Crédit immobilier pour chômeur

Acheter un logement alors qu’on est sans emploi, est-ce concevable ? Ce projet semble utopique, les banques étant réticentes à octroyer des crédits immobiliers pour chômeur. Pourtant, sachez qu’il existe des possibilités de faire un prêt grâce aux dispositifs que vous découvrirez ci-dessous.

Crédit Immobilier Chômeur
Financer son logement au chômage
  1. Demandez un crédit auprès de votre banque
  2. Souscrivez à votre emprunt par le biais de votre conjoint
  3. Optez pour les garanties de prêt immobilier
  4. Le prêt entre particuliers
  5. Les prêts aidés pour chômeur
  6. Aides sociales pour l’habitat du chômeur
  7. Chômage en cours de crédit immobilier
  8. Avant de faire un crédit immobilier pour chômeur…

Demandez un crédit auprès de votre banque

Tout organisme de prêt sera enclin à vous céder un crédit si vous présentez un profil peu risqué.


  • votre historique bancaire ne présente aucun incident, vous êtes rarement à découvert et vous avez toujours réglé vos précédentes mensualités à temps
  • vous avez réussi à vous constituer une confortable épargne
  • votre parcours professionnel comporte peu de périodes de chômage

La banque est aussi tenue de vérifier que vos revenus sont réguliers et que votre reste à vivre mensuel est suffisant après le paiement de chaque échéance. Si vous êtes bénéficiaire des minima sociaux, et que vous n’avez pas d’autres sources de revenus, il y a peu de chance qu’elle vous concède un crédit immobilier pour chômeur et ce, même si vous êtes activement à la recherche d’un emploi.

Il existe deux différences fondamentales entre les chômeurs :

  1. Ceux qui sont indemnisés par Pôle Emploi
  2. Ceux qui ne le sont plus et qui n’ont plus d’allocation chômage.

Les premiers donnent une garantie plus sérieuse aux institutions bancaires. Le chômage est encore récent, et la période d’indemnisation pourrait faire miroiter l’espoir d’obtenir un crédit. Peut-être pas immobilier, mais parfois il ne suffit que d’un coup de pouce pour réussir à ficeler son projet d’achat.

Exemple : vous voulez déménager, et il ne vous manque que 10 000 euros pour concrétiser votre achat immobilier. Même si c’est beaucoup plus cher, face à un crédit immobilier impossible, le crédit à la consommation est à envisager. La période de remboursement est forcément courte, n’allant probablement pas au delà de la période d’indemnisation de Pôle Emploi.

Pour ceux qui voudraient emprunter sans allocation chômage, soyons réalistes, il n’y a pratiquement pas de possibilités de crédit immobilier pour chômeur, à moins d’avoir des ressources différentes que leur ancien salaire, comme nous allons le voir.

Lire également : Crédit et Allocation de Solidarité Spécifique ASS

Souscrivez à votre emprunt par le biais de votre conjoint

Les meilleures chances d’obtenir un crédit immobilier se font principalement par le biais de son conjoint, si vous en avez un. Surtout s’il est en CDI et qu’il occupe son poste depuis plusieurs années. Sa bonne stabilité financière rassurera les banquiers.

Votre conjoint souscrira au contrat de prêt en tant qu’emprunteur. Pour le calcul du taux d’endettement, du reste à vivre et de sa capacité d’emprunt, la banque ne considérera que son seul revenu de même que l’apport personnel ainsi que vos charges. La somme qui lui sera allouée sera moins élevée que si vous étiez deux à supporter les mensualités. Il se peut également que le crédit soit plus étalé dans le temps.

Vous pouvez aussi signer le contrat en qualité de co-emprunteur si le prêteur juge que vous êtes en mesure d’honorer vos dettes avec vos allocations. Vous aurez plus de chances d’avoir le crédit si le prix du bien à financer est abordable.

A savoir : même au chômage, vous augmentez vos chances d’obtenir un crédit si vous le faites à deux. Parce que le chômage n’est pas – en principe – une situation permanente.

Pour aller plus loin : Crédit à deux : crédit avec un co-emprunteur

Optez pour les garanties de prêt immobilier

Le nantissement

Le nantissement est envisageable si vous avez réussi à accumuler une épargne plus ou moins importante, si vous possédez une assurance-vie ou si vous détenez des actions et des parts sociales dans des entreprises. Ces capitaux seront bloqués et la banque sera en droit de se payer en cas de défaillance de votre part. Il est bon de savoir que le montant de ces fonds doit être au moins égal à la somme empruntée. Par ailleurs, le nantissement a un coût, mais il n’excède pas 500€.

Néanmoins, il n’est pas toujours certain que le banquier accepte cette solution. Comment ferez-vous pour payer la mensualité au chômage? Avez-vous d’autres sources de revenus?

L’hypothèque

Vous êtes chômeur, mais vous êtes propriétaire et vous souhaitez agrandir votre patrimoine en achetant un autre logement, à crédit. Même si vos ressources sont restreintes, vous pouvez mettre votre bien en hypothèque. Dans ce cas, il est indispensable que sa valeur soit supérieure au montant demandé.

Vous devez également prévoir des frais pour la constitution de l’hypothèque. Ceux-ci comprennent entre autres les émoluments du notaire et la publicité foncière.

Cette solution « pourrait » fonctionner même en étant au chômage si le logement à acheter est un investissement locatif.

La caution

Une personne physique (un parent, un ami, votre concubin ou votre conjoint par exemple) ou morale peut se porter caution de votre crédit immobilier pour chômeur. Elle s’engage ainsi à s’acquitter des mensualités au cas où vous ne seriez plus en mesure de le faire. Si votre caution décède, ce sont ses héritiers qui prendront le relais.

Il existe deux types de caution :

  • la caution simple qui prévoit que le créancier, en l’occurrence la banque, poursuive d’abord l’emprunteur, c’est-à-dire vous, et l’exhorte à verser les mensualités avant de s’adresser au garant
  • la caution est solidaire lorsque la banque a le droit de poursuivre le garant ainsi que l’emprunteur dans le but de les intimer à payer sa dette dès lors que celui-ci n’a pas honoré une échéance.

C’est encore le crédit immo pour chômeur le plus simple à obtenir. Papa ou maman payent le crédit si leur enfant au chômage venait à faire défaut. En général, les parents sont très aisés économiquement, évidemment.

Pour aller plus loin : Comment garantir un crédit ?

Le prêt entre particuliers

Si aucune banque ne veut vous prêter de l’argent parce que vous êtes chômeur, sachez que vous avez quand même la possibilité de l’emprunter chez un particulier.

Vous pouvez :

  • soit solliciter les fonds auprès d’un proche ou d’une personne qui pourrait disposer du montant voulu,
  • soit vous servir d’une plateforme de crowdlending.

Cette dernière option est utopique, à moins d’avoir un projet exceptionnel. Nous pensons aux habitats écologiques partagés par exemple.

Comment cet emprunt se passe-t-il ?

Approchez la personne susceptible de vous prêter la somme nécessaire. Après son accord, vous décidez ensemble des termes du contrat tels que :

  • le montant du prêt
  • son taux, qui ne devra pas dépasser le taux d’usure
  • sa durée
  • le montant et la fréquence des remboursements
  • les garanties telles que l’assurance, la caution, l’hypothèque, etc.

Le contrat peut être signé devant un notaire ou sous-seing privé. Il fera ensuite l’objet d’un enregistrement auprès du service des impôts et sera accompagné d’une déclaration de revenus.

Bon à savoir : un prêt familial ne doit pas prendre la forme d’un don déguisé sous peine d’être pénalisé par le fisc.

Pour aller plus loin : Le prêt entre particuliers

Les avantages de l’emprunt pour chômeur auprès d’un particulier

  • vous disposez enfin du capital dont vous avez besoin pour l’achat de votre maison
  • vous ne payez pas de frais de dossier

Les inconvénients

  • le taux pourrait être nettement supérieur à celui qui est pratiqué par les banques
  • le prêteur ne dispose pas des fonds suffisants, vous obligeant ainsi à approcher plusieurs personnes
  • cet emprunt est risqué pour le prêteur
  • les risques d’arnaque sont importants

Est-ce qu’il vaut mieux, pour un parent, se porter garant pour son enfant chômeur face à une banque, ou prêter directement l’argent si c’était possible? Nous pensons qu’il s’agit avant tout de cas par cas. Les parents sont bien sûr beaucoup plus flexibles et compréhensifs qu’une banque. Mais la banque responsabilisera beaucoup plus, tout est mieux encadré et, surtout, plus clair au cas où il y aurait des frères et sœurs.

Les prêts aidés pour chômeur

Recourir aux prêts aidés vous permet de financer votre achat immobilier.

Le Prêt d’accession sociale ou PAS

Le PAS est un prêt aidé créé par l’État en 1993 dans le but d’aider les ménages ayant un faible revenu (et les personnes sans emploi) à financer l’acquisition ou la construction de leur résidence principale.

Il est souscrit auprès des banques partenaires. Par ailleurs, il est possible de le cumuler avec d’autres crédits. Sa durée est généralement limitée à 25 ans, mais elle peut être exceptionnellement étendue jusqu’à 35 ans.

Son octroi dépend des ressources du demandeur. Vous pouvez en outre utiliser le PAS pour financer une partie ou l’intégralité de votre projet immobilier tel que :

  • l’achat d’un logement dans l’ancien ou le neuf
  • la construction d’une maison, le prix du terrain pouvant y être compris
  • l’agrandissement d’un logement
  • l’aménagement de la maison ou de l’appartement d’une personne handicapée

Pour aller plus loin : Prêt d’Accession Sociale et RSA

Aides sociales pour l’habitat du chômeur

Il n’y a pas à proprement parler d’aides sociales pour acheter un bien immobilier lorsque l’on est chômeur. Il existe surtout des aides pour améliorer son logement, ou pour payer un loyer (avec les bien connues APL).

C’est le cas notamment des Prêts CAF. La CAF propose deux prêts destinés au logement de ses allocataires :

  • Prêt à l’amélioration de l’habitat. Il s’agit de rendre un logement habitable pour la famille qui y habite. Concrètement, nous parlons d’un prêt dépassant à peine les 1000 euros (1 067,14€ en 2021).
  • Prêt pour l’équipement ménager et mobilier. Comme son nom l’indique, la CAF peut prêter de quoi acheter l’équipement minimum pour une famille. Nous parlons de frigo, four, lits ou tables…

Chômage en cours de crédit immobilier

Perdre son emploi, ce sont des choses qui arrivent. Ce n’est pas pour autant que le crédit immobilier en cours est en danger. Tant que le Pôle Emploi verse l’allocation chômage, il n’y a pas de souci majeur. Notre conseil : ne pas attendre d’avoir des difficultés pour en parler avec sa banque.

  • Avant même de perdre son emploi, si on sait déjà que le CDI va se terminer à l’avance, il faut renégocier les taux de son crédit immobilier. Tant que la banque n’est pas au courant de notre perte d’emploi imminente, la négociation est bien plus simple. La question ne se pose évidemment pas si votre taux est déjà hyper compétitif.
  • Après avoir perdu son emploi, même si les allocations chômage suffisent, c’est une bonne idée de négocier un allongement de la durée de remboursement. Il s’agit ici de faire baisser les mensualités.
  • Dans tous les cas, il faut toujours en parler à son conseiller bancaire. Même sans avoir à lui demander quoique ce soit, cette franchise peut vous servir plus tard, à l’heure des éventuelles difficultés.

Oubliez les assurances chômage proposées par les banques. Ce sont globalement, pour le dire simplement, des arnaques. Si vous avez de l’argent en trop, mieux vaut épargner.

Avant de faire un crédit immobilier pour chômeur…

Nous venons de passer en revue toutes les possibilités qui s’offrent au chômeur. Toutes sont soit modestes, soit utopiques, soit dépendantes du conjoint. Une banque, et sans doute à juste titre, préfèrera attendre que le demandeur de crédit retrouve un emploi avant d’octroyer un crédit.

Un crédit immobilier pour chômeur serait forcément une situation exceptionnelle. Une opportunité unique, tout en présentant des garanties difficiles de refuser.

Article rédigé par

comparateur de rachat de crédit
Comparer nos meilleures offres de regroupement de crédits