toujours refuser un prêt, sans même le motiver.

Invalidité et seniors : assurance de crédit immobilier plus chère ?

Un contrat groupe, comme celui des assurances de prêt immobilier proposé par les banques, permet de mutualiser les risques. Ainsi, que l’on soit un jeune en pleine forme ou un senior en situation d’invalidité, le prix de la cotisation à l’assurance sera le même.

Cet argument a été très utilisé par les banques au moment de défendre leur assurance face à la loi Bourquin. Mais cet argument ne tient pas. En effet, la libéralisation du marché de l’assurance a permis au contraire de faire baisser les tarifs pour tout le monde. Les banques prenaient en effet des marges très conséquentes, ce que la concurrence est venu réduire. A partir de 2018, cette concurrence est encore plus féroce, au plus grand bénéfice de tous.

Au final, les seuls perdants dans l’histoire seront surtout les banques, qui auront moins de bénéfices faciles à faire sur le dos des emprunteurs.

Assurances du crédit immobilier : l'avis d'eKonomia

eKonomia - la finance du quotidien
Avec la concurrence, la baisse généralisée des tarifs devrait profiter à tous

Avec des taux d’intérêts très bas, l’assurance du crédit immobilier représente une grande partie des bénéfices des banques. Suivant les cas, les gains peuvent représenter de 25 à 50 % des bénéfices. Mais, face à de telles sommes d’argent, c’est une ignorance assez invraisemblable qui règne parmi les emprunteurs. Selon un sondage Opinionway/Meilleurtaux, un tiers des emprunteurs n’ont aucune idée de combien ils paient pour leur assurance. Pire : deux sur dix ne savent même pas s’ils sont assurés.

Cette manne financière pour les banques a été âprement défendue par leur lobbying intense. Elles sont allées jusqu’au Conseil Constitutionnel pour tenter d’invalider la loi Bourquin. Peine perdue, les français peuvent maintenant changer sans trop de problèmes d’assurance. Mais les banques ne feront pas de cadeau, la nouvelle assurance a tout intérêt à être parfaitement en règle avec les exigences de la loi : les garanties doivent être équivalentes.

Le principal frein au changement d’assureur sera, comme bien souvent, l’ignorance des emprunteurs. On sait bien que ce ne sont pas les banques qui vont faire de la pub pour cette nouvelle loi ! L’autre frein, c’est l’apparente complexité pour changer d’assurance, mais il n’en est rien. Le nouvel assureur se fera un plaisir de s’occuper de toutes les formalités nécessaires afin de gagner un nouveau client.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. La responsabilité des auteurs d'eKonomia ne pourrait être retenue en cas de mauvaise décision financière résultant des informations publiées en ligne.

Après avoir travaillé au marketing de grandes sociétés financières de nombreuses années, je suis devenu rédacteur spécialisé finances personnelles depuis 2008, pour venir en aide à tous les laissés pour compte du circuit bancaire traditionnel.
Si cet article vous a aidé, pouvez-vous nous évaluer sur TrustPilot, pour nous aider en retour ? Merci ! Pour commenter, demander de l'aide, vous pouvez le faire sur notre page et notre groupe facebook
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 vote(s), moyenne : 5,00 de 5)
Loading...


D'autres articles pour vous aider


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer